Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2010

Mignonne allons voir si la rose...

 

Roses GB.JPGBon, je pense que tout le monde l'a compris, j'aime les roses !!

J'ai planté beaucoup de rosiers dans ma vie, que j'ai laissé derrière moi à l'occasion de divers déménagements.

Il y en a quelques uns que je surveille d'un oeil admiratif, chaque fois que je récupère mes enfants chez leur père. Ce sont les rosiers grimpants offerts par mes parents, et les deux rosiers anciens achetés chez André Eve l'automne qui a précédé le divorce. Ils sont magnifiques.

Il y a deux ans, des amis m'ont offert un rosier jaune en pot. Il a résisté, bien emballé, deux hivers sur la terrasse. Je l'ai sûrement "déballé" trop tôt cette année .... Un matin, j'ai remarqué que les feuilles qui commençaient à pousser avaient séché. Le rosier est mort, de froid très probablement.

Alors l'autre jour, quand ma copine GiBi est arrivée avec un gros bouquet de roses de son jardin, cela m'a fait très plaisir. J'ai posé le vase sur la table près de mon ordinateur et je me shoote avec leur parfum.

Et puis comme j'aime aussi la poésie, et beaucoup ce poème que j'ai chanté souvent, je vous l'offre


A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

Pierre de Ronsard (1524-1585)

 

Crédit moi.

26/06/2010

Petit dej

Petit dej Chrys.jpg

Le petit dej, c'est le seul repas de la journée que je ne peux pas sauter, sinon, tout va mal, et de toute façon, le matin, j'ai faim !

Le petit déj, j'aime le prendre "au calme", surtout les jours où je travaille …
Alors je me lève tôt ; et je suis toujours plus ou moins "au radar" (plutôt plus que moins d'ailleurs)

Je remplis la bouilloire électrique et je fais chauffer l'eau ; je fais griller 2 ou 3 tranches de pain.
Je prépare la table pour le petit dej du reste de la famille et j'allume mon ordi.

Quand l'eau est chaude et le pain grillé, je me pose sur mon tabouret (enfin le marchepied qui me sert à atteindre le haut des placards et qui sert aussi de tabouret) et je prends le temps de manger tranquillement, en pensant à la journée qui commence (des fois, il vaudrait mieux éviter, mais ce n'est pas le propos ...).


Mon petit dej à moi, c'est thé vert très chaud, pain, beurre et fromage. Le fromage au petit dej, c'est tout ce qui me reste de ma période "chrononutrition", ça me permet de "tenir" jusqu'au repas de midi. J'aime beaucoup le fromage, et rien ne me fait peur … même à cette heure matinale !! (seul impératif, le brossage de dents ou le machouillage de chewing gum avant de sortir !)

Il m'arrive aussi, parfois, de préférer le sucré. Je n'ai rien contre une  (ou deux .....) tranche de "winachtstolle" au moment de Noël, de quelques viennoiseries encore tièdes, ou d'une tartine de confiture de ma maman. Mais là, c'est plutôt les jours où je ne travaille pas, et où je peux "savourer", prendre mon temps. Ces jours là, j'aime la compagnie de l'Homme ou des P'tits Mecs, j'arrive même à lire le journal en sirotant ma deuxième ou troisième tasse de thé.

 

Voilà, j'ai répondu à l'invitation de Chrys ; à vous si vous le souhaitez !

La photo est de Chrys

23/06/2010

Cohérence éducative.

bouquins 3ème.JPGP'tit Mec N°2 rêve d'un BMX depuis un moment.

Il lui manque un peu d'argent pour arriver à le payer. Il devrait en recevoir pour son anniversaire, mais c'est mi août et il aurait voulu son vélo avant.

Comme il a fait sa Confirmation début juin, il pensait recevoir des sous en cadeau …. Sauf que …. pour ses grands parents comme pour moi, cette fête religieuse n'est pas plus synonyme de cadeau que les autres …

Comme je suis une mère sympa (oui, bon, je me jette des fleurs, mais de temps en temps, ça fait du bien ... et puis on est jamais mieux servi que par soi même !), je lui ai donc dit que je complèterais ce qui lui manquait et qu'il aurait son vélo dès réception du bulletin validant son passage en 2nd, qui me semblait acquis, au vu du travail fourni à la maison.

Coup de tonnerre, le Conseil de Classe refuse en bloc le passage. Les notes sont catastrophiques. Les efforts fournis depuis le brevet blanc n'ont pas suffit.

