17/09/2014

Dormir

Je suis depuis toujours une grosse dormeuse, avec un sommeil de plomb (un peu moins en vieillissant, ahem ...).
Si je n'ai pas assez d'heures de sommeil, c'est très pénible pour tout le monde... (hum).

Depuis que j'ai des enfants, mon sommeil est sélectivement un peu moins lourd, limite j'entends les Mecs se retourner dans leurs lits à l'étage du dessus ... par contre, j'entends rarement l'Homme se coucher (ou bouger, ou même se lever quand je ne travaille pas).

J'ai allaité, et cododoté avec les 4 Mecs (et ce n'était pas vraiment la mode il y a 22 ans) parce que je trouvais ça important, et surtout parce que ça me permettait de ne pas me lever en pleine nuit et de me rendormir très rapidement.
Pour Grand Mec N°1, je n'avais pas vraiment les moyens de "passer le relais", son papa était en déplacement et donc absent tout la semaine, mes parents loin. Il fallait être en forme (= dormir).
Comme j'étais seule le soir, j'ai pris l'habitude de me coucher juste après la tétée, et de bouquiner au chaud dans mon lit (nous habitions dans un minuscule village où je ne connaissais personne; vie sociale zéro).

J'ai continué comme ça avec Grand Mec N°2 et Grand Mec N°3 (leur papa n'était plus en déplacement la semaine, mais nous n'étions jamais d'accord pour le programme télé, donc "bouquin couette" ...).

Grand Mec N°3 gigotait dans mon ventre vers 2h30 du matin. Il est resté calé sur cet horaire pour une tétée la nuit ... et puis il n'est plus resté que celle-là. J'étais un poil fatiguée et j'en avait un peu marre d'être une tétine géante (il avait 13 mois).
Alors j'ai arrêté cette tétée.
Grand Mec N°3 pleurait à 2h30, toutes les nuits.
Je l'ai couché dans la chambre de Grand Mec N°1, il pleurait à 2h30. Avec Grand Mec N°2, il pleurait à 2h30.
Je me levais pour essayer de le consoler et le rendormir.
Et puis il a réussi à sortit de son lit à barreaux seul. Alors il se levait, et venait nous rejoindre dans notre lit, à 2h30. Son père n'entendait rien (il n'a jamais rien entendu, persuadé que nos enfants avaient "fait leurs nuits" à 1 semaine ...), Grand Mec N°3 se rendormait aussi sec, moi pas, cramponnée au bord du lit pour ne pas tomber.
A force de manquer de sommeil, j'étais devenue un vrai zombie qui ne supportait plus rien, ni à la maison, ni à l'école.
Heureusement, j'ai fini par suivre le conseil donné par une dame charmante et j'ai remis le lit de Grand Mec N°3 dans notre chambre. D'abord le lit à barreaux dans lequel il a hurlé la première nuit, puis le lit pliant en toile. Il s'est couché, a collé sa tête contre la toile et s'est endormi. Il ne s'est pas réveillé cette nuit-là, ni les suivantes (la toile s'est complètement déformée à force).
Grand Mec N°3 a rejoint la chambre de Grand Mec N°2 quelques semaines plus tard (il avait 2 ans 1/2)
; pendant très longtemps il n'a pas voulu dormir seul.
J'ai mis un peu de temps à me débarrasser de la fatigue accumulée.

J'ai passé beaucoup de temps dans mon lit avec P'tit Mec N°4 (160x200 le lit, c'est un minimum avec un bébé squatteur !), espérant qu'il aurait un sommeil plus apaisé que son frère (c'est le cas), grappillant la moindre seconde de repos.

On ne rattrape jamais le sommeil perdu ...
J'ai continué à me coucher tôt parce que je sais que c'est indispensable à mon équilibre.
Je sors peu, je ne regarde presque pas la télé, je n'ai pas de vie sociale virtuelle passé 21h30 (ni de vie sociale tout court d'ailleurs) ...

Mais ce n'est pas grave, je dors !

2014-09 pluie d'étoiles filigrane.jpg

Illustration empruntée à l'excellent blog de Jack, Danger Ecole (clic sur le lien) http://dangerecole.blogspot.fr/

 

13/09/2014

Les feuilles mortes ...

