Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2018

50 nuances ...

... de Grecs !

50 nuances de Grecs.jpg

BelleMaman a offert cette BD à l'Homme pour Noël, je n'avais pas encore eu le temps de m'y plonger.
J'ai profité de mon dimanche solo pour le faire, et j'ai beaucoup aimé !

D'un côté la planche de Jul, de l'autre l'explication philosophique de Charles Pépin.
J'ai beaucoup apprécié le trait et la manière de représenter le personnage dont il est question ; c'est très décalé, j'adore !
Les explications du philosophe sont très claires et pleines d'humour.

Une bonne manière de remettre à jour ses connaissances sur l'Olympe et ses habitants !

photo moi

14/02/2018

Lecture du jour

WP_20180213_001.jpg

J'ai longtemps eu du mal à lire les livres de Jaques SALOMÉ ; j'en ai commencé plusieurs, reposés sans les finir.
Et puis celui-là. J'y trouve plein de choses intéressantes.
Question de "maturité" (pour ne pas dire autre chose ...) ?

Jacques SALOMÉ   Voyage aux pays de l'amour  Pocket  7,40€ en ligne à la FNAC

photo moi

10/09/2016

Lectures du moment

Non, je ne suis pas noyée au milieu de mes petits élèves, mais le temps passe tellement vite et il y a tellement de trucs à faire en ce début d'année scolaire que c'est déjà samedi !!

Lectures du moment, donc, deux livres dont je lisais régulièrement des extraits ou de bonnes critiques sur mes réseaux sociaux. Donc j'ai eu envie d'aller voir !

WP_20160910_001.jpg

Au cœur des émotions de l'enfant d'Isabelle FILLIOZAT en version Kindle et Pour une enfance heureuse de Catherine GUEGUEN en version papier.

Je n'ai pas tout à fait terminé le premier mais j'aime beaucoup les pistes qu'il donne pour accepter les émotions des enfants, qui parfois nous remuent bien, nous adultes. J'ai utilisé l'une ou l'autre (piste) lors de cette rentrée avec 2/3 petits bouchons qui faisaient leur première entrée et pour qui ce n'était pas très évident.
S'asseoir sur un banc, prendre l'enfant contre soi, le laisser pleurer, lui parler doucement, attendre qu'il se calme, essayer de mettre des mots sur ce qu'il ressent ... ça a très bien fonctionné.
J'ai aussi banni le "pourquoi" dans mes demandes (pas "pourquoi tu pleures ?", mais plutôt "Tu pleures parce que ... ?"). L'auteur explique bien qu'à la question "pourquoi",  l'enfant va essayer de trouver une réponse qui pourra satisfaire l'adulte, sans vraiment pouvoir exprimer son ressenti. J'essaye aussi avec P'tit Mec N°4.
Il faut que je me surveille, ce n'est pas simple de changer ses habitudes. ;-)

Le deuxième est un peu plus technique puisqu'il parle du cerveau et des dernières découvertes sur son fonctionnement.
Il aide à comprendre que certaines réactions des enfants ne sont pas des caprices (ça n'existe pas), mais une impossibilité à gérer correctement certains stimuli. L'adulte, dont le cerveau est mature, a la possibilité d'accepter certaines frustrations, de mettre un frein à ses réactions. L'enfant, surtout très jeune, ne dispose pas de toute la "panoplie" nécessaire à la gestion de tout le "stress" de la vie quotidienne (je résume mal et trop vite ...).
Je cite la 4e de couverture : "Un véritable plaidoyer en faveur d'une éducation bienveillante qui remet en cause nombre d'idées reçues".
J'aurais aimé lire ce livre bien avant d'avoir des enfants, ça m'aurait évité des réactions que je regrette aujourd'hui, et qui me rendent triste quand je vois des enfants les subir encore.

Bonne lecture !

photo moi

27/04/2016

[BD] Aliénor, la légende noire

C'est Oth67 qui m'a prêté les 4 tomes de la série Les reines de sang consacrés à Aliénor, duchesse d'Aquitaine et reine de France.

