Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2021

Boutique

Depuis le temps que j'en parle, elle devrait déjà être en ligne, on est d'accord ...
Elle l'est, d'ailleurs, mais en accès restreint à l'Homme et moi.

Elle est toute jolie, avec une présentation sympa, un panier pour les achats qui calcule les frais de port, un stock qui se met à jour tout seul, des pages de liens vers des sites de laines, vers le compte Instagram du tricot, un formulaire de contact et une solution de paiements.

Mais alors qu'est-ce qui cloche ?

Et bien avec l'éditeur de site que nous avons choisi - et nous ne l'avions pas vu avant de commencer - il faut payer un abonnement mensuel pour ouvrir une boutique.
Et même si dans l'absolu ça n'est pas "si cher", ça l'est beaucoup trop pour ma petite micro entreprise.

Du coup, nous sommes en train de chercher autre chose (ajouter un "bouton" Paypal sur un site "classique", créer une boutique avec un autre éditeur ...), mais c'est assez technique et ça prend du temps.

Donc pour le moment, pas d'achat impulsif possible de mes jolies réalisations !  ;-)

Mais un achat réfléchi, c'est possible par contre ! (j'ai un numéro de Siren/Siret, le droit de vendre et de faire des factures). Il faut simplement me contacter via l'adresse mail de Béatrice tricote (voir dans la colonne de droite), ou FB, ou encore Instagram (notamment pour s'accorder sur les modalités de paiement).

Je publierai régulièrement sur FB et Instagram l'état des stocks et les nouveautés (un petit pull sans manche en 6 mois, et un châle tout doux seront bientôt terminés, d'autres projets sont à l'étude).

Voilà pour le moment ...
A suivre !!  ;-)

Pompon gland.jpg

photo moi

13/07/2021

Archet

Depuis quelques temps, j'avais un peu de mal à jouer de la viole de gambe, il fallait beaucoup tirer sur la mèche (les crins de l'archet), et mettre pas mal de colophane pour que ça "accroche".

Verdict lors du premier vrai cours en présentiel avec H., ma nouvelle prof : "Ton archet n'est pas assez tendu" ...
Sauf que ... Impossible de le tendre plus, j'étais au maximum.
H. a alors procédé à une réparation de fortune à l'aide de petits morceaux de papier.

Deux solutions, faire remécher l'archet, ou en acheter un nouveau ...
Assez cher dans les deux cas.

H. m'a alors parlé d'un archetier qui fait des archets avec un excellent rapport "qualité prix", auprès de qui elle s'est déjà fournie.
Un petit tour sur le site, un coup de fil, et me voilà l'heureuse propriétaire (dès que le chèque aura été encaissé), d'un superbe archet d'étude pour basse de viole, en "bois d'abeille" (un bois d'Amérique du Sud).

Je suis ravie !

Nouvel archet (2).jpg

Ancien en haut, nouveau en dessous

Nouvel archet (1).jpg

Nouvel archet (5).jpg
Archet François Grimaux 

photos moi

15/04/2019

Série noire

J'ai déjà abondamment parlé des soucis de chaudière (il suffit de taper "chaudière" un peu plus bas dans la case "rechercher" pour avoir les 4 épisodes !!) (et bonne nouvelle, l'Homme, à force de chercher, a réussi à connecter la sonde de la zone 2 à la chaudière, il fait chaud à la salle de bain !!), je ne vais pas y revenir.

La nouvelle chaudière étant en place, nous ne risquons plus d'inonder la voisine du dessous (qui doit faire refaire tout le plafond de sa grande pièce …), nous pouvons donc à nouveau nous servir du lave-vaisselle et du lave-linge.
Rinçage à vide pour le premier après deux mois d'arrêt, lavage de serpillères (préalablement rincées) pour le second. Tout va bien.
Ça ne va pas durer …

Jeudi matin, je met en route une machine de linge. Ça tourne, ça tourne, jusqu'à ce que "bip bip bip", erreur E18 …
Nettoyer le filtre et la pompe.
Je récupère le mode d'emploi, j'ouvre la trappe, je vidange avec le petit tuyau, j'ouvre le filtre, je mets de l'eau partout (et hop, toutes les serpillères enfin sèches à nouveau mouillées), je nettoie le filtre en trouvant au passage une pièce de 1€ à peine reconnaissable. Je remonte le tout. La machine a l'air de repartir … Oui ? Non ?

Non.
J'ouvre la porte sans brutaliser la machine, je sors le linge que j'essore à la main dans un seau, j'écope l'eau encore dans le tambour …
Et j'appelle ma maman pour lui demander si elle veut bien rincer et essorer
le linge dans sa machine à elle.

L'Homme rentre. Nous ouvrons à nouveau, nettoyons encore, remontons le filtre …
La machine ne vidange toujours pas, la trappe du filtre et de la pompe fuit.
Nous ouvrons, vidangeons et appelons le magasin d'électroménager ; le technicien passera samedi en début d'aprèm.

Samedi.
Ouf, ce n'est rien de grave. Le filtre et la pompe n'étaient pas remontés correctement mais nous ne pouvions pas le savoir. Le lave-linge est reparti.

Tant qu'il est là, nous demandons au technicien de jeter un oeil au congélateur. Nous l'avons rallumé, il semble tenir. Le technicien pense à un mauvais contact et à l'âge.
"Il tiendra le temps qu'il tiendra" nous dit-il en partant.
Il ne croit pas si bien dire.

