Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2018

Carnets

Il y a le carnet où j'écris les listes de cadeaux pour Noël, les dates des rendez-vous médicaux à prévoir, les trucs qui me font envie (j'ai aussi une liste de liens dans mon ordi).

Il y a le carnet, près de mon lit,  où je note tous les soirs 2 ou 3 petites choses.

Il y a le carnet, sur mon bureau, où je note, depuis début juin, le "constat du jour", quand j'ai besoin de poser quelque part mes états d'âmes et coups de gueule concernant l'école, la classe, les relations avec les collègues, la hiérarchie ...

Et puis il y a ça :

WP_20180711_001.jpg

C'est plus un livre qu'un carnet, d'ailleurs !
A l'intérieur, une page par jour, du 1er janvier au 31 décembre.
Pour chaque date, 5 paragraphes, à compléter.
En haut de chaque page, une question ("le dernier film loué", "votre plus belle réussite, selon vous", "votre vêtement préféré"), dans plein de domaines différents, futile, sérieuse, amusante, déroutante parfois.
Pendant 5 ans, à la même date, la même question.
J'aime bien l'idée  ;-)
J'ai commencé le 1er juillet 2018, rendez-vous le 30 juin 2023 !

photo moi
5 ans de réflexions, journal à compléter, Marabout, 12,90€

22/06/2018

Retrouvailles

Je n'avais pas accepté son invitation sur mon Facebook hyper privé, le nom ne me disait rien (peut être qu'en regardant le profil j'aurais pu faire le lien, m'a dit l'Homme), mais elle ne s'est pas découragée.
Quelques recherches G**gl* plus tard, elle est arrivée par ici et m'a envoyé un message via le mail du blog, en me donnant son nom de naissance.

Tilt, ça a fait dans mon cerveau !
V., ses cheveux bruns, ses lunettes et son sourire.
Le collège d'une ville nouvelle de la banlieue lyonnaise, l'année de 3e, notre super prof de français, le film que nous avions tourné, le voyage en Italie, Pompéï, le Vésuve, Capri (et mon entorse dans le couloir de l'hôtel).

Cette année là (il y a … fort fort longtemps), j'arrivais d'Alsace - où nous venions de passer trois ans - au gré d'une mutation paternelle.
Mes trois premières années de collège s'étaient déroulées dans l'école privée de la sous-pref voisine de mon actuelle sous-pref, dans une classe où il n'y avait que des filles (c'était plus simple pour mes parents d'inscrire les enfants dans cette école où nous étions tous les 3 au même endroit). La plongée dans ce collège public a été un peu compliquée, je ne connaissais personne, c'était grand et … il y avait des garçons (des ados de 15 ans, donc, avec tout ce que ça comporte).

Je n'ai pas vraiment de souvenirs de l'année scolaire. J'étais nulle en anglais, pas très bonne en maths, j'essayais de m'accrocher en latin et j'adorais le français, l'histoire, la géo. Par contre je me rappellerai toujours du premier cours de techno où le prof nous a fait écrire "Un déplacement d'air est un courant d'air, un déplacement d'eau est un courant d'eau et un déplacement d'électricité est un courant électrique."  ;-)

Mon rêve, depuis toujours était d'être médecin, chirurgien même, en passant par l'Ecole du Service de Santé des Armées. Il s'est brisé net face au principal du collège qui refusait de valider mon passage en seconde C (à l'époque), voie principale pour réaliser ce rêve. J'ai du coup demandé une orientation en seconde F4 (à l'époque) Génie Civil - recrutement interacadémique, même programme en maths qu'en C, lycée à Lyon, lycée technique avec juste 50 filles sur près de 1000 élèves - "le technique vous ira très bien, vous n'êtes pas faite pour les études longues" a-t-il dit (je lui dédie mon mémoire de Maîtrise).
En fin de 3e, je ne suis pas allée au lycée avec V. et les autres, nous nous sommes doucement perdues de vue.

C'est aussi cette année là que le médecin traitant de la famille a expliqué à ma mère que j'étais trop grosse et qu'il fallait me mettre au régime. 1200 calories par jour, des repas différents des autres, un flicage une surveillance constante de mon assiette. J'ai perdu 10 kilos et mon estime de moi ("il faut savoir si tu veux ressembler à une jeune fille ou à une saucisse" m'a un jour demandé ce médecin, au vu de la courbe qui stagnait …)Ce médecin pratiquait aussi la sophrologie, j'ai fait quelques séances avec lui pour "me détendre et arrêter de me ronger les ongles" … ça n'a pas été trop efficace à l'époque.

Les souvenirs remontent à la surface depuis quelques jours !!
V. a dit au détour d'un mail qu' à cette époque elle admirait mon assurance … je crois que c'était déjà la carapace qui se fendille aujourd'hui.

V. et moi, nous avons des intérêts communs, la musique, l'écologie, des parcours  pas tout à fait rectilignes. Je suis heureuse qu'elle ait eu le courage de partir à la recherche de ses amies de collège, et de moi en particulier.