Je sais qu'en travaillant à peine plus, en ayant l'air un poil plus motivé en cours, il aurait pu éviter cette décision. Je sais aussi que refaire une 3ème ne servira à rien d'autre qu'à le décourager un peu plus, lui qui est déjà bien démotivé, et que cela n'aura probablement pas les effets escomptés.

Je décide de faire le forcing lors du rendez-vous proposé par la Principale du Collège. P'tit Mec N°2 passe donc en 2nd contre l'avis du Conseil de Classe et moi sa mère j'assume le redoublement qui s'annonce (ou pas, d'ailleurs).

P'tit Mec N°2 est soulagé … (quoique … son meilleur pote doit aussi redoubler la 3ème, du coup il voit la chose d'un autre œil).
Et puis il repose la question du BMX ; il a déjà dit à tout le monde qu'il en aurait un, il va avoir l'air ridicule …

Alors je laisse ce que je suis en train de faire pour lui expliquer que je souhaite rester cohérente avec moi-même autant que possible. Qu'il n'est pas passé en 2nd grâce à son travail, et que donc, logiquement, l'achat est suspendu, qu'il lui faudra attendre d'avoir assez d'argent pour se le payer seul.

P'tit Mec N°2 est très déçu, le découragement pointe à nouveau le bout de son nez.
Pour le remotiver, je lui propose un nouveau challenge : achat du BMX s'il réussit le brevet (il lui faut 8,8 de moyenne, il avait 7 au brevet blanc, c'est possible en travaillant). Je pousse même plus loin : s'il réussit le brevet avec mention "assez bien" (12 de moyenne minimum, la seule qu'il peut décrocher), je paye la totalité du vélo …


Ma cohérence éducative est un peu mise à mal, je sais …
Mais en fait, j'ai une bonne raison de souhaiter qu'il puisse acheter ce BMX : nous avions projeté de faire un peu de "sport" ensemble, lui en vélo et moi en roller, le long du canal cet été … il faut que je "me bouge" et il est d'accord pour m'accompagner …

Les copines, c'est le moment de mettre en route le réseau "Sainte Rita" (la patronne des causes désespérées !....), mes cuisses et mes hanches vous diront MERCI !!!

crédit moi

16/06/2010

Chartreuse

J'ai rajouté, il y a quelques temps, dans la colonne de droite, un album photo des endroits où je suis allée et que j'aime.Il y manque un endroit que j'aime entre tous ....
La dernière fois que nous y sommes allés, nous n'avions pas d'APN, je n'ai que quelques photos "argentiques" qu'il va falloir que je scanne ... je n'ai pas encore eu le temps.

 

Cet endroit, c'est la Grande Chartreuse.

 

Chartreuse, ça fait d'abord penser à une bouteille de liqueur, verte ... jaune aussi. Ma grand mère en avait toujours une bouteille dans le buffet de "la salle" comme elle disait ... pour aider à digérer !

Chartreuse, c'est aussi un massif de montagnes qui propose de magnifiques balades et randonnées.

Chartreuse, c'est surtout ce monastère fondé en 1084 par Saint Bruno dans un lieu hostile et isolé de tout, au pied du Massif du Grand Som qu'on appellera désormais "désert de Chartreuse".

 

Grande Chartreuse.jpg

 

Le monastère de la Grande Chartreuse est la "maison mère" de l'Ordre des Chartreux. Les moines y vivent une vie solitaire, presque érémitique, faite de silence, de prière, d'étude et de travail manuel, chacun dans sa petite maison, autour du cloître.

C'est un endroit magique, où l'on a pas envie de parler, et où on le fait à voix basse quand c'est vraiment nécessaire.

Depuis le musée installé dans la Correrie, il faut 20 minutes pour arriver jusqu'au monastère lui même. On peut alors s'installer au pied de la croix, sur la petite hauteur qui le surplombe. Et là, se laisser bercer par la petite cloche qui marque le temps et les offices. On apercevra peut être un Frère vaquant à ses occupations ; plus rarement un ou plusieurs Pères ayant quitté leurs cellules pour la promenade hebdomadaire, le Spaciement.

On peut ensuite continuer un peu et monter jusqu'aux chapelles de Notre Dame de Casalibus et de Saint Bruno, y faire une pause au milieu de la forêt.

Calme et sérénité garantis ....

 

La photo a été "empruntée" au site officiel de l'ordre des Chartreux. Il y en a plein d'autres dans la rubrique "Adresse et photo des maisons". Il suffit de cliquer sur le nom d'un monastère pour accéder aux infos le concernant, et sur les photos.