Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2019

Ecole

Dans un mois, très exactement le mardi 23 avril, je serai de retour à l'école.
Deux jours par semaine, lundi et mardi, le temps partiel thérapeutique ayant été accordé.
Après un peu plus d'un an d'arrêt (un an et 13 jours très exactement), les sentiments sont mitigés.

Soulagement d'avoir à nouveau un salaire entier (après remboursement du trop perçu de salaire de février - j'ai bien déposé mon arrêt de travail au début du mois, mais la gestionnaire devait être en vacances, et du coup il n'a été pris en compte qu'après la validation des salaires - et des cotisations MGEN qui n'ont pas pu être prélevées).
Soulagement d'avoir obtenu le temps partiel.
Soulagement de savoir que V. restera dans la classe pour compléter le mi-temps et qu'elle pourra aller au bout de ses projets (et me donner un coup de main pour m'y remettre).

Crainte de la douleur qui est toujours là et qui se réveille souvent sans prévenir dès que je fais un peu plus que pas grand chose.
Crainte de la fatigue, des migraines, des bourdonnements d'oreille qui ont presque disparu, la classe est TRES bruyante m'a dit V.
Crainte de ne pas arriver à gérer la vie de la classe avec des gamins qui n'écoutent RIEN (V. s'épuise à répéter 50 fois les consignes).
Crainte de ne plus "savoir faire", de ne plus avoir d'idées.
Crainte de me retrouver à nouveau sollicitée par mes collègues pour tout et pour rien (alors qu'il suffit parfois de réfléchir un peu).
Crainte d'être submergée par la direction, la fin d'année scolaire est toujours compliquée (j'ai même déjà reçu une invitation pour la réunion des directeurs du 4 avril … Je suis en arrêt de travail jusqu'au 5 inclus, alors ça sera sans moi).

La difficulté va être de faire comprendre à tout le monde que je vais prendre du recul, que je serai là moins tôt le matin et moins tard le soir, moins "corvéable".
Et que si ça ne va vraiment pas, ça sera "stop" à nouveau.

Mardi prochain, le 26, j'ai rendez-vous au Rectorat avec la personne qui s'occupe des reconversions (pas facile de savoir qu'elle existe, pas facile de savoir où la joindre).
Elle m'a dit de venir avec mon CV, pour qu'on "puisse voir" …
Sauf qu'à part mes différentes affectations, il n'y a pas grand chose dessus … 
J'emmènerai aussi la fiche du poste de "Coordonnatrice de Réseau Rural d'Education" que j'ai occupé pendant 2 ans et qui ne figure pas dans mon CV officiel Educ Nat puisque j'étais toujours directrice de mon école. Je l'ai relue, ainsi que le bilan effectué quand j'ai démissionné de ce poste purement administratif au bout de 2 ans, et mine de rien, j'ai quand même une bonne expérience de gestion de moyens.

A suivre donc …
En attendant, je vais essayer de vivre les prochains jours sans en faire un compte à rebours …
C'est pas gagné.

Noir et blanc Jour 2.jpg
Bureau de l'école, janvier 2018

photo moi

 

07/03/2019

Des droits

Demain c'est la Journée internationale DES DROITS des femmes (pas la journée de la fââââme … alors on oublie les fleurs, les opérations marketing à base de réductions sur les soutifs et les culottes etc …), et il y a encore beaucoup de choses à faire, partout. Il suffit de regarder les infos et les reportages de ces derniers jours pour s'en convaincre, si c'est nécessaire.
Voilà.

D0qsGnGXgAAc5QJ.jpg

Merci à @garagedeloffre (sur Twitter) pour cette illustration que j'aime beaucoup !

28/02/2019

The Fairy Queen

Comme tous les deux ans, le WEnd de Pentecôte sera consacré à jouer de la musique (ancienne) avec des ami.es. Les flûtes à bec et les violes de gambe seront de sortie, le violon sera monté avec des cordes en boyau, le clavier remplacera le clavecin (c'est un très bon clavier et le clavecin sonne de manière tout à fait convenable).

