Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2010

ELLE

Ben voilà, c'est fait, j'ai résilié mon abonnement à ELLE ...

Au moment de mon divorce, une fois les choses un peu stabilisées (nouvel appart, nouvelle organisation), je me suis retrouvée un peu « en vrac », le moral dans les chaussettes (sans trop pouvoir m'en plaindre puisque c'est moi qui l'avait voulu ...).

Histoire de me redonner la pêche, ma sœur m'a offert un « truc de fille » : un abonnement à ELLE.

Il m'était arrivé de le feuilleter épisodiquement, dans la salle d'attente du médecin ou du dentiste (quand il n'y avait pas de MATCH récent), n'y trouvant pas toujours mon compte de lecture.

Pendant 4 ans, toutes les semaines, j'ai donc découvert ce vénérable hebdomadaire, que je savourais, dévorais ou laissais de côté, selon les thèmes abordés.

Qui m'agaçait aussi parfois ...

Et qui ces derniers temps, m'agaçait de plus en plus souvent. Toujours ces filles maigres, portant des vêtements superbes mais totalement hors budget, ces articles sur « comment rester jeune sans chirurgie », à grand coup de botox et de crèmes hyper pointues, ces pages régimes dès avril, ces propositions de vacances ou de spas dans des endroits idylliques certes, mais valant mon salaire mensuel pour une semaine.

Agacement encore, agacement toujours, que des articles beaucoup moins futiles n'arrivaient même plus à faire passer.

Et puis l'article qui énerve vraiment, l'édito de trop !

J'ai écrit un courrier au service concerné pour demander l'arrêt de mon abonnement et le remboursement du solde (je ne reçois plus le magazine, le chèque de remboursement est bien arrivé).

Je cherche depuis longtemps (et j'en ai essayé plein) une revue « de fille » qui corresponde à ce que je suis, à mes envies ; dont la mode me fasse rêver mais soit aussi jolie sur moi que sur le mannequin de la photo ; qui ne parle pas de régime en avril ou de détox après Noël ; qui me donne de bonnes idées pour ranger, trier, mieux consommer .....

Pour le moment, je ne l'ai pas encore trouvé ... Alors si vous avez une piste ... ;-)


J'ai testé Causette (numéro #7 de mars-avril 2010) et Grazia (numéro du 3 au 9 avril 2010) que je ne connaissais pas.
Mon petit avis : Grazia, c'est un "classique" on va dire (des pages mode, beauté, des itw,des reportages, du papier glacé, des belles photos), c'est bien écrit et efficace ; plaisant donc.
Causette est assez différent de ce qu'on trouve sous la catégorie "presse féminine" ; la couverture annonce la couleur d'ailleurs : "plus féminine du cerveau que du capiton". Le papier est lourd, les photos, mates, très belles ; il n'y a pas de pub ; les sujets sont assez sérieux mais le ton est très libre, résolument "poil à gratter" et anti "langue de bois". J'ai beaucoup apprécié le ton mesuré de l'article "Maternage proximal", ça change de ce qu'on peut lire ici ou là. J'y reviendrais sûrement.


Pour une fois, il n'y a pas de photo, pas d'illustration .... Je ne voulais pas utiliser le logo de l'hebdomadaire ; et je n'ai rien trouvé d'autre qui me convienne ...

* 600 visiteurs uniques pour le mois (pas terminé), yessssss !! A 1000 pour le mois, j'organise un truc (j'ai pas de sponsor, je ne sais pas comment voir qui sera le millième, mais c'est pas grave !!!)

 

17/03/2010

Au pied de mon arbre ...

Anne Ancelin Schützenberger.jpgJ'ai lu, il y a quelques temps, Psychogénéalogie d'Anne Ancelin Schützenberger sous titré « Guérir les blessures familiales et se retrouver soi ».

J'avais lu, avant, tout un tas d'articles et d'interview (dont celle là) qui m'avaient donné envie d'en savoir plus.

C'est un livre parfois un peu compliqué (pour moi !), que j'ai lu le soir, par petites doses, à des heures où parfois, à la fin d'une phrase avec deux subordonnées, je ne savais plus trop ce qu'il y avait au début.  C'est évident, il faudra que je le relise....!

Et je n'ai pas le talent de certaines pour synthétiser un bouquin de manière claire et limpide.

Pourquoi alors faire un billet sur ce livre ?

Parce que j'aime l'idée de s'inscrire dans une lignée et une légende familiale, mais aussi de remettre de l'ordre dans le « chantier » laissé par nos anciens, de faire émerger tout ce qui a pu être joyeux, honorable, agréable et paisible ; déposer le fardeau des erreurs, souffrances, plaies et « fautes » du passé, pour prendre du recul et mener sa vie à soi, qui sont l'objet de la psychogénéalogie ; quelle permette de repérer les loyautés familiales invisibles, les syndromes d'anniversaire, de comprendre la mémoire du corps, de construire un arbre généalogique signifiant.

