Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2013

Les orteils n'ont pas de nom

C'est le titre de l'album d'avril de l'abonnement de l'Ecole des Loisirs de P'tit Mec N°4.

Les orteils n'ont pas de nom.jpg

Dans cet album, les orteils se plaignent de ne pas avoir de nom, contrairement aux doigts, ce qui les rend tristes. Chacun à leur tour, ils proposent des noms qu'une "voix off" refuse à chaque fois, pour des raisons diverses.
Les orteils ne l'entendent pas de cette oreille et décident de se baptiser quand même, d'après l'idée de chacun !

Succès immédiat auprès de P'tit Mec N°4 et de ses copains d'école à qui il a voulu présenter l'album !
Depuis, on compte ses orteils avec la petite comptine : "a, 2, mi, bleu, fraise".

Image empruntée chez Ecole des Loisirs

09/03/2013

Calme et attentif comme une grenouille

C'est MO (ma p'tite soeur) qui m'a envoyé le lien de cette vidéo (CLIC).
J'ai beaucoup aimé, alors j'ai commandé le livre ()

Calme et attentif comme une grenouille.jpg

Je l'ai lu pendant les vacances, et depuis la rentrée de lundi, avec mes petits élèves, nous essayons de rester calmes comme des grenouilles, un moment, le matin en écoutant une des plages du CD qui accompagne le livre.
Ils ont entre 3 ans1/2  et 6 ans, et pour les plus jeunes, c'est un peu difficile de rester sans bouger, mais ça leur plaît énormément (surtout qu'avant, ils ont le droit de sauter comme des grenouiles partout dans la salle de jeu).

Ce livre, écrit par Eline Snel, la thérapeute néerlandaise qui a mis au point cette méthode de méditation adaptée aux enfants, est plutôt destinée à être utilisé à la maison par les parents avec leurs enfants (entre 5 et 12 ans, et plus ...), mais certains des exercices sont aisément utilisables à l'école. Beaucoup d'enseignants néerlandais se sont d'ailleurs formés à cette méthode. On peut lire ici (CLIC) un entretien avec l'auteur qui explique bien la démarche.

Nous, nous allons continuer à essayer de rester calmes et attentifs comme des grenouilles ... et puis nous essayerons aussi l'exercice du spaghetti, pour être aussi mou qu'un spaghetti cuit !

A suivre !

16/01/2013

Les lectures du P'tit Mec

P'tit Mec N°4 aime les albums.
Il en a beaucoup, beaucoup.
Un abonnement à l'Ecole des Loisirs de nouveau cette année, plus tous les albums de ses trois frères, ça remplit une Billy !!

Parfois, pour l'aider quand quelque chose ne tourne pas rond, d'autres albums font leur apparition dans la maison :

grosse colère.jpg

Parce que le P'tit Mec pique assez souvent de grosses colères quand la frustration est difficile à surmonter ... "Allez hop, la grosse colère, dans sa boîte" est devenu la petite phrase qui remène le calme et le sourire (pas toujours, mais souvent ...).

Je t'aimerai toujours.jpg

Parce que le P'tit Mec a besoin de se rassurer, lui qui partage sa maman avec 21 autres enfants 6h par jour, 4 jours par semaine, ... (ce qui ne lui pose pas plus de problème que ça ; mais c'est toujours bon de répéter à son enfant qu'on l'aimera toujours, en lui racontant cette jolie histoire, le soir, sous la couette. Les illustrations sont à croquer et pleines de détails).

caca prout.jpg

Après un passage aux urgences pédiatriques en juillet dernier, divers épisodes de lavements et un traitement qui dure toujours, P'tit Mec N°4 avait besoin d'explications ... Ce petit livre, comme tout ceux de cette collection (que j'aime beaucoup), raconte les choses simplement et permet de remettre chaque chose à sa place (et le caca dans le pot !!).

caca boudin.jpg

De la petite taupe.jpg

Et les deux best sellers de la litterature enfantine, sur le même thème, que nous n'avions pas encore. Un vrai succès auprès du P'tit Mec !!

