Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2019

Petite robe

MySister est grand-mère depuis mai, elle le sera une nouvelle fois en mars**, mais elle ne sait pas tricoter.
Moi, je sais tricoter, mais je ne suis pas grand-mère ...

Bref, la mignonne petite N. aura une jolie robe à se mettre pour Noël (il faut vite que je l'envoie) et la future mignonne pourra se lover dans une jolie couverture !!

Mes neveux sont contents, et moi je m'amuse !

robe N. (1).jpg

robe N (2).jpg

Je ne montre pas encore la robe terminée, j'attends qu'elle soit arrivée à destination.
Je referai un billet "tricot", parce que, en agitant mes aiguilles,  j'ai eu une idée qui pourrait éventuellement fonctionner et me permettre de gagner trois sous quand je serai à la retraite (pour le beurre dans les épinards bio du panier de légumes).

** Edit de 15h32 suite au commentaire de Bismarck : après le N°4 de MySister, c'est son N°1 qui va être papa !

Modèle Bergère de France, fil Baltic rose poudré (--> CLIC)
Photos moi

04/12/2019

Clap de fin

Non, non, ce n'est pas la fin du blog, qu'on se rassure !!!

Il s'agit tout simplement du clap de fin de ma brillante merveilleuse carrière dans l'Education Nationale.

Fin août, après une discussion avec MySister et sa fille, j'ai commencé à me demander comment je pourrai faire financièrement pour pourvoir m'arrêter de travailler (dans l'EducNat).
J'ai fait une simulation de départ à la retraite au 01/09/2020, repris mon budget, regardé comment diminuer et répartir les différentes dépenses, et je me suis dit que c'était jouable.

J'ai pris mon courage à deux mains pour en parler à l'Homme et lui expliquer mon montage. Il a été d'accord immédiatement.

Nous avons redéfini ensemble le budget de la maison, décidé de renégocier notre prêt immobilier et de changer de banque (c'est en cours).

Quand elle est parue, j'ai lu bien comme il faut la note de service sur l'admission à la retraite à la rentrée 2020 et j'ai décidé que je commencerai les démarches le 1er décembre.

Dimanche je me suis donc installée devant mon ordi, je me suis connectée sur "l'espace numérique sécurisé de l'agent public de l'Etat", ENSAP de son petit nom, et j'ai cliqué sur "demander ma retraite".
J'ai vérifié, coché, rempli ... 
J'ai demandé à l'Homme s'il était toujours d'accord, et j'ai validé !

J'ai ensuite imprimé la pièce jointe au mail de confirmation, la "demande de radiation des cadres", que j'ai déposée ce matin à mon inspection, pour qu'elle remonte toute la voie hiérarchique jusqu'à qui de droit.

Voilà, le 1er septembre 2020, je serai à la retraite au titre de parent d'au moins trois enfants !

copie écran retraite.jpg
Copie d'écran de la page ENSAP, ce matin !

29/11/2019

Lectures du moment #4

Si Sev de Blogosth a un trou dans sa bibliothèque (voir commentaire dans le billet précédent), c'est parce qu'elle m'a prêté tout ça :

bouquins Sev.jpg

Cinq romans policiers régionaux qui se passent tous du côté de Guérande, La Turballe, le Croisic !

J'aime les romans policiers, j'ai beaucoup apprécié ces cinq là !
Seul petit regret, ne pas connaitre assez bien la région pour fermer les yeux et voir le paysage décrit dans les pages ... 

 

Mélodie gourmande à Guérande, Christophe CHAPLAIS
*Une ancienne gloire du rock sauvagement assassinée et un cadavre retrouvé près des remparts secouent la tranquille cité de Guérande. Arsène Barbaluc, venu aider un ami qui vient d'ouvrir un restaurant, est bien décidé à trouver l'assassin. Entre des héritiers envieux, des parties de cache-cache et des secrets de famille, l'enquête de l'inspecteur gastronome s'annonce épineuse. ©Electre 2019

 

Les privés du Croisic, Jean-Jacques EGRON
Les enquêtes du commandant Rosko
Le commandant Rosko, appelé en presqu'île guérandaise, mène, en collaboration avec un cabinet de détectives privés du Croisic, deux enquêtes : l'une, sur le meurtre d'Hélène Dalban, l'autre sur la disparition de Charlotte Lecoeur, de Pontchâteau.
Les deux affaires finiront par révéler quelques ressemblances. Le policier et les détectives mettront alors un point d'honneur à démêler le vrai du faux. Mais ils ne seront pas, loin s'en faut, au bout de leur surprise, dans cette grille de maux croisés aux multiples pièges et rebondissements

 

Jardins funèbres en Cornouaille, Elisabeth MIGNON
Le corps d'Anémone Berger est découvert à Kerfeunten. à la sortie de Quimper. Pharmacienne, celle-ci aimait son jardin d'inspiration médiévale, les hommes et les beaux livres.
Les OPJ Erwann Le Métayer et Christophe Guillou mènent l'enquête le long de l'Odet, dans des jardins magnifiques, où les senteurs et les couleurs se mêlent en ce printemps.
Les rebondissements et les drames se suivent au fil de l'eau, mettant la sagacité des policiers à rude épreuve. De vieilles connaissances viendront les aider.
L'art des jardins et l'art de l'enluminure cachent-ils Part... de tuer ?

