Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2017

Barrage

Barrage.jpg

Voilà, donc il fallait faire "barrage", c'est fait.
Je ne suis pas la seule à l'avoir fait, nous sommes nombreux.

Vote Macron.jpg

Le nouveau président va-t-il vraiment tenir compte de cette répartition de son électorat ? Pas sûre (l'expérience de 2002 peut être ...)

Comment faire pour que les choses changent, que l'argent ou la peur de l'autre ne gouvernent pas tout ? Que faire pour ne pas avoir à nouveau à "faire barrage" dans 5 ans (parce qu'à force, ça va devenir de plus en plus compliqué ...) ?

Je me suit dit qu'il fallait s'engager, soi même, ne pas attendre que "les autres" fassent quelque chose.

Un syndicat, un soutien politique à un candidat aux législatives (bon ... le député "enfariné" du coin se représente, et franchement, il a toutes ses chances ...), une association ...
Ma réflexion est en cours, mais je ne vais pas rester bras croisés à regarder ce qui se passe.

Illustration sur la répartition du vote en faveur d'Emmanuel Macron tirée de cet article très intéressant et instructif de Franceinfo ( --> clic )

Illustration du haut, Jack KOCH. http://dangerecole.blogspot.fr 

 

03/05/2017

Au bout d'un an, bilan "écolo"

Il y a un an le sèche linge lâchait, nous avons décidé de nous organiser et de ne pas le remplacer. A la même période, nous avons commencé à utiliser une lessive maison au savon de Marseille, et puis, suite à diverses lectures, divers savons de ma savonnerie préférée ont trouvé leur place dans notre salle de bain.
Bilan.

Nous avons la chance d'avoir une petite buanderie où se trouve la chaudière, et donc le départ des gaines du chauffage au sol du rez de chaussée, il y fait chaud et c'est aéré.
La place laissée vacante par le sèche linge et quelques aménagements ont permis d'installer "à demeure" le séchoir "tour", un fil a également été tendu dans la longueur. Le linge y sèche très bien, assez rapidement (pas plus de 24h même quand il fait doux et humide et que le chauffage ne tourne pas). Dès que le soleil pointe son nez, la tour se retrouve sur la terrasse ou devant la porte ouverte, c'est impeccable. Par contre, avec 2 entrainements de foot par semaine plus le match du dimanche, une organisation rigoureuse a été mise en place pour éviter de se retrouver débordé par le linge sale ou encore humide. Je préviens à l'avance que je lave "du clair" ou "du foncé" et tant pis pour celui qui n'a pas mis ses affaires au linge sale au bon moment, il attendra !
Étendre le linge prend aussi plus de temps que tout charger dans une machine. Comme je n'aime pas que ça traine mouillé dans le lave linge, je programme pour qu'il s'arrête au moment où je rentre à la maison (et du coup, j'utilise un pot de yaourt rond en plastique résistant pour déposer, au milieu du linge, la lessive liquide). Le linge séché sur un fil est moins froissé, il se repasse donc plus vite ! Certes les serviettes gratouillent un peu plus, on s'y habitue !
Bilan positif.

Rien à redire en ce qui concerne la lessive au savon de Marseille. Faire bouillir 1l d'eau, râper 50g de savon (rangé dans un vieux Tupp, du coup il ne sèche pas et reste facile à râper), verser l'eau sur les copeaux, attendre qu'ils aient fondu, verser dans une bouteille, ça prend 5 minutes. Mélanger du vinaigre d'alcool et de l'eau (à part égale) en guise de liquide de rinçage (et pour éviter l'encrassement des tuyaux) encore moins.
Le linge est aussi propre qu'avec une lessive du commerce. Il ne "sent" peut être pas grand chose, mais ça ne dérange personne ici.
Je me sers aussi de cette lessive pour nettoyer les sanitaires.
Bilan positif.

Les tawashis ont remplacé l'éponge de la cuisine depuis moins longtemps, mais j'en suis toujours très contente.
Bilan positif.

Dans la salle de bain, il ne reste qu'un shampooing et un gel de douche pour les Grands Mecs que je n'ai pas (encore) réussi à convertir.
P'tit Mec N°4, l'Homme et moi utilisons des barres de shampooing solides, un savon 100% huile d'olive pour le visage et un des autres savons pour le corps.
Disparus le démaquillant, les disques en coton (les lingettes lavables de P'tit Mec N°4 font très bien le job !), les pellicules dans les cheveux, et les rougeurs et divers boutons sur le visages (et dire que j'avais fait un traitement au lazer contre la couperose qui n'avait pas vraiment fonctionné ... là je n'ai plus rien !). Le savon 100% huile d'olive me sert même à l'occasion de dentifrice (c'est juste un peu particulier au goût).
Une crème de la marque "Docteur Hauschka" (coing ou mélisse) me sert de crème de jour et de nuit. Avec le mascara noir, c'est tout ce qu'il me reste de mes "produits de beauté" (je n'avais pas grand chose). J'ai abandonné le déo depuis décembre sans que mon entourage proche s'en aperçoive ; je vais peut être tester une recette maison pour l'été.
Bilan positif là aussi

Le prochain "chantier" va concerner la cuisine. Nous trions, nous compostons ... mais nous consommons beaucoup de produits industriels. Il doit y avoir moyen d'améliorer ça facilement.
Nous nous sommes d'ailleurs inscrits à la toute nouvelle AMAP qui vient de voir le jour dans la sous-pref. Premier panier légumes + œufs vendredi, à partir de juin et pour la saison d'été il y aura aussi un panier de fruits.
A suivre !

