Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2010

Yvonne, Lebornec, Wehrmacht* et les autres ...

Notre quotidien régionnal présente tous les ans, pendant les deux mois d'été, une bande dessinée, planche par planche.


Et cette année, j'ai fait une belle découverte :
De Gaulle à la plage de Jean-Yves Ferri  

  aux éditions Poisson Pilote.


Un chef d'oeuvre d'humour !!

J'ai scanné (c'est pas droit, je sais ... et je n'ai pas forcément le droit non plus ...) une de mes planches préférées (clic dessus et elle s'agrandit, si si si !!) :

De Gaulle à la plage p16.jpg

Jean-Yves Ferri c'est aussi l'auteur (avec Manu Larcenet pour les dessins) de la série Le retour à la terre que j'avais beaucoup aimé aussi.

* Yvonne, c'est Madame de Gaulle; le capitaine Lebornec, c'est l'aide de camp du général ; Wehrmarcht est un berger allemand, rejeton d'un chien loup d'Hitler (qui a vraiment existé, mais qui s'appelait Vincam) ; on retrouve aussi le fils du général, et même Winston Churchill. ICI pour l'interview de l'auteur qui explique bien sa démarche.

28/08/2010

Album : L'étrange monde de Lilie Couleurs

Deuxième petite fiche de lecture des albums gagnés sur le blog de Zaza.
La première est .

 

L'étrange monde de Lilie Couleurs de Marie Zimmer et Virginie Rapiat, aux Editions Anna Chanel.

liliecouleurPochette.jpg

C'est l'histoire de Lilie, qui, dans son atelier sous les toits, "peint nuits et jours les humeurs des gens. Qu'elles soient bonnes ou mauvaises, jamais elle ne s'arrête. Si elle le faisait, ce serait une catastrophe !
La fin du monde !
L'apocalypse !
Car privées de couleurs, les humeurs se meurent.
Et les gens deviennent tout gris, tout froids, tout tristes, sans émois".

Toute les nuits, Lilie s'accorde une petite pause, et discute de son travail avec la lune qui, invariablement lui répond : " Mad'âme, vous êtes vraiment une grande artiste pour arriver jusqu'à moi !" **
Mais voilà qu'un jour les humeurs et les couleurs se rebiffent …...
Que va faire Lilie Couleurs ??

 

Avec cet album, on plonge dans un monde féérique, une explosion de couleurs et de détails, de dessins à la fois réalistes et imaginaires : les illustrations m'ont beaucoup plu et j'y ai trouvé quelques idées pour travailler le graphisme avec les plus grands de mes élèves (désolée, mais je suis en mode "je prépare la rentrée" …).

liliecouleur1.jpg

L'histoire, elle, s'adresse à des enfants plus grands que ceux que j'accueille dans ma classe. Elle aborde de manière originale (une "révolte") les expressions liant humeurs et couleurs ("une peur bleue", "rire jaune") ; et montre qu'en se laissant aller à sa fantaisie, on peut modifier les couleurs de la vie !

liliecouleur2.jpg

** les phrases en italique sont extraites de l'album.

crédit Editions Anna Chanel

 

 

 

21/08/2010

Album : Petit Pois et Grand Haricot

Le 13 juillet, Zaza proposait, sur son blog, un concours pour gagner 2 albums publiés aux Éditions Anna Chanel.
J'ai joué et l'Empereur (qu'il soit remercié !) a tiré mon prénom au sort.
J'aime beaucoup les albums, j'étais ravie ; et je n'ai pas été déçue.

Alors aujourd'hui et samedi prochain, petite fiche de lecture !!


Petit Pois et Grand Haricot de Christos et Sandrine Gambart tout d'abord.

album petitpois couverture.jpg

 

C'est l'histoire de P'tit Pois qui adore Grand Haricot ; il lui fait plein de cadeaux, mais Grand Haricot est méchant et moqueur : à chaque fois il jette le cadeau avec un air (et un commentaire) dédaigneux.
Mais P'tit Pois est persuadé qu'un jour Grand Haricot aimera son cadeau, alors il recommence, recommence.
Jusqu'au jour où effectivement, le cadeau plaît tellement à Grand Haricot qu'il le lui arrache des mains et part en ricanant, sans remercier.
P'tit Pois est très triste, il a beaucoup de chagrin …
Heureusement, une jolie carotte lui offrira son coeur.
Et Grand Haricot, resté seul (pas longtemps), comprendra que l'amitié c'est important ...

album petitpois double_001.jpg

 

Ce qui m'a séduit en premier, ce sont les illustrations, rondes et pleines de couleurs, tout en restant réalistes (on reconnaît aisément chaque légume) ; pleines aussi de jolis petits détails qui permettent de "broder" autour de l'histoire et de faire parler le ou les enfants avec qui l'album est lu …. ( déformation pro … je vois toujours les exploitations pédagogiques possibles !!!).