 

Le Mulon rouge de Guérande, Françoise LE MER
Les vampires ? Ça n'existe pas, voyons ! Une chimère absurde
inventée par quelques esprits dévoyés.
Telle était, en tout cas, l'opinion première de Marguerite,
paludière de son état. La découverte du cadavre de l'un de ses
confrères, saigné à blanc et portant au cou comme des traces
de morsures, va ébranler le bon sens de toute la communauté
paludière de Guérande.
Qui est, d'autre part, ce petit garçon délaissé dans une cave avec,
pour unique compagnie, une arrière-grand-mère n'ayant plus
toute sa tête ? Et cette jolie institutrice qui pourrit la vie des
hommes qu'elle aime ?
Dans cette terrible histoire aux multiples rebondissements, des
destins différents vont d'abord se croiser pour se retrouver, enfin,
dans un accord diabolique.

 

Jeu de quilles en pays guérandais, Firmin LE BOURHIS
Tout commence par une noyade dans l'Odet près de Quimper,

qui, à première vue, semble accidentelle.
Mais certains éléments de l'enquête de routine interpellent le capitaine Le Duigou et le lieutenant Bozzi...
Leurs investigations vont les conduire à La Turballe, en Loire-Atlantique.
Alors qu'ils piétinent, un événement survenu à Piriac-sur-Mer
relance l'affaire qui, d'échec en espoir, va mener nos deux
policiers dans le labyrinthe d'une enquête fort complexe.
Parviendront-ils à en trouver le fil d'Ariane ?

 

Les liens vous emmènent sur les pages de ma librairie préférée en ligne, à qui j'ai emprunté les résumés.

photo moi

22/11/2019

En vrac et décousus #90

Quoi de neuf par ici … ?

Il fait moche, il fait gris, il fait humide, novembre beurk ...
Je l'ai déjà dit, la Sous-Pref est un trou, au pied d'un col, où passent la Zorn (chère à Grand Mec N°1) et le Canal : les nuages stagnent, c'est pas top.
L'Homme, qui "tourne" pas mal en Lorraine toute proche me dit souvent qu'il suffit de passer le col pour trouver le soleil. En attendant, j'ai ressorti les bottes, la grosse veste et l'écharpe ; j'attends avec impatience le froid sec et ensoleillé !

Toute cette humidité n'arrange pas mes affaires, la sciatique n'aime pas, et comme je fais régulièrement des faux mouvements, ben j'ai mal au dos aussi en prime.
Ras le bol un peu.

A l'école ça se passe comme ça peut. J'ai demandé qu'un conseiller pédagogique vienne me voir dans la classe pour un "regard extérieur" (trop de bruit, trop de mouvement, pas assez d'écoute, ce sont des maternelles ok, mais là ...). C'est P. qui est arrivé à toute allure (ils n'ont pas l'habitude que je demande de l'aide, à l'inspection). P., on se connait depuis que je suis arrivée ici, pas loin de 30 ans, donc il m'a dit tout de suite qu'il n'avait rien à m'apprendre et qu'il allait juste observer. Il est resté toute la matinée et a bien pointé les moments où ça "relache", où le volume sonore remonte ; c'est ce que je voulais, et du coup, j'ai quelques pistes pour tenter d'y remédier. A suivre.

Quelques soucis de santé pour ma mère qui a passé une semaine à l'hôpital pour des examens, une crise de coliques néphrétiques pour Grand Mec N°3 qui a passé une aprèm dans le même hôpital (le jour où sa grand-mère en sortait), un rendez-vous dermato pour moi (attendu depuis juin) pour faire enlever un grain de beauté moche sur le visage (fin mai 2020, hier c'était juste la première consultation) (d'ailleurs, si tu es dermato, vient ouvrir un cabinet dans la Sous-Pref, tu ne manqueras pas de boulot).
Beaucoup de fatigue pour tout le monde aussi.

Grand Mec N°1 s'est inscrit à Pôle Emploi. Il doit encore attendre pour savoir s'il pourra faire ce qu'il veut (je ne dois pas en parler ici), et donc il aimerait travailler pour gagner un peu de sous ... Très (trop ?) diplômé, il n'y a pas grand chose pour le moment. Alors on croise les doigts très fort pour que ça se débloque.

P'tit Mec N°4 compte les jours qui le séparent du premier jour du calendrier de l'Avent, il est impatient ! Pour le Noël des enfants de la paroisse protestante, il joue à nouveau Joseph dans la petite saynète : "j'ai changé de femme !" nous a-t-il dit en rigolant l'autre jour.

J'ai ressorti mes aiguilles à tricoter pour monter une jolie robe en 18 mois, pour la petite-fille de MySister ; et comme MySister aura une deuxième petite-fille d'ici quelques mois, mon prochain ouvrage sera une mignonne couverture. Je ferai un billet, tient, pour vous montrer !

Pas de "billet lecture" pour le moment ; à part les revues de nos abonnements, je n'arrive pas à lire grand chose...

Vivement décembre, les chants de Noël, les bredele, les effluves de vin chaud, la patinoire sur la place du château, les lumières dans la ville et à la maison, les bougies, la crèche, et le sapin !

canal 20191113.jpg
Canal le 13 novembre

photo moi avec mon nouveau téléphone !