Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2014

Adoption #2

Par quoi commencer ...

La cohabitation avec MonsieurEx a été amicale, celle de deux personnes qui se connaissent depuis longtemps ... Grand Mec N°2 a trouvé que ça faisait bizarre ne nous voir ensemble tous les deux, mais qu'on "s'y faisait" ... J'ai évoqué l'idée d'enterrer la "hache de guerre" ... A suivre.

J'ai retrouvé la Maison des Compagnons avec un peu d'émotion, 9 mois après y avoir déposé un Grand Mec N°2 tout juste majeur et bachelier.

Maison.JPG

Ils étaient 15, garçons et filles à être adoptés samedi par la communauté.
Nous avons été accueillis par des Compagnons charmants, qui faisaient la conversation aux familles, expliquaient leurs parcours, offraient du café ou des rafraichissements en attendant que se termine la partie "privée".

Puis nous avons été invités à rejoindre une grande salle en sous sol pour la partie "partagée" de la cérémonie. Compagnons et Aspirants étaient nombreux, c'était assez impressionnant de les voir tous en "costume cravate", avec leurs cannes et leurs "couleurs".

Puis les futurs Aspirants sont entrés, accompagnés de leurs parrains, leurs "couleurs" pliées sur le bras gauche. Un diaporama a expliqué la symbolique du Labyrinthe et de la Tour de Babel, qui sont "frappés" sur les "couleurs" (l'écharpe de couleur est en velours, et les symboles sont apposés dessus à l'aide d'un fer chauffé), celle des 4 Eléments (eau, air, feu, terre), celle de la main.
Les textes étaient entrecoupés de couplets d'un chant (ça chante beaucoup, un Compagnon).

Puis chaque Aspirant a reçu sa canne de la main de son parrain, il s'est engagé à partir sur le Tour de France et à devenir, un jour, Compagnon du Devoir ; et sur sa "couleur" a été "frappé" le symbole de son métier.
Ensuite, son parrain d'Adoption (ou une personne désignée, parent, ami ...) lui a remis sa couleur.

Grand Mec n'a pas voulu faire de "jaloux", c'est donc son parrain qui lui a remis sa "couleur" bleue, entièrement "frappée" par un jeune Aspirant, charpentier lui aussi, très fier de son travail (Grand Mec N°2 était le seul charpentier à être adopté samedi soir).

Puis, tous les Compagnons et les Aspirants de la Maison sont venus féliciter les nouveaux Aspirants et leur souhaiter un bon Tour.

Pendant le verre de l'amitié qui a suivi  la cérémonie, Grand Mec N°2 nous a montré son travail d'Adoption :

Colombage 1.JPG

Colombage 2.JPG

Colombage 3.JPG

Un colombage !
"Coterie ... ( le nom de famille de Grand Mec N°2 à la place des points) Aspirant Charpentier du Devoir dit Alsacien" est fier de ses racines !

Au cours du repas qui a suivi, les nouveaux Aspirants ont tous chanté une chanson du Chansonnier dont le refrain était repris en choeur par la communauté. C'est Grand Mec N°2 qui a été appelé le premier (en même temps qu'une jeune fille qui avait choisi la même chanson que lui), et il s'est montré "capable" ! (clin d'oeil à Dany qui comprendra ... c'est un peu compliqué à expliquer ce qui se passe avant et à la fin d'une chanson, mais c'est très bruyant !!).

chant.JPG
"O vieux devoir, tu seras éternel"
(couleur bleue du charpentier et rouge de la métallière)

A la fin du repas, tous les Compagnons et les Aspirants se sont levés, ont remis leurs vestes et leurs "couleurs", se sont placés sur les côtés de la salle et ont chanté une dernière chanson dont j'aime beaucoup le refrain :

Bon Compagnon, travaille et chante
Car chanson vaut mieux que discours
Pour rendre nos outils moins lourds
Et l'existence moins méchante.
Le labeur chasse le guignon
Que la bonne humeur épouvante
Bis. Pour être heureux travaille et chante,
Travaille et chante, Compagnon !

 

Puis nous avons laissé Grand Mec N°2 et ses amis continuer à fêter cette adoption et nous sommes rentrés à l'hôtel nous coucher.
Nous l'avons retrouvé le lendemain pour une balade du côté du Louvre et du Jardin des Tuileries, avant de reprendre le TGV gare de l'Est.
Des souvenirs plein la tête et le coeur.

