Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2010

Bande Annonce

Alors hier, avec ma classe, nous avons visité ça :

 

Plan incliné.JPG

le plan incliné de Saint Louis Artzwiller

 

Et nous avons fait une croisière sur le canal. Il n'a pas fait super beau, mais c'était très sympa.
A très bientôt pour le compte rendu de la visite !!


Crédit TS

10/02/2010

Crêpes

Mardi dernier, le 02 février, jour de la Chandeleur, nous avons vécu un joli moment à l'école. Nous avions décidé de faire des crêpes avec tous les gamins...

Dès 8h30, nous avons commencé, nous « les petits de la maternelle » à faire la pâte. Quatre fois ma recette (1l de lait, 500g de farine, 4 œufs, un peu de sel, un peu d'huile).
J'avais divisé la classe en quatre groupes pour que chacun puisse faire quelque chose : mesurer la farine avec un verre doseur (sans en mettre partout, c'est traitre un paquet de farine !), casser les œufs dans le saladier (et pas à côté, et sans morceaux de coquille), verser le lait, et surtout tenir le batteur.

Vers 9h00, quatre « gros bras » du CM2 sont descendus pour installer des bancs dans la salle de jeux à côté de la classe. Puis deux « Grands » sont montés prévenir les deux autres maîtresses que « c'était prêt ».

Quatre garçons se sont installés derrière les « crêpes party » (de la marque qui n'attache pas ...) et ont commencé la production « à la chaine ».

Chaque enfant du cycle 3 (les CE2, CM1 et CM2) avait choisi un petit de maternelle dont il était responsable pour la matinée.

Vers 9h30, une file s'est mise en place : les grands et les petits, chacun équipé d'une assiette et d'une serviette, ont commencé à défiler devant la table où trônaient pots de confiture, sucre, citron, sirop d'érable, chantilly et bien évidemment Nutella apportés par les enfants. Une fois la crêpe garnie, ils allaient s'asseoir dans la salle de jeux le temps de déguster, avant de reprendre place dans la file.

Et tout cela pendant 1 heures, dans un calme presque absolu !

La dernière crêpe garnie et mangée, tout le monde a aidé au rangement puis les plus grands ont lu ou raconté des histoires aux plus jeunes.

Nous sommes ensuite sortis en récréation, tous ensemble pour une fois. La cour était pleine de neige et tout le monde s'est mis à faire de grosses boules pour construire un bonhomme de neige.

A 11h30, c'est toute une famille qui se dressait à l'arrière de l'école. Une photo des 63 élèves en leur compagnie pour clôturer la matinée, et c'était déjà l'heure d'aller « manger pour midi » selon les termes en usage chez nous !

 

Bonhommes de neige.JPG

 

Très chouette moment qui nous a fait beaucoup de bien et qui va laisser de beaux souvenirs à tout le monde !

crédit moi.


09/12/2009

Coup de froid

coup de froid.JPGLundi matin. Je viens de me décider à mettre mon pull par dessus mon tee-shirt plutôt que ma chemise en lin beige. Il ne fait jamais très chaud le lundi matin à l'école (le temps que la chaudière se remette en route ...). Un SMS arrive sur mon portable juste au moment où j'enfile mon manteau. C'est ma collègue A. : « Problème de chauffage. Habille toi bien. » J'attrape mon gilet noir en vitesse.

Il fait gris et humide dehors. Beurk.

7h45 Ecole. Effectivement, pas très chaud dans la classe (13°). A l'étage, c'est carrément glacial : 10° ! Je suis transie au bout de 5 minutes devant la photocopieuse. Mes collègues essayent de se réchauffer les mains sur un mug de tisane. Clairement, ça ne va pas aller ....!

Je me démène au téléphone pour essayer de trouver une solution. Un papa d'élève est au conseil municipal, je le contacte. Comme il travaille, c'est sa femme qui fera le relais, il va voir ce qu'il peut faire.
Je laisse un message sur le répondeur de la mairie.

8h05. Les enfants arrivent. Nous accueillons tout le monde au rez-de-chaussée, dans les locaux de la maternelle qui comprend deux salles, dont l'une sert habituellement de salle de jeux.
Je préviens l'Inspection. Effectivement, en dessous de 13°, on ne peut pas accueillir d'élèves dans des conditions correctes.

10h00. La secrétaire de mairie a eu mon message, l'ouvrier communal arrive à l'école, en même temps que le chauffagiste (qui a été appelé par la maman d'élèves dont le mari est au conseil municipal ... vous suivez ?)

Rien de grave.
ON (qui ça, ON ?????!!) a juste éteint le brûleur de la chaudière vendredi soir. Juste un bouton à tourner. Tout devrait rentrer dans l'ordre rapidement.

Les petits de maternelle sont passablement excités.
Dans la pièce d'à côté, les 38 gamins des deux autres classes dessinent calmement (après avoir chanté et écouté un exposé), assis, ou à plat ventre, sur les bancs et sur les matelas de la salle de sieste que nous avons mis à leur disposition. Au milieu, mes deux collègues, une xième tisane brûlante à la main, assises en tailleur sur une couverture à côté du diffuseur d'huiles essentielles (qui envoie dans l'air une vapeur planante d'eucalyptus radié) essayent de rester zen.

Lundi midi. Il fait 18° dans l'école. La vie va pouvoir reprendre son cours normal. Nous resterons frigorifiées jusqu'à la fin de la journée ...

Heureusement, la température extérieure était clémente ....

 

crédit : moi