Il est magnifique, mais énorme.
Ses branches touchent presque les fenêtres du salon.
Il commence à perdre ses feuilles sur la terrasse (et dans la gouttière).

Il vit peut être ses dernières heures.
Nous avons demandé aux VNF (Voies Navigables de France) auxquelles il appartient, de bien vouloir le tailler très sérieusement (ça n'a pas été fait depuis 3 ans, ce qui explique sa taille).
Ils ont répondu qu'il serait coupé, que ça coutera moins cher qu'une taille régulière.
Et comme nous trouvions que c'était dommage, on nous a répondu que nous n'aurions pas notre mot à dire ...

Il reste peut être un espoir de le sauver, car le couper risque de fragiliser le talus sur lequel repose notre terrasse, et ce n'est peut être pas une bonne idée ...
A suivre.

En attendant, nous allons ramasser les feuilles mortes !

10 septembre 2014 (1).JPG

10 septembre 2014 (5).JPG

10 septembre 2014 (6).JPG

10 septembre 2014 (7).JPG

10 septembre 2014 (4).JPG

10 septembre 2014 (2).JPG

10 septembre 2014 (3).JPG

photos moi

10/09/2014

En vrac et décousus #42

Ici aussi c'était la rentrée pour tout le monde.

Grand Mec N°1 est réinscrit à la fac de géo et aménagement pour terminer sa première année. Son emploi du temps n'est pas trop chargé et il essaye d'optimiser son temps de présence en changeant de groupe histoire de ne pas avoir trop de "temps morts".
Depuis lundi, il a 3 ans de permis, on a enfin pu enlever le "A" qui ornait la vitre arrière de la Familiale.
Il y a un nouvel entraineur au foot, ça l'a bien remotivé (et il ne se plaint presque plus de ses courbatures).

Grand Mec N°2 a commencé dans sa nouvelle entreprise. L'ambiance lui plait beaucoup, c'est une petite boite et il fait (enfin) de la vraie charpente bois.
Il est logé dans une annexe de la Maison des Compagnons, annexe qui dispose d'une cour où il peut garer sa voiture, ce qui est bien pratique. Il s'est déjà un peu promené en ville et a trouvé que c'était sympa !

Grand Mec N°3 découvre son lycée (pas le même que celui de ses frères). Il n'est pas dans la classe de son copain R., mais il a retrouvé pas mal de monde connu (copains de primaire, copains du foot ...). Il a cours jusqu'à 12h50 le mardi et le jeudi ; comme je pars à 13h00 de la maison, on se croise ... Pour le moment, j'ai du me contenter d'un laconique "ça va" ... A suivre !

P'tit Mec N°4 était ravi de retrouver le chemin de l'école. Il a vérifié plusieurs fois sur la liste de mon classeur qu'il était bien inscrit chez les Grands.
Les microbes ont déjà attaqué, rhume et petite laryngite dimanche dernier.
L'Eveil Musical commencera la semaine prochaine, cours le vendredi de 15h à 16h. Impec pour moi, je pourrai faire tout l'administratif (et les magasins) pendant ce temps.

L'Homme a apprécié les 3 jours de congés posés pendant que j'étais à Lyon. Chorale, Orchestre d'Harmonie, Ecole de Musique, tout redémarre doucement.

Moi, j'ai bien repris le boulot. Après un vendredi et un lundi pleins de réunions, j'ai apprécié de retrouver des élèves.
Ils sont donc 30, dont 8 PS. Quelques pleurs, mais rien de bien grave, par contre le niveau sonore est assez important. Il a baissé tout au long de la semaine, et vendredi matin nous avons eu 30 secondes de calme absolu, c'était trop bien ! L'organisation de la classe se met en place doucement. Le petit E. bénéficie d'une AESH (nouveau nom des AVS) et du coup, je peux lui faire faire plein de choses tout en restant disponible pour les autres (c'est le but, faut dire).
Les cours de viole de gambe reprendront la semaine prochaine, je n'ai pas beaucoup joué pendant les vacances, c'est toujours un peu compliqué de trouver 30 minutes de calme (ne pas être dérangée, mais ne pas déranger les autres non plus).
J'essaye de rester zen et ça fonctionne assez bien pour le moment.