Aliénor (clic clic, l'article de Wikipédia est passionnant) est un des personnages historiques que je préfère (j'ai, très tôt, dévoré le Aliénor d'Aquitaine de Régine Pernoud), au point de faire plein de kilomètres pour emmener l'Homme et les 3 Grands Mecs (P'tit Mec N°4 n'était pas encore né) à Fontevraud voir son gisant (ainsi que celui d'Henri II Plantagenêt et de Richard Coeur de Lion leur fils).
Duchesse d'Aquitaine à la mort de son père Guillaume X, reine de France par son premier mariage avec Louis VII, duchesse de Normandie et reine d'Angleterre par le second avec Henri  Plantagenêt, Aliénor a eu une vie qui fascine.
Son éducation à la cour de son grand père, le troubadour Guillaume IX, sa liberté de ton, de vie et de pensées, son implication politique, ses goûts vestimentaires, ont très probablement décontenancé les "sévères" chevaliers de la cour de France à son arrivée.

Le drame de Vitry-en-Perthois en 1143 dont elle est tenue pour responsable (début du 1er tome, avec retour en arrière depuis le mariage avec Louis VII en 1137), sa participation à la deuxième croisade et l'échec de celle-ci, les infidélités supposées, ont contribué à construire une "légende noire" qui est le point de vue choisi par les auteurs pour construire leur récit (un avertissement en informe les lecteurs au début du 3e et 4e tome) .
Les personnages (à une exception près) ont tous existé, la chronologie des évènements est exacte. On retrouve les troubadours Marcabru et Jaufre Rudel qui ont fait l'objet d'un cours du Mooc sur les Troubadours que je viens de terminer.
Beaucoup de fureur, de sang, de sexe ; une jeune reine hautaine, implacable, manipulatrice, furieuse d'être mise à l'écart par la mère du roi, Adélaïde de Savoie, et son conseiller Suger, et qui veut à tout prix reprendre le pouvoir quitte à tout "écraser" sur son passage ...
Le 4e tome se termine en 1152 par le divorce d'avec Louis VII et le mariage, deux mois après, d'Aliénor avec Henri Plantagenêt, qui deviendra le roi Henri II d'Angleterre en 1154.

La vie d'Aliénor durera encore plus de 50 ans, auprès d'Henri II, puis en révolte contre lui avec leurs fils, emprisonnée une quinzaine d'année, puis de retour "aux affaires" auprès de Richard Cœur de Lion. Vers la fin de sa vie, Aliénor ira elle même chercher sa petite fille Blanche de Castille (sa fille, appelée elle aussi Aliénor avait épousé Alphonse VIII de Castille) pour la ramener à la cour de France où elle épousera le futur Louis VIII de France et sera la mère de Saint Louis (Louis IX).

Les dessins de ces albums sont très réalistes, les vignettes fourmillent de détails, le choix des couleurs participe à l'atmosphère assez sombre de l'histoire et il y a beaucoup de texte (écrit petit, ce qui gène un peu ma lecture de presbyte dont les verres mériteraient d'être changés) .

P4267707.JPG
Aliénor La légende Noire
Delalande - Mogavino - Gomez
Delcourt  4 tomes (2012 à 2015)

 

J'avoue, je n'ai pas trop aimé cette BD, l'image qu'elle donne d'Aliénor durant les 15 ans où elle a été reine de France, cette fameuse "légende noire" qui la poursuit encore.
Si j'ai beaucoup aimé lire des BD dans mon "jeune temps", j'ai de plus en plus de mal à le faire, à rester concentrée sur les vignettes pour lire les textes et les dialogues, surtout s'il y a beaucoup de détails.
Je n'ai pas non plus apprécié les dessins, les visages (j'ai beaucoup de mal avec celui d'Aliénor), le choix des couleurs (j'aime les choses plus gaies, les couleurs plus claires).
J'étais certes partie avec un "à priori" négatif ("Reines de sang", "légende noire"), mais la lecture attentive de ces 4 albums n'a pas réussi à me faire changer d'avis ...

 

Petite bibliographie :
Un peu ancien (hum... il a mon âge !), l'ouvrage de Régine PERNOUD, Aliénor d’Aquitaine, Paris, Éditions Albin Michel, 1965, disponible en Livre de Poche.

Par l'auteur du Mooc sur les Troubadours, que je n'ai pas encore lu (mais ça ne va pas tarder) et dont je n'ai "entendu" que du bien : Katy BERNARD, Les Mots d'Aliénor, Aliénor d'Aquitaine et son siècle, Bordeaux, Éditions Confluences, 2015

photo moi