J'ai acheté les 5 albums en version "poche", ça suffit pour 1 enfant qui regarde et 1 adulte qui lit, et comme ça on est obligé de se serrer pour regarder les illustrations !!!

Illustrations empruntées chez Amazon (parce que j'avais la flemme de sortir l'APN)

12/05/2012

Le billet de blog est-il une source comme une autre ? [billet un peu long]

Kindle Kaufmann.JPGDans mon Kindle il y a ... plein d'essais de sociologie, parce que j'adore ça et que je n'en avait pas acheté depuis longtemps, faute de place dans ma bibliothèque (et que, du coup, là, il ne m'encombrent pas, mais je les ai quand même quelque part si j'ai envie d'y revenir ... si, si, ça arrive, parfois !!).
Dans cette catégorie, un de mes auteurs préférés, c'est Jean-Claude Kaufmann.

Son dernier bouquin, "Le sac. Un petit monde d'amour" forcément, il m'intéresse, vu mon histoire d'amour à moi, avec mon sac à main !! (voir et ). Je télécharge l'extrait, j'aime bien, j'achète le bouquin et je commence ma lecture.

Et je suis toute contente d'y trouver des noms connus : Marjoliemaman qui dévoile le contenu de son sac chez Sandra, et Muriel Gilbert qui raconte l'anecdore hilarante de l'irruption inopinée d'un soutien gorge du sien (à lire là CLIC).
Je le twitte avec le sourire.

Et là, réponse de Marjoliemaman qui ne voit pas du tout de quoi il s'agit. De fil en aiguille, nous arrivons toutes les deux sur le billet que Sandra a rédigé sur le bouquin en question il y a un an (CLIC).

Surprise .... Le blog de Sandra, celui de Muriel, et d'autres encore, ont été cités (avec, en note, le nom du blog, mais pas l'adresse précise) mais leurs auteures n'ont pas été prévenues avant publication du livre, ni après d'ailleurs ....
Malaise ....

C'est en racontant tout ça à l'Homme que je commence à me poser une question :  le billet de blog est-il une source comme une autre ?
Je demande leur avis à Muriel et Sandra ; les voilà (dans cet ordre) (le mien, il est à la fin) (on peut retrouver celui du Marjoliemaman en commentaire du billet de Sandra, tout en bas) :

Les blogs sont une source d'inspiration comme toutes autres. Cependant, je trouve qu'il est normal et élégant de citer sa source. Les blogs sont des sources de publications publiques mais toute publication appartient à son auteur et il en est responsable.
 
J'ai appris l'existence du livre de Jean-Claude Kaufmann par hasard lorsqu'on m'a gentiment demandé de témoigner sur son livre étant citée plusieurs fois. J'avoue que cela est certes flatteur mais je trouve que de me prévenir aurait été la moindre des choses. Et plutôt que de me braquer, j'aurais sûrement apprécier le geste.
Mais l'histoire ne s'arrête pas là. En lisant le livre, j'ai remarqué que JC Kaufmann ne faisait que reprendre des passages tirés des blogs et en tire de trop larges conclusions. Pas un seul argumentaire, pas une seule analyse intéressante, des conclusions trop hâtives et misogyne à mon goût. C'est juste du copier/coller.
 
Et c'est dans ses pratiques puisque j'ai reçu pas mal de mails où d'autres blogueurs se plaignaient, notamment dans sa précédente "étude". Il n'y a pour ma part aucune étude de mener à part une recherche google et une lecture des blogs.
 
Personnellement je pense qu'on ne peut rien faire car ce monsieur nous cite, par contre cette méthode pour faire vendre est juste désolante et se joue du lecteur qui pourrait ne pas dépenser 18 euros et lire le contenu de ce genre de bouquin gratuitement sur les blogs.
 
C'est du business facile et j'en conclue que Monsieur Kaufmann n'est pas un gentleman. Et sa maison d'éditions n'est pas mieux!
 
