Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2014

Dormir

Je suis depuis toujours une grosse dormeuse, avec un sommeil de plomb (un peu moins en vieillissant, ahem ...).
Si je n'ai pas assez d'heures de sommeil, c'est très pénible pour tout le monde... (hum).

Depuis que j'ai des enfants, mon sommeil est sélectivement un peu moins lourd, limite j'entends les Mecs se retourner dans leurs lits à l'étage du dessus ... par contre, j'entends rarement l'Homme se coucher (ou bouger, ou même se lever quand je ne travaille pas).

J'ai allaité, et cododoté avec les 4 Mecs (et ce n'était pas vraiment la mode il y a 22 ans) parce que je trouvais ça important, et surtout parce que ça me permettait de ne pas me lever en pleine nuit et de me rendormir très rapidement.
Pour Grand Mec N°1, je n'avais pas vraiment les moyens de "passer le relais", son papa était en déplacement et donc absent tout la semaine, mes parents loin. Il fallait être en forme (= dormir).
Comme j'étais seule le soir, j'ai pris l'habitude de me coucher juste après la tétée, et de bouquiner au chaud dans mon lit (nous habitions dans un minuscule village où je ne connaissais personne; vie sociale zéro).

J'ai continué comme ça avec Grand Mec N°2 et Grand Mec N°3 (leur papa n'était plus en déplacement la semaine, mais nous n'étions jamais d'accord pour le programme télé, donc "bouquin couette" ...).

Grand Mec N°3 gigotait dans mon ventre vers 2h30 du matin. Il est resté calé sur cet horaire pour une tétée la nuit ... et puis il n'est plus resté que celle-là. J'étais un poil fatiguée et j'en avait un peu marre d'être une tétine géante (il avait 13 mois).
Alors j'ai arrêté cette tétée.
Grand Mec N°3 pleurait à 2h30, toutes les nuits.
Je l'ai couché dans la chambre de Grand Mec N°1, il pleurait à 2h30. Avec Grand Mec N°2, il pleurait à 2h30.
Je me levais pour essayer de le consoler et le rendormir.
Et puis il a réussi à sortit de son lit à barreaux seul. Alors il se levait, et venait nous rejoindre dans notre lit, à 2h30. Son père n'entendait rien (il n'a jamais rien entendu, persuadé que nos enfants avaient "fait leurs nuits" à 1 semaine ...), Grand Mec N°3 se rendormait aussi sec, moi pas, cramponnée au bord du lit pour ne pas tomber.
A force de manquer de sommeil, j'étais devenue un vrai zombie qui ne supportait plus rien, ni à la maison, ni à l'école.
Heureusement, j'ai fini par suivre le conseil donné par une dame charmante et j'ai remis le lit de Grand Mec N°3 dans notre chambre. D'abord le lit à barreaux dans lequel il a hurlé la première nuit, puis le lit pliant en toile. Il s'est couché, a collé sa tête contre la toile et s'est endormi. Il ne s'est pas réveillé cette nuit-là, ni les suivantes (la toile s'est complètement déformée à force).
Grand Mec N°3 a rejoint la chambre de Grand Mec N°2 quelques semaines plus tard (il avait 2 ans 1/2)
; pendant très longtemps il n'a pas voulu dormir seul.
J'ai mis un peu de temps à me débarrasser de la fatigue accumulée.

J'ai passé beaucoup de temps dans mon lit avec P'tit Mec N°4 (160x200 le lit, c'est un minimum avec un bébé squatteur !), espérant qu'il aurait un sommeil plus apaisé que son frère (c'est le cas), grappillant la moindre seconde de repos.

On ne rattrape jamais le sommeil perdu ...
J'ai continué à me coucher tôt parce que je sais que c'est indispensable à mon équilibre.
Je sors peu, je ne regarde presque pas la télé, je n'ai pas de vie sociale virtuelle passé 21h30 (ni de vie sociale tout court d'ailleurs) ...

Mais ce n'est pas grave, je dors !

2014-09 pluie d'étoiles filigrane.jpg

Illustration empruntée à l'excellent blog de Jack, Danger Ecole (clic sur le lien) http://dangerecole.blogspot.fr/

 

06/09/2014

Lyon #2

J'ai récupéré mon sac à dos à l'arrière de la voiture garée devant la Maison des Compagnons (une place nous attendait), j'ai fait deux bises à Grand Mec N°2 et je suis partie sans pleurer en direction du métro. J'avais quitté ma sous-pref de province de l'Est sous la pluie, là il faisait un temps magnifique !

Ma première visite a été pour la cathédrale Saint Jean où je me suis offert deux cartes postales (les cartes postales des vacances, aimantées sur le réfrigérateur, nous accompagnent toute l'année qui suit ; il est un peu vide cette année). L'intérieur est en travaux, j'ai été un peu déçue ...
Puis j'ai arpenté la rue Saint Jean, la place du Change, les bords de Saône, la passerelle du Palais de Justice,
la place des Jacobins, la rue Edouard Herriot, la place Bellecour, la rue de la Ré(publique), la place des Cordeliers où j'ai si souvent attendu le bus devant Saint Bonaventure, j'ai admiré l'Opéra, la fontaine de la place des Terreaux, et puis je me suis posée sur les marches du Musée des Beaux Arts, à l'ombre, pour attendre les twitteuses avec qui j'avais rendez vous.

