Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2012

Révélation

Mes petits chéris (oui, quand je vous appelle comme ça, c'est qu'un truc va de travers, on est bien d'accord).

Avant que vous ne quittiez définitivement la maison, dans très longtemps deux ou trois ans, j'ai une révélation à vous faire :
NON, le Père Noël n'existe pas les toilettes (autrement appelés WC ou chiottes) ne sont pas autonettoyantes, ni ici, ni ailleurs !!

Je comprends que vous soyez stupéfaits, que vous ouvriez des yeux comme des soucoupes, que vous restiez bouche bée .... Il n'en reste pas moins que c'est la triste vérité :
les toilettes, ici, sont nettoyées de la main de l'Homme la Femme !

Et la Femme (moi, en l'occurence) elle en a un peu marre de se pencher très régulièrement au dessus de la cuvette pour éponger vos débordements : ben oui, quand on pisse du haut de son 1,80m, ça gicle un peu partout, même si on vise bien !!! (pour vous en persuader, je vous laisse imaginer dans vos petites têtes le halo d'humidité et de gouttelettes qui entoure une magnifique cascade alpine ... ben là c'est un peu pareil ...).

Vous avez bien intégré (enfin presque) qu'il ne faut pas tirer la chasse sans rabattre le couvercle, pour éviter que les microgouttelettes d'eau de rinçage viennent se déposer sur les brosses à dents, quand vous utilisez les toilettes de la salle de bain ; il vous arrive même de descendre les deux étages pour certaines commissions plus importantes. C'est très bien. Vous oubliez, par contre, systématiquement, de relever ce même couvercle pour vérifier qu'il ne reste aucune trace de votre passage ... Et c'est assez désagréable .... (je ne parlerai pas ici du rouleau de papier terminé mais laissé en place ou, plus subtil, de celui sur lequel il ne reste qu'une seule feuille en équlibre instable genre "c'est pas moi qui ait terminé le rouleau").

Bref, mes petits chéris, un effort s'impose pour que se répande dans cette maison, et ailleurs aussi, l'usage de la brosse à chiottes et de la position assise pour faire pipi (qui ne nuira absolument pas à votre virilité plus ou moins naissante, c'est promis).
Dans le cas contraire, je me verrais obligée de mettre en place, sur le modèle du tableau de "C'est qui qui vide le lave vaisselle",  un système de corvées de nettoyage des toilettes ... pas sûr que vous trouviez ça très amusant ...

C'est tout.
Votre Maman qui vous aime.

fleurs.jpg
pour finir sur une note bucolique ...
(photo trouvée sur le Net, je ne sais plus où, il y a très longtemps)


17/11/2012

Il y a des hasards qui n'en sont pas

L'autre jour, en rangeant des papiers, je suis tombée sur une enveloppe bulle ...
Dedans, une K7 audio, un texte et une feuille de chants.
L'enterrement de mon grand père paternel, enregistré par ma soeur pour ma grand mère, sa femme, dont il vivait séparé depuis plus de 20 ans.

Comme je n'y étais pas - il vivait près de Saint Etienne, moi en Alsace, ma grand mère m'avait "ordonné" de rester chez moi "j'allais pas faire la route avec mes gamins petits", j'ai su juste avant la cérémonie que j'étais la seule des 5 petits enfants, moi l'ainée, à ne pas y être - ma soeur m'en avait fait une copie.

Je n'ai jamais pu écouter cette K7 plus de quelques secondes : c'est la voix de mon grand père qui a ouvert la cérémonie. Il avait enregistré un texte, parlant de lui à l'imparfait. Je n'ai jamais pu lire le texte jusqu'au bout non plus ...

En ouvrant la feuille de chant de la cérémonie, en lisant l'en-tête, je me suis mise à pleurer.
Nous étions, 14 ans plus tard, le même jour et la même heure ...

J'ai laissé couler les larmes, j'ai lu le texte de mon grand père, jusqu'au bout cette fois.
J'ai rangé la feuille de chants, le texte et la K7 dans l'enveloppe bulle, avec le sentiment d'avoir "manqué un truc", un adieu ... en me disant qu'il y a des hasards qui n'en sont pas ....

PB164941.JPGJ'en ai parlé à ma Maman, qui l'a raconté à mon Papa, qui m'a envoyé ce texte :

La caresse du vent que vous ressentez différemment, le petit oiseau qui atterrit sans crainte juste devant vous, la coccinelle qui vient de se poser sur le bout de votre nez, alors que ce n'est plus sa saison, le coeur qui se dessine sur la buée de votre vitre, tout ce qui pourrait être anodin mais que vous remarquez , fait partie de ces signes envoyés de l'autre côté du voile pour vous encourager, vous dire d'avancer, de vivre , avec confiance et certitude que vous êtes infiniment aimés et attendus lorsque votre heure sera venue...
N'ayez pas peur. Vous n'êtes pas seuls. Prenez-en conscience.
Un souffle vers l'éternité. Patricia DARRE

Voilà, j'avais juste envie de le partager avec vous.

Mon grand père, pour ses 75 ans

14/11/2012

Et un, et deux, et trois* ....

... ans de blog !!
Trois ans !!
Very Happy

Si on m'avait dit que j'arriverais à écrire deux billets par semaine pendant tout ce temps, moi qui n'ai jamais réussi à tenir un journal intime plus de quelques mois, je n'y aurais pas cru !

Comme l'an dernier, je voudrais vous remercier de lire mes petites "aventures" perso, de laisser un mot, une pensée, un encouragement, une idée. Ça me pousse à continuer, et à trouver la "petite chose" qui éclairera un quotidien (le mien) somme toute très ordinaire !!

Et comme l'an dernier, j'ai envie de vous demander de me refaire le même joli cadeau : mettre un petit mot sous ce billet ! (record à battre : 41 commentaires ! Wink)

Des bises à tous ! I love you

Rose Maillard 2011.JPG
Vous l'avez reconnue ? C'est la rose de ma bannière, dans son environnement naturel, une jolie bordure, au pied de l'escalier d'une grande maison du Beaujolais !!


*que tout ceux qui ont continué en disant "zéro" se dénoncent !!! ;-)
photo moi

03/11/2012

Retour au pôle

Le dossier d'embauche était sur les rails, tout le monde avait donné un avis très favorable, y compris le DRH.
"La direction" a décidé de geler les embauches ....
Et de virer 9 intérimaires ...

Le contrat d'intérim allait jusqu'au 31 octobre, renouvelable jusqu'au 16 novembre dernière limite (c'est 18 mois maxi).
Il avait sa place dans la charette ...

Depuis mercredi midi, l'Homme est de retour au Pôle ...
Au Pôle Emploi ...

Donc si tu cherches un magasinier-cariste (en CDI, tant qu'à faire), du côté de notre charmante sous prefecture de province, j'ai ce qu'il te faut, il suffit de demander !!!

Pôle Nord.jpg
Paysage du Pôle ; Nord, le Pôle ... (oui, mon jeu de mot est pourri, désolée)

Image Wikipédia