Donc s'inspirer des blogs, oui. Citer les sources et faire preuve d'élégance oui.

Tiens.....si j'écrivais un bouquin sur mes "sacs"?

Le blog de Sandra dans tous ses ét@ts, c'est là : CLIC

Les blogs sont ouverts à tout le monde, mais leur contenu n’est pas à disposition de chacun lorsqu’il s’agit de le reprendre. Toute reprise doit être autorisée. Personnellement, je termine mes chroniques par un © qui indique que les droits de reproduction m’appartiennent. Apprendre incidemment, un an après publication, par un commentaire gentiment posté sur Twitter, qu’un extrait de ton blog a été utilisé dans un bouquin à grande diffusion, ça donne l’impression d’être à la fois utilisée et méprisée par son auteur. Évidemment qu’on peut reprendre quelques lignes, et que Jean-Claude Kaufman a fait le minimum (citer ses sources). C'est déjà ça. Mais il aurait pu envoyer un petit mail (c’est facile sur les blogs, non ?) pour prévenir, et donner l’adresse du blog. Simple courtoisie. Pas compliqué d’écrire un bouquin de sociologie, maintenant : même plus besoin de lancer des entretiens avec des gens. Suffit de confier à une équipe d’étudiants un scannage du Web, et hop, copier/coller.

Bon, je ne vais pas en faire une maladie parce que j’ai vécu pire, dans le genre, avec un texte entier repris par l’éducation nationale comme sujet du brevet (lien : http://www.murielgilbert.com/chroniques/jeuvideomanie-sujet-brevet-2003-muriel-gilbert/), sans me prévenir ni me dédommager, bien entendu, le même texte ayant été depuis republié par les Anabrevet, ABC du brevet et autres annales, sans plus de considération pour l’auteure. Ça m’amène quand même quelques aventures rigolotes. J’ai raconté ça là :
 
Le blog presque tout rose de Muriel Gilbert, c'est là : CLIC


Alors, peut-on traiter de la même manière une source publiée (un livre) et un billet de blog ?

Le billet de blog est quelque chose de vivant (je dis pas que le livre est quelque chose de mort, hein !!). Nous avons tous (les blogueurs) corrigé une faute d'orthographe ou de grammaire, modifié un mot, une phrase, après parution d'un billet, alors qu'il avait déjà été lu plusieurs fois. Nous avons tous publié des "edit", fermé des commentaires, voire même supprimé un billet pour des raisons qui nous sont propres. Après parution, un billet de blog continue à bouger. Il fait l'objet de commentaires auxquels nous répondons (ou pas), même longtemps après sa parution.
Notre blog, c'est "chez nous". Nous y parlons de ce que nous voulons, souvent de notre vie, de ce que nous aimons, de la manière dont nous le souhaitons (la limite étant le strict respect de la loi).
C'est quelque chose de privé.
De privé que nous publions sur Internet pour être lus ... parce que c'est simple, c'est réactif, c'est valorisant ... Et que c'est chouette !

Comme le dit Muriel, les blogs sont ouverts à tous, mais pas à la disposition de chacun, comme tout ce que l'on trouve sur Internet. Les photos, les textes appartiennent à leurs auteurs, on ne peut pas en faire ce qu'on veut. Il ne faudrait pas l'oublier.
Il est très facile de contacter l'auteur d'un blog (l'adresse ou un formulaire de contact sont d'ailleurs obligatoires sur les blogs me semble-t-il) et de lui demander l'autorisation d'utiliser tout ou partie de son billet, qui ne sera probablement pas refusée !

Donc, à mon humble avis, non le billet de blog n'est pas une source comme une autre.

Et le bouquin alors ? Je l'ai terminé, mais il avait pas mal perdu de son charme. Déçue par la "méthode" de son auteur, je n'ai pas réussi à l'apprécier ...

photo, moi
Ce billet aurait pu être plus argumenté, j'en conviens ... j'ai un peu perdu l'habitude de ce genre d'écrit !!  ;-)