Impression bizarre de connaitre chaque mètre linéaire de cette ville, d'avoir des souvenirs un peu partout et de la redécouvrir, changée, mais toujours aussi belle.

Les moments passés avec @MmeDéjantée et @Meregeek (leurs pseudos sur Twitter) ont été bien trop courts ; j'ai juste eu le temps d'embrasser @MoiChocophile avant de prendre le bus pour aller jusqu'à la gare. Comme à chaque rencontre "en vrai", la conversation est repartie de là où elle s'était arrêtée sur le net, simplement. Quand je lis les tweets, j'ai maintenant une voix dans l'oreille, l'image d'un sourire !
Je crois que je vais me laisser tenter par le "Reviens pour la Fête des Lumières".

Mon train avait 20 minutes de retard au départ (c'était un peu le bazar en cette fin de vacances à la Part Dieu) ; j'ai profité des trois heures et quelques de trajet pour lire le bouquin prêté par ma soeur (j'en causerai dans quelques temps) ; l'Homme m'attendait sur le quai de la gare à l'arrivée.
Je me suis un peu trainée le lendemain pour ma première journée de boulot, mais c'était vraiment chouette !

 

Lyon 28 août 2014 (8).JPG
Place de la Basoche

Lyon 28 août 2014 (10).JPG

Lyon 28 août 2014 (17).JPG
Rue Saint Jean

Lyon 28 août 2014 (22).JPG
Maison Thomassin, place du Change

Lyon 28 août 2014 (28).JPG
Les 24 colonnes du Palais de Justice, Fourvière au dessus

Lyon 28 août 2014 (30).JPG
La Croix Rousse sur sa colline

Lyon 28 août 2014 (31).JPG
Place Bellecour, statue équestre de Louis XIV

Lyon 28 août 2014 (34).JPG
L'Opéra

Lyon 28 août 2014 (39).JPG

Lyon 28 août 2014 (40).JPG
 L'Hôtel de Ville

Lyon 28 août 2014 (41).JPG
La fontaine de la place des Terreaux

Lyon 28 août 2014 (44).JPG
Le Palais Saint Pierre, musée des Beaux Arts

Photos moi, août 2014

27/08/2014

Lyon

Il a chargé dans le coffre de sa voiture rouge (oui, chez nous toutes les voitures sont rouges) sa valise, son sac noir, son sac à dos turquoise, sa guitare, sa boite à outils (son casque), ses rollers, ses fringues de ski (la montagne n'est pas loin), son grand carton à dessins, son ordinateur, deux cabas avec des affaires en vrac ...

Aujourd'hui, Grand Mec N°2 rejoint Lyon pour 8 mois.

Je l'accompagne, officiellement parce que je ne veut pas qu'il fasse son premier grand voyage seul, officieusement pour m'offrir deux jours de "vacances" juste avant la rentrée.
La grande maison du Beaujolais nous attend ce soir.
La Maison des Compagnons l'accueillera demain.
J'irai me balader un peu, profiter de cette ville que j'aime beaucoup et où j'ai plein de souvenirs ; je vais aussi
rencontrer trois "twitteuses" lyonnaises.
Et prendre le tgv à 20h08 pour être au boulot vendredi matin (ça me rappellera aussi des souvenirs, vu le nombre incalculable de fois où j'ai fait le trajet Lyon/Strasbourg ou l'inverse, en turbotrain, train corail, wagon couchettes ... tgv sur cette ligne, c'est une première).

Compagnons Lyon.jpg

photo prise par @meregeek

20/08/2014

Lundi

Il faisait gris quand j'ai ouvert les volets.
Le thermomètre affichait un petit 17°.
J'ai bu mon thé, j'ai ouvert mon ordinateur, tapé mon code.

Et puis j'ai ouvert mon cartable.

Lundi matin il faisait un temps de rentrée, et j'ai commencé à travailler !     ;-)

Reprise en douceur comme tous les ans.
En commençant par "rentrer" tous les "nouveaux" dans le logiciel, pour en "extraire" les listes d'élèves à transmettre à mes collègues.

Reste à revoir plus ou moins mon emploi du temps de la journée, à modifier la répartition des différents temps d'apprentissage dans la semaine, à essayer de programmer tant bien que mal la première période, à trouver comment rendre la vie agréable pour 30 gamins pendant les heures de classe (attention à chacun, gestion du bruit) ... et à ne rien oublier dans l'organisation administrative de l'école !

cigognes.JPG
Et il y a 19 ans, une cigogne déposait Grand Mec N°2 chez nous ... (si, si)
Joyeux anniversaire !!

photo JR août 2014