17972390_1181619515293505_5932074445541291359_o.jpg

photo empruntée à la page FB de l'AMAP

29/04/2017

Le calme ...

... qui précède - peut être - la tempête (du fond du cœur, j'espère que non).

Profitez bien de ce dimanche, le suivant sera peut être tendu ... (oui, je parle de politique).
Perso j'oscille, selon les moments, entre un refus profond de l'une mais aussi de l'autre et une trouille monumentale de ce qui risque d'arriver (ma bibliothèque est pleine de bouquins sur la montée des fascismes, héritage de mes années de fac et de mes cours de Capes et d'Agreg -ratés, tous les deux- je vois très bien le problème).

Je lis tous les fils Twitter, les billets, les articles qui passent sous mes yeux ... je ne sais toujours pas ce que je vais faire (il y a du "progrès", dimanche soir j'avais tweeté que ça serait sans moi).
Oui, on va me rétorquer qu'il n'y a même pas à se poser la question, je ne me la suis d'ailleurs pas posée en 2002 (je ne suis même pas rentrée dans l'isoloir de mon petit village d'alors déjà bien facho, j'ai pris une enveloppe, le bulletin "contre", et j'ai voté, malgré les gros yeux du maire) et qu'il faut prendre ses responsabilités.

Je vais continuer à m'interroger, à lire, à écouter, à discuter avec l'Homme, je vais essayer aussi d'avoir l'avis de O. , un ami dont l'analyse est toujours pertinente.
Il me reste une semaine pour "digérer" tout ça.
Et puis je vais réfléchir à la suite aussi, les législatives, et encore après.
Mais mercredi je ne serai pas devant ma télé. C'est mon anniversaire, je n'ai pas envie de me pourrir la soirée.

Voilà. Sinon, vu le contexte et le sujet du billet, petit avertissement :
Ici on peut donner son avis, tous les avis, mais de manière policée.
Les commentaires haineux ou insultants seront virés sans sommations (et c'est moi qui décide de ce qui est haineux ou insultant).
Je compte sur vous (et pour ceux qui se demandent de quel côté penche mon vote en général, voir là --> clic).

2015-10 bon dimanche.jpg

Illustration, Jack KOCH.
http://dangerecole.blogspot.fr
 

Petit rajout, parce que je lis des articles intéressants à tout points de vue, et que j'ai envie de partager :

http://www.liberation.fr/debats/2017/04/28/thomas-piketty...

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/27/qu... (déjà partagé dans un commentaire. J'aime beaucoup ces Décodeurs).

 

15/04/2017

"Pile à jouer"

Certains ont des "piles à lire", moi j'ai des "piles à jouer" (et des piles à lire aussi) !

Cette année, les partitions s'empilent sur mon pupitre, pour mon plus grand plaisir, malgré le manque de temps !

Partitions 12042017 (1).JPG
partitions, accordeur et colophane !

Petite revue ...

Pour l'ensemble de Musique Ancienne :
une symphonie de Lully (une symphonie, à cette époque, est une pièce avec juste des instruments) pour 2 flûtes à bec et viole de gambe
le Though Philomena lost her love de Thomas Morley pour 3 violes
l'Arboscello ballo furlano de Giorgio Mainerio pour 4 violes
le Cara Sposa du Rinaldo de Haendel pour 2 flûtes à bec, viole de gambe et chant


 

Pour le projet cordes de l'Ecole de Musique :
Amor mi fa cantar, anonyme italien du 14e siècle
Stella Splendens, anonyme espagnol du 14e siècle
Alle psalitte cum luya, anonyme
Saltarello, anonyme italien du 14e siècle
Tanz, de Valentin Haussmann (1560?-1612)
Ce petit ensemble "musique médiévale/Renaissance" est composé d'1 violoncelle, 1 viole de gambe, 2 harpes, 1 guitare et 2 violons.

Et Grains, une pièce contemporaine de Antonio Tules composée pour l'occasion, qui regroupe tous les participants au projet (je joue avec les "violoncelles 2" ... et ce n'est pas évident, techniquement et matériellement, la musique contemporaine sur une viole de gambe qui doit jouer une voix écrite pour un autre instrument !).


 

Pour la rencontre de Pentecôte avec des amis musiciens :
la Chaconne 3 parts upon a Ground d'Henry Purcell, pour 3 flûtes à bec et basse continue
L'Adagio du Concerto a quattro en ré mineur de Haendel (juste l'adagio, le reste ça va trop vite, et en plus c'est écrit pour violoncelle, trop technique pour moi à la viole)
La Sonate à 7 flûtes et basse continue de Schmelzer


Bref, il y a du boulot !!

photo moi
vidéos Youtube