Et si tu lis ce billet (en fait je sais que tu le lis !), bienvenue à toi V. !! Et merci !

Collège modif.jpg
Je ne suis pas très douée en bidouillage de photos … 

photos moi il y a fort fort longtemps !

03/06/2018

Samsung

Pendant 9 ans, fidèlement, il m'a accompagnée, pour écrire les billets de ce blog, me balader sur les réseaux sociaux, faire des recherches sur le Net, travailler pour l'école.
Mais depuis quelque temps, mon Dell donnait des signes de fatigue.
La mise à jour d'avril de Windows 10 l'avait mis KO, l'Homme avait réussi à le relancer. Il était lent à se lancer, s'éteignait tout seul à des moments particulièrement inopportuns. Et puis vendredi le ventilateur ne s'est pas lancé, même après 2 ou 3 redémarrages (ça lui arrivait de temps en temps).
Grand Mec N°1 a regardé s'il pouvait l'ouvrir pour le dépoussiérer, mais à vite renoncé.

Alors samedi matin je suis allé à la boutique d'informatique avec mon vieux Dell.
En attendant mon tour, j'ai jeté un œil aux occasions exposées.
Et puis après en avoir discuté avec la dame de la boutique, pris conseil auprès de l'Homme, j'ai dit adieu à mon vieux Dell (avec un petit pincement au cœur quand même).

Samsung est largement plus récent, plus grand, plus rapide.
Et en plus il est rouge  ;-)

Voilà, c'est reparti pour 9 ans !

Samsung 02062018.jpg

photo moi

29/05/2018

On en est où ?

Mes journées sont rythmées par les transports de P'tit Mec N°4 vers l'école et retour ; j'emmène ou je cherche aussi l'Amoureuse de Grand Mec N°2 qui n'a pas de moyens de locomotion et qui travaille loin de chez elle (pas de transports en commun dans notre petite sous-pref). Je fais à manger, un peu de ménage parce que le bazar et la poussières m'énervent (en plus de me faire éternuer pour la poussière)je prends un moment le matin pour des mouvements d'étirement, et l'après-midi pour la viole de gambe. Je lis, des livres, des revues, des articles sur le Net, j'écoute les cours du dernier Mooc où je me suis inscrite (La science moderne de la Renaissance aux Lumières, sur Fun Mooc). Il m'arrive très régulièrement de piquer du nez sur mon bouquin, je suis toujours crevée et j'ai toujours des névralgies (moins souvent).

J'ai vu mon Inspectrice lundi, j'avais demandé un rendez-vous. Il n'en est pas sorti grand chose. Il faut que je prenne du recul (oui, comment ?), il faut que je me repose et que j'arrive à me détendre (même question), et mes collègues sont bien sympa de faire la liaison avec moi sans rien demander (sous entendu,  elles ne demandent pas l'indemnité de direction … pas de souci, hein, je leur file toute la direction + l'indemnité et elles se débrouillent) alors qu'elles sont fragiles (mon IEN adore ce mot) parce qu'elles ont été gravement malades (elles).
Bref … A part assurer l'année scolaire prochaine (avec 29 élèves) et participer au mouvement pour changer d'école, pas d'autres suggestions (pour ce qui et de changer d'école, pourquoi pas, mais pas avant que P'tit Mec N°4 n'entre au collège dans 2 ans ; il a enfin trouvé un équilibre, un copain sur qui il peut compter et une motivation pour se lever le matin, alors pas de changement pour lui pour le moment).

Demain j'ai rendez-vous avec le médecin de l'Education Nationale, à ma demande. Je l'avais rencontrée en septembre (contrainte et forcée par mon IEN suite aux accusations portées contre moi par l'AVS qui intervenait dans la classe l'an dernier - accusations sans fondements - IEN qui me trouvait … fragile … Je ne suis pas fragile, je suis usée, c'est pas pareil), et elle m'avait dit que si j'avais besoin de son aide, je ne devais pas hésiter à revenir la voir. A suivre donc.

Je suis presque au bout des 20 séances de kiné. Elles me font beaucoup de bien, mais il y a encore du boulot … Comment arriver à ne plus "tendre le dos", comme on dit, quand arrive un souci, une inquiétude, réduisant à néant ou presque le boulot de B. (le kiné) ? (épaules et nuque très vite tendues crispées, douleur qui remonte à l'arrière du crâne et redescend autour de l'œil, avec comme seule solution d'aller se coucher dans le noir et le silence en attendant que les médocs fassent effet, ou pas)

Ce n'est pas très glorieux.
Si on rajoute le "petit vélo" qui tourne en rond dans mon cerveau en me disant qu'il faut que je me secoue, que je n'ai rien à faire en arrêt maladie, que je n'ai rien du tout, qu'il faut que je prenne sur moi, que je dois me remettre en question etc. ça devient carrément compliqué.

WP_20180524_004.jpg
Le mini fraisier de la plate bande, qui a donné 3 mini fraises !

photo moi