La vie quotidienne s'est remise en mode "année scolaire".
Le planning de la salle de bain a été revu puisque Grand Mec N°3 veut prendre sa douche le matin maintenant ; j'essaye de savoir le samedi qui sera là à midi dans la semaine (pas évident), et à quelle heure, pour prévoir les repas ; j'ai décidé que le soir ça serait "soft" (= 1 jour sur 2 chacun se débrouille) puisque nous sommes souvent réunis à table à midi.

Je sais que le temps va encore filer à toute allure, alors je vais tenter de profiter de chaque moment !

Rose 28082014.JPG
Les roses de la grande maison du Beaujolais sont toujours aussi belles

photo moi, août 2014

06/09/2014

Lyon #2

J'ai récupéré mon sac à dos à l'arrière de la voiture garée devant la Maison des Compagnons (une place nous attendait), j'ai fait deux bises à Grand Mec N°2 et je suis partie sans pleurer en direction du métro. J'avais quitté ma sous-pref de province de l'Est sous la pluie, là il faisait un temps magnifique !

Ma première visite a été pour la cathédrale Saint Jean où je me suis offert deux cartes postales (les cartes postales des vacances, aimantées sur le réfrigérateur, nous accompagnent toute l'année qui suit ; il est un peu vide cette année). L'intérieur est en travaux, j'ai été un peu déçue ...
Puis j'ai arpenté la rue Saint Jean, la place du Change, les bords de Saône, la passerelle du Palais de Justice,
la place des Jacobins, la rue Edouard Herriot, la place Bellecour, la rue de la Ré(publique), la place des Cordeliers où j'ai si souvent attendu le bus devant Saint Bonaventure, j'ai admiré l'Opéra, la fontaine de la place des Terreaux, et puis je me suis posée sur les marches du Musée des Beaux Arts, à l'ombre, pour attendre les twitteuses avec qui j'avais rendez vous.

Impression bizarre de connaitre chaque mètre linéaire de cette ville, d'avoir des souvenirs un peu partout et de la redécouvrir, changée, mais toujours aussi belle.

Les moments passés avec @MmeDéjantée et @Meregeek (leurs pseudos sur Twitter) ont été bien trop courts ; j'ai juste eu le temps d'embrasser @MoiChocophile avant de prendre le bus pour aller jusqu'à la gare. Comme à chaque rencontre "en vrai", la conversation est repartie de là où elle s'était arrêtée sur le net, simplement. Quand je lis les tweets, j'ai maintenant une voix dans l'oreille, l'image d'un sourire !
Je crois que je vais me laisser tenter par le "Reviens pour la Fête des Lumières".

Mon train avait 20 minutes de retard au départ (c'était un peu le bazar en cette fin de vacances à la Part Dieu) ; j'ai profité des trois heures et quelques de trajet pour lire le bouquin prêté par ma soeur (j'en causerai dans quelques temps) ; l'Homme m'attendait sur le quai de la gare à l'arrivée.
Je me suis un peu trainée le lendemain pour ma première journée de boulot, mais c'était vraiment chouette !

 

Lyon 28 août 2014 (8).JPG
Place de la Basoche

Lyon 28 août 2014 (10).JPG

Lyon 28 août 2014 (17).JPG
Rue Saint Jean

Lyon 28 août 2014 (22).JPG
Maison Thomassin, place du Change

Lyon 28 août 2014 (28).JPG
Les 24 colonnes du Palais de Justice, Fourvière au dessus

Lyon 28 août 2014 (30).JPG
La Croix Rousse sur sa colline

Lyon 28 août 2014 (31).JPG
Place Bellecour, statue équestre de Louis XIV

Lyon 28 août 2014 (34).JPG
L'Opéra

Lyon 28 août 2014 (39).JPG

Lyon 28 août 2014 (40).JPG
 L'Hôtel de Ville

Lyon 28 août 2014 (41).JPG
La fontaine de la place des Terreaux

Lyon 28 août 2014 (44).JPG
Le Palais Saint Pierre, musée des Beaux Arts

Photos moi, août 2014