Au programme de cette année, quelques extraits de The Fairy Queen de Purcell, entre autre (c'est le "gros morceau").
Je suis ravie, c'est trop beau !
J'adore Purcell, et la partition est vraiment chouette, même si ça "tricote" énormément et que jamais on ne jouera à la bonne vitesse (ce qui est très frustrant, mais on fait ce qu'on peut) !!
Je vous laisse écouter ma "version de travail" (ma préférée) sur YouTube (ci-dessous). En cliquant sur "plus", il y a le détail des différentes parties, je joue (j'essaye) la basse des N°1, 2, 4 et 23.
Et si vous avez 2h16mn, vous pouvez même écouter tout l'opéra !

WEnd musique  Ascension 2015 (86).jpg
A raison de 3 ou 4 flûtes par flûtiste, multiplié par 6 ou 7 flûtistes … il en manque !
Pentecôte 2015


photo moi

13/02/2019

Chaudière, la suite

Les derniers jours ont été un peu mouvementés, avec la recherche d'un financement pour la nouvelle chaudière (c'est cher ces trucs là).
Notre banque de toujours nous a bien "plantés" sur ce coup là. Pas notre conseillère financière, qui a été charmante toute la journée et a défendu notre dossier, mais ceux "au-dessus". Avec une palme pour son N+1 qui a appelé l'Homme (qui était au boulot = au volant de sa camionnette) soit disant il n'avait pas d'autre numéro de téléphone que le sien (mon oeil) alors que depuis le début de la journée tout était géré à partir de mon compte. L'Homme lui a donné mon numéro et demandé de m'appeler, j'attends toujours. Bref.
Pas de prêt au seul prétexte que je suis à demi-traitement, sans tenir compte des allocations journalières de la MGEN, des deux comptes bancaires sans aucun problèmes depuis des mois malgré tout, du CDI de l'Homme, du fait que je sois fonctionnaire et de la reprise du boulot d'ici quelques semaines (à priori).
Gros coup de mou …

Nous avons finalement trouvé un prêt auprès de notre assurance (pas celle traditionnelle des enseignants), qui dispose d'un volet bancaire pour ses adhérents. Contact téléphonique très sympa, accord de principe rapide, signature électronique, taux intéressants, et ouverture d'un compte bancaire chez eux, pour la domiciliation du prêt, qui me donne très envie d'y déménager mes sous (en plus je vais avoir une CB avec le maxi trimaran de François Gabart dessus, trop cool … chacun ses priorités pour choisir une banque  ;-)  ). Nous attendons la réponse définitive, aujourd'hui ou demain.

Le devis signé a été envoyé hier. Il faut attendre les 14 jours de rétractation avant de pouvoir commencer les travaux. En attendant, l'installateur va commander tout le matériel, et la secrétaire nous contactera pour fixer une date.

Côté vie quotidienne avec eau coupée presque H24, on s'en sort plutôt pas mal.
Il faut faire un peu attention, mais rien de trop compliqué.
Le plus embêtant, c'est d'aller à droite, à gauche, avec les corbeilles de linge.
Grand Mec N°1 rentabilise ses entrainements de foot - il y prend sa douche - et emporte son linge chez son père qui dispose aussi d'un sèche-linge.

Je note tous les jours la consommation, on fait des économies !
De quoi réfléchir à notre manière d'utiliser l'eau, et aux bonnes habitudes à garder  une fois les réparations effectuées.

2016-MACIF-FlashPresse30042016-160329MACIF_1JML0101.jpg
Le maxi trimaran de François Gabart
Photo récupérée sur le Net

 

Juste une petite réflexion pour finir. J'entends souvent râler contre la MGEN, l'assurance en question ou d'autres, c'est cher, ça rembourse mal … Mais quand il y a des gros soucis, c'est quand même auprès d'eux qu'on trouve de l'aide. Le "M" du nom, c'est "Mutuelle" ou "Mutualiste", et en terme de solidarité, ça veut dire quelque chose.
Sans la MGEN et l'assurance en question, je ne pourrais pas sereinement me soigner et faire face. Merci.