Parce que je trouve intéressant que la psychogénéalogie puisse aider à comprendre les choix personnels et professionnels que nous faisons.

Et parce que Anne Ancelin Schützenberger a eu une vie très riche (voir sa biographie), que  c'est une très vieille dame pétillante, et que j'aimerais bien, à 90 ans, être comme elle !


J'ai pris la photo sur le site d'Anne Ancelin Schützenberger, elle est magnifique (par contre, je ne sais pas si j'ai le droit ...).
Les phrases en italique sont tirées de la 4ème de couverture du livre (pourquoi réécrire ce qui est si bien rédigé ...).

 

03/02/2010

A propos d'évier !

 

Point Chaud.JPGNon, je n'ai pas de soucis de plomberie, c'est une nouvelle rubrique qui s'ouvre, j'ai aussi envie de vous parler de mes lectures !


J'ai découvert au détour des commentaires d'un billet de La Poule (et oui, toujours elle !), les Éditions L'Instant Présent. En me promenant sur leur site, j'ai été attirée par un ouvrage dont j'ai pu lire un chapitre en ligne :


Entretiens avec mon évier
Domestiquez les taches ménagères avec FlyLady
Marla Cilley


Le titre m'a beaucoup amusée, la curiosité a fait le reste. Moi qui n'aime pas lire sur un écran, j'ai fait l'effort d'aller jusqu'au bout du chapitre. Et puis j'ai commandé l'ouvrage, histoire d'aller un peu plus loin. J'ai aussi nettoyé l'évier de la cuisine avant d'aller me coucher !

L'ouvrage de Marla Cilley est en fait une « méthode » pour aider ceux qui ne sont pas des ON (Organisés de Naissance) à sortir du CHAOS (Cas où l'Hôtesse n'Arrive pas à s'Organiser Sereinement), une méthode sur plusieurs mois, étape par étape, pour retrouver une maison propre et rangée et prendre son ENVOL (Enfin une Nouvelle Vie Organisée et Libérée).


Et tout commence par un évier propre. Chez nous, celui de la cuisine n'est pas à proprement parler vraiment « sale », il est souvent encombré. Ce soir là, j'ai essuyé ce qui trainait, j'ai épongé l'eau sous l'égouttoir, passé un petit coup de produit nettoyant dans les bacs et séché le tout. Effectivement, un évier dégagé quand on arrive tôt le matin dans la cuisine, c'est sympa.

Tout au long de son livre, Marla Cilley pointe les problèmes, donne des pistes, aide à mettre en place des routines pour désencombrer, ranger et maintenir propre son "intérieur".

J'aime beaucoup sa définition des « points chauds », ces endroits où se déverse le bazar de tout le monde, les sessions de sauvetage de 5 minutes (passer 5 minutes par jour dans la pièce la plus en désordre, pendant plusieurs jours) et son découpage du ménage par tranche de 15 minutes dans chaque pièce, avec une « pause thé » de 15 minutes elle aussi, tous les ¾ d'heure. Elle procède Petit Pas par Petit Pas ; il ne faut pas vouloir tout, tout de suite, au risque de se décourager.

J'aime moins le « boogie des 27 objets à jeter » ou le « Plan de base hebdomadaire » trop rigide à mon goût.
Et puis, ce qui m'a le plus dérangée, mais l'éditeur fait une mise en garde page 4 (et je le cite plus ou moins), c'est l'omniprésence du spirituel et de la pratique religieuse, même dans le ménage ; et surtout le conservatisme qui accompagne cette religiosité : la répartition des rôles dans le couple est hyper traditionnelle, c'est Madame que gère l'évier et le reste du ménage. C'est un peu fatiguant !

Cela mis à part, c'est un livre qui se lit facilement et qui peut, à mon avis, réellement aider ceux ou celles qui veulent sortir de leur désordre (à condition d'être un peu motivé quand même ...)


La méthode a un énorme succès aux États Unis ; il existe un site Internet, des listes de discussion sur le modèle des groupes d'Anonymes, et même une boutique en ligne où l'on peut acheter tout un tas d'articles siglés FlyLady.


Pas simple à écrire ce billet, pas facile de jouer au critique littéraire, et de transmettre ce qu'on a retenu d'un bouquin !!
D'autres lectures à suivre ….. tout de même !

Crédit : moi   Le "point chaud" situé sur la grande table du salon (les diverses "choses" ont juste été rassemblées pour tenir sur la photo, j'ai posé le bouquin dessus pour "faire genre" comme diraient les P'tits Mecs !!)