Les dessins sont rehaussés d'un fin trait brillant, qu'on peut sentir sous les doigts et qui souligne certains détails.

Les personnages sont vraiment craquants (normal pour des légumes ;-) ).

Le texte est écrit assez gros et la taille de la police change à certains moments, notamment quand Grand Haricot crie : les mots qu'il prononce sont écrits plus gros. Cela aidera un enfant "non lecteur" à comprendre qu'il se passe "quelque chose".

Dans le même esprit, les noms de chaque personnages sont écrits en couleur : vert pour P'tit Pois, rouge pour Grand Haricot, pour les repérer facilement dans le texte.

A chaque "épisode", la même structure de phrase se répète ( "P'tit Pois trottine vers Grand Haricot. Il lui tend la main. Il lui sourit. Dans sa paume il y a ....") ; après deux ou trois lectures, les enfants peuvent "anticiper", ils peuvent même inventer d'autres "cadeaux".

La fin est pleine d'humour et fera sourire adultes et enfants plus grands.

L'histoire est universelle, ces situations se rencontrent à la maison, au parc, à l'école maternelle où cet album pourra servir (et servira dans ma classe) de point de départ à de belles discussions sur l'amitié, les cadeaux ; sur ce qui est "gentil" et ce qui ne l'est pas.

 

P'tit Mec N°4 (19 mois) a aimé tourner les pages, mais il n'a pas eu la patience d'écouter l'histoire en entier. Il a fait plein de commentaires …. mais le décodeur étant tombé en panne à ce moment là, il m'est impossible de vous livrer ses réflexions !!


Crédit Editions Anna Chanel

22/05/2010

Transverses, obliques et grands droits

Abdominaux arrêtez le massacre.jpgJ'ai lu « Abdominaux arrêtez le massacre ! » de Bernadette de Gasquet.

Pendant ma dernière grossesse, au gré de mes pérégrinations sur le Net pour trouver des renseignements sur les différentes méthodes de préparation à l'accouchement, j'ai découvert le site de Bernadette de Gasquet, que j'ai pas mal parcouru.

Après la naissance de P'tit Mec N°4, je suis allée faire les 10 séances de rééducation périnéale prescrites par la sage femme. J'ai été surprise de ne plus refaire les « séries d'abdos » comme lors des trois précédentes rééducations. Mon kiné m'a alors expliqué que « cela ne se faisait plus », sans entrer dans les détails, mais en évoquant Bernadette de Gasquet.

Et puis, dans les commentaires d'un billet de La Poule Pondeuse (mais je ne sais plus lequel), il a de nouveau été question du travail de Bernadette de Gasquet  et ce livre a été cité, me donnant envie de le lire.
Suzie, qui l'avait dans sa bibliothèque, m'a alors proposé de me le prêter et me l'a envoyé dans un paquet de couches lavables de nuit (merci Suzie !).

J'ai feuilleté ... et les photos ne m'ont pas trop donné envie d'aller plus loin (en noir et blanc, d'un style un peu « années 70 » ...).
Et puis, pour changer de mes lectures sur la psychogénéalogie, je me suis lancée.

J'ai bien fait finalement, il se lit très bien et j'ai appris plein de choses.
Notamment sur le fonctionnement des abdos : transverses, obliques (grands et petits) et grands droits n'ont plus de secrets pour moi. Plus sérieusement, je fais un peu plus attention à la manière dont je me tiens depuis cette lecture.

Et aussi sur les dysfonctionnements, et sur tout ce que les « abdos sauvages » ont pu faire endurer à des générations de périnées.

Tout un chapitre est consacré à la vie quotidienne : comment s'asseoir (il y a désormais un petit marche pied bleu devant ma chaise de bureau), comment se relever, se pencher.

La suite du livre donne des explications pour des exercices plus ou moins compliqués ... là, j'avoue avoir feuilleté un peu plus rapidement. J'ai quand même lu avec intérêt tout ce qui concerne les exercices de respiration, et parfois j'en fait pendant quelques jours (je n'arrive pas à être assidue !).

Et puis il y a un chapitre que j'aime beaucoup, le 6 : « Abdominaux différents, subtils, imaginaires » ; et oui, on peut faire des abdos en imaginant seulement les mouvements, sans bouger ; et ça fonctionne (il faut néanmoins travailler régulièrement, environ 15 minutes par jour ...).
Le dernier chapitre parle des cas particuliers dont la maternité et la ménopause.

Finalement j'aime bien ce livre que je vais acheter pour l'avoir sous la main (pour me concocter un petit programme de vacances par exemple) et aussi pour le faire lire à ma maman (si elle avait lu ça il y a ... longtemps, genre 45 ans ;-) , elle aurait certainement évité quelques désagréments ...).


Du même auteur, Ficelle a parlé ici de « Bébé est là, vive maman. Les suites de couche »