Montage flouté.jpg
29 août 2013 / 24 mai 2014

photos moi

24/05/2014

Absence

Donc aujourd'hui je ne suis pas là (à partir de midi).
Demain non plus d'ailleurs ... (enfin, si, après 16h00 si tout va bien).

24h à Paris (avec MonsieurEx) pour fêter l'Adoption de Grand Mec N°2 chez les Compagnons du Devoir.

J'essaye de faire plein de photos, promis !!

plan Maison Compagnons.png

 

14/05/2014

Keskonmange, ou la complainte du soir ...

Depuis toujours, nous sommes 3, 4, 5 (ou même 6) à table à midi certains jours de boulot.
Pas le temps de faire de la "grande cuisine" (ça, c'est pour le dimanche), il faut que ça aille assez vite ... C'est un peu tout le temps la même chose (lundi restes du dimanche, jeudi oeufs, vendredi poisson ...) mais personne ne râle et ça tourne.

Là où c'est plus compliqué, c'est le soir ...

J'avoue qu'en rentrant de l'école, après la classe et la partie administrative de la direction, j'ai juste envie de m'asseoir dans un fauteuil, ou devant mon ordi et de souffler (envie partagée par tous les membres de la famille, d'ailleurs ...).
Travailler la viole de gambes (impératif pour progresser), contrôler les devoirs de P'tit Mec N°3 (impératif aussi), l'un ou l'autre "truc" à faire ... et très vite retentit le cri du soir ...

"Keskonmange ?"
suivi de "Y'a quelque chose de spécial ou on mange ce qu'on veut ?"

Les Mecs ont heureusement quelques rituels : le lundi, c'est pizzas (surgelées) par exemple. Ils aiment bien aussi se faire des sandwiches, mais du coup, chacun mange un peu quand ça lui chante ... (ce qui n'est pas si grave que ça finalement, puisqu'on est tous ensemble à table à midi). Pour les autres jours, c'est toujours un peu un casse-tête ...

Je sais bien qu'une soupe, des pâtes, des crêpes, c'est pas compliqué à faire ...
Juste, j'ai pas envie ...
Et souvent je n'ai pas faim.
Tous les soirs j'essaye de me secouer pour faire quelque chose d'un peu "élaboré" (des fois j'y arrive)...
Alors que je rêve de déléguer, au moins de temps en temps (oui, c'est un message subliminal ... ).

A table.JPG

photo moi, Auxerre Août 2009

30/04/2014

Gommage maison

Mon assiduité en ce qui concerne le gommage dépend beaucoup de ce qui se trouve dans ma salle de bain.
J'ai beaucoup aimé ça : clic , mais la marque ne fait plus ce produit ... Après, j'ai testé celui-là : clic aussi ... mais je n'ai pas été plus enthousiasmée que ça à la longue, finalement ...

Il y a quelques temps, j'ai demandé sur Twitter si certaines avaient une recette maison facile et efficace. J'ai gardé en favori la réponse de La Poule Pondeuse.

Dimanche dernier, je me suis retrouvée toute seule à la maison pour la journée - les Mecs étant tous partis s'occuper ailleurs - avec pour seul programme de faire ce que j'avais envie de faire ... (trop bien).

J'ai donc décidé de tester le gommage.
Dans un bol (en plastique, pour éviter la casse si ça glisse, je me connais), une cuillère à soupe de miel (celui de mon petit dej), deux cuillères à soupe d'huile d'olive et deux cuillères à soupe de sucre roux (le mien a des grains assez gros).

A condition d'aimer l'odeur de l'huile d'olive (j'aime), ça sent très bon.
C'est un peu bizarre comme texture.
Ca s'étale bien et surtout, ça gratouille à merveille (sur peau humide).
J'ai passé un bon moment à frotter tellement c'était agréable.
Après un rinçage à l'eau assez chaude, comme je me trouvais un peu "grasse", j'ai terminé par un "savonnage" rapide (avec mon gel de douche habituel)
et un rinçage un peu plus "frais".

Conclusion : trop bien, à refaire !
(en plus c'est facile, il y a tout dans les placards de la cuisine !)

P1030895.JPG

photo moi