Nuit de samedi à dimanche vers 1h du matin.
P'tit Mec N°4 qui dort assez mal en ce moment nous appelle, il ne peut pas allumer sa lampe de chevet et la veilleuse de son réveil est éteinte.
L'horloge du four et celle du micro-onde sont éteintes, la petite lampe ne s'allume plus …
Le fusible général des prises a sauté, l'Homme le remonte, ça se rallume.
2h00 du matin, "clac", ça saute de nouveau. Le même fusible général.
L'Homme descend tous les fusibles des prises et les remonte l'un après l'autre pour voir. C'est celui de la prise du réfrigérateur qui fait disjoncter.
Le congélo est mort pensons nous (pas grave, il est vide).
Pas de bol : c'est le moteur du réfrigérateur qui est bouillant … L'Homme débranche tout, on laisse la porte bien fermée, on verra demain …
Le réfrigérateur est plein (les courses pour la semaine), demain c'est dimanche, je suis assise dans mon lit, j'ai juste envie de pleurer …

Je me rendors comme je peux, et je me réveille en sursaut à 5h00 du matin, ça sent le cramé. Je me précipite au rez-de-chaussée. Il n'y a rien (ouf). L'odeur de "chaud" du moteur qui a probablement grillé est montée jusqu'à notre chambre mais rien ne brûle (j'inspecte toutes les pièces quand même).

Dimanche matin.
J'essaye de voir avec mes parents et Grand Mec N°2 comment dispatcher "le frais" quand le Grand Mec a une idée. Il y a chez son père un petit réfrigérateur qui pourrait nous dépanner. MonsieurEx est d'accord pour nous le prêter. C'est Grand Mec N°1 qui a ma voiture (ça ne rentre pas dans cette de l'Homme ni dans celle de Grand Mec N°2), il le ramènera dans l'après midi en rentrant de chez son père.
Avec l'Homme, nous passons en revue les différents modèles sur le site de Br*c*d*p*t (remplacer les * par des voyelles …) et nous trouvons un modèle qui nous convient. Disponible dès lundi, à récupérer sur place. L'Homme et son camion s'en chargeront dans la journée.

Au milieu de tout ça, je prépare le repas, Sev et Oth67 viennent nous rendre visite avec les garçons !

En fin de journée le réfrigérateur de secours fait le job.
Nous avons bien mangé et arpenté un peu la Sous-Pref qui accueillait son 3e Carnaval Vénitien, c'était chouette ! Nous avons même rencontré deux Pikachu sur le canal.

Je croise les doigts pour que la série noire s'arrête là !

WP_20190414_023.jpg
la preuve en image !
(je n'ai pas réussi à photographier les deux en même temps)

photo moi

 

11/04/2019

Chaudière, la fin (enfin presque)

Voilà, ça y est, la nouvelle chaudière est en place !
Triple ouf de soulagement.

Mardi matin, rien, personne …
Donc vers 9h45, j'ai appelé la société qui s'occupe du remplacement (j'étais debout depuis 7h30, je ne savais pas quand l'installateur devait venir) pour avoir des nouvelles …  "Il arrive, il a été retardé" …
10h20. L'installateur commence à bosser.
Pause sandwich à midi (j'ai offert le café). Et c'est reparti jusqu'à 17h30.
C'est le merdier total dans la buanderie, toutes les serpillères sont trempées, mais la chaudière est accrochée et l'eau et le gaz sont rebranchés (je vais vérifier plusieurs fois que ça ne fuit pas …).

Froide, l'eau, pour le moment.
Et zéro chauffage (c'est pas top du côté de la salle de bain).

Mercredi matin, l'installateur est annoncé pour 8h30/8h45.
J'ai rendez-vous avec P'tit Mec N°4 pour un rendez-vous médical à 8h00, je réveille donc Grand Mec N°3 pour qu'il se lève et lui ouvre quand il arrive.
J'ai le temps d'aller au rdv, de ramener P'tit Mec N°4 chez l'Amoureuse qui le garde "en vacances", de rentrer, de boire 2 cafés … il se pointe à 10h00.
Heureusement pour lui, il est sympa, il bosse bien et Grand Mec N°3 n'a pas râlé.

Vers 15h00, il remballe, c'est au tour du technicien d'œuvrer.

Vers 18h30, la chaudière est fonctionnelle, il y a de l'eau chaude et du chauffage.
Théoriquement.

Pour la zone 1 (rez de chaussée, plancher chauffant), tout a l'air OK ; pour la zone 2 (les étages, radiateurs), c'est une autre histoire.
Le chauffage ne démarre pas malgré la sonde posée à la salle de bain et réglée sur 26°, le sèche serviettes reste froid, les radiateurs aussi.
Le technicien repasse mardi en début d'aprèm …

C'est pas cool : il fait froid à la salle de bain, les serviettes ne sèchent pas correctement et ne sentent pas bon (faut trouver un truc).
C'est cool : il y a l'eau courante aux robinets, on peut trainer sous la douche un peu plus que 2 minutes, on n'inonde plus la voisine du dessous en oubliant de fermer la vanne, on peut se servir du lave-vaisselle et surtout du lave-linge !!

WP_20190411_001.jpg
Oui, c'est Frisquet la marque de la chaudière, et ça fait rigoler les Mecs !

photo (moche) moi