Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2012

Chronique d'un début de vacances

Lundi 27 février 8h00.
Je dépose la Familiale au garage pour une sombre histoire  de remise en état de faisceau ... Me demande pas, j'ai rien compris ...
Une machine de linge est déjà en train de tourner.

8h30. Je suis de retour à la maison.
Thé, tournée de blogs, calme ....

9h00. P'tit Mec N°3 se lève. Il a mal au ventre. Il retourne se coucher (P*****, pas la gastro, non, pas la gastro). Je demande à Grand Mec N°2 d'éviter de côtoyer son frère de trop près.

La matinée s'étire ... rangements, repassage.

10h30. P'tit Mec N°3 se plaint toujours. Je lui suggère (pour la 3ème fois) de prendre un sachet de paracétamol. Je le lui prépare, il le boit.
Je refais un petit tour de blog et de Twitter.

10h50. C'est l'heure d'aller récupérer la Familiale au garage. Je ferme l'ordi quand un cri (Mamannnnnnn) retentit du côté de la salle de bain, suivi d'un "bleurpppp" significatif.
Je serpille en vitesse et renvoie le P'tit Mec dans son lit avec une bassine (au cas où).

11h10. Je récupère la Familiale ... et prend un nouveau rendez-vous pour lundi prochain. Il faut changer les plaquettes de frein avant et arrière, usées à 80% (je soupire en pensant que l'augmentation découlant de mon changement d'échelon est déjà "bouffée" pour 3 mois).

Midi. On se met à table. Je propose à P'tit Mec N°3 de boire doucement un truc très frais avec plein de glaçons ... qu'il ne gardera que quelques minutes ... retour dans son lit.

16h00. Je dépose P'tit Mec N°4 chez mes parents où il passera la nuit et la journée de mardi.
J'essaye de convaincre Grand Mec N°2, qui a décidé de passer sa journée devant l'ordi, de préparer son sac.

18h30. Le sac est prêt. Les deux Grands Mecs mettent leur pizza au four. P'tit Mec N°3 dort toujours ....

20h30. P'tit Mec N°3 sirote un verre de tisane .... et le garde. Alleluia !!

21h45. Grand Mec N°2 déguste 2 carreaux de chocolat et un grand verre d'eau.

22h00. Interdiction d'avaler quoique ce soit à partir de maintenant. Grand Mec N°2 consent à éteindre l'ordinateur et file se doucher à la Bétadine.

22h30. Grand Mec N°2 et P'tit Mec N°3 sont couchés. J'en fais autant.
Réveil prévu à 5h00 ....


Mardi 28 février 5h30.
Je réveille Grand Mec N°2 et l'envoie prendre la douche du matin à la Bétadine. J'avale discrètement un grand verre d'eau et une madeleine.

6h00. Grand Mec N°2 réalise que ses baskets sont sales (euphémisme) et veut aller les laver. J'arrive à les lui enlever des mains en lui expliquant (sans trop m'énerver) que ce n'est pas du tout une bonne idée qu'il le fasse lui même .... Je les nettoie en vitesse et nous partons.

6h50. Nous arrivons dans le service où nous sommes attendus et accueillis par une infirmière très sympa et bien dynamique. Elle explique au Grand Mec comment fonctionne la commande du lit, où est la sonnette, lui fixe un bracelet avec son nom au poignet et lui demande de se changer et d'enfiler la chemise d'hôpital. J'installe ses affaires dans la table de nuit, l'armoire et le cabinet de toilette. Il avale un truc pour l'aider à se détendre.

7h30. Un aide soignant vient chercher le Grand Mec, dans son lit, pour l'emmener au bloc opératoire. Je lui fait un petit signe de la main et un sourire ... le sien est un poil plus crispé que le mien ...

7h45. L'Homme et moi attendons que la cafet' de l'hôpital ouvre (à 8h00) pour boire un café et manger quelque chose. Nous discutons du programme de la journée, il faut patienter juqu'à 14h30 minimum. Nous décidons d'aller nous ballader en ville, et d'aller voir un film à la séance de 11h00.

8h45. La place K. de notre capitale régionale et européenne est déserte. Les magasins n'ouvent qu'à 9h30/10h00 .... Nous allons faire un tour à la cathédrale ... nous trainons d'une rue à l'autre et rejoignons le cinéma tranquillement.

9h30. J'appelle la maison pour voir si tout va bien. P'tit Mec N°3 n'a plus mal au ventre, il a même un peu faim.

10h45. Salle 23, 1er étage, The Artist.

12h30. Fin du film. Nous avons beaucoup, beaucoup aimé.

13h00. Sandwich sur un banc place K. , il manque juste un peu de soleil. Café et dessert au chaud (dans un endroit disposant de toilettes, ma vessie a du mal à tenir plus de 3h !!!). L'Homme et moi sommes bien d'accord, une journée en amoureux de temps en temps, ça fait du bien (dans d'autres conditions ça serait encore mieux).
Je pense au Grand Mec qui doit être en train de se réveiller.
Nous passons chez Game Workshop lui acheter une boite de Warhammer.

14h35. De retour à l'hôpital. Grand Mec n'est pas encore remonté de la salle de réveil. Nous l'attendons. Un monsieur qui sera opéré demain s'installe dans le deuxième lit.

Perf et pompe à morphine.JPG16h00. Le Grand Mec est de retour, un peu dans le potage.
Nous discutons un petit moment : il n'a aucun souvenir de ce qui s'est passé après la pose de la perfusion ; i
l n'a pas du tout aimé se réveiller avec "un truc" dans la bouche ; il a une grosse attelle à la jambe droite, une poche à glace sur le genou, un cathéther dans l'aine, une perf dans la main, des bouteilles qui pendouillent à la potence .... et la fameuse pompe à morphine à portée de main.
Il envoie un sms à son papa pour le rassurer, à ses frères, à l'un ou l'autre copain.

16h30. Grand Mec pianote sur son téléphone, il n'a pas vraiment envie de parler. Je lui demande si nous pouvons le laisser, il est d'accord.

17h30. Nous récupérons P'tit Mec N°4 chez ses grands parents et rentrons à la maison après avoir bu un thé. Je sens la fatigue pointer le bout de son nez, je ne vais pas faire long feu ce soir.

19h00. J'échange quelques sms avec Grand Mec N°2 qui a eu le droit de manger un vrai repas. P'tit Mec N°3 s'enfile la pizza qu'il n'a pas mangé hier pour cause de vomito. P'tit Mec N°4 casse les pieds à tout le monde ; Grand Mec N°1 lui fait un peu de chantage pour qu'il se calme (ça fonctionne). L'Homme comate devant son ordi.

20h50. Pas vraiment envie de regarder Dr House .... Au lit avec un bouquin.


Mercredi 29 février 6h30.
C'est l'heure du billet du jour.
Moi, je dors ..... vacances ...  (enfin presque)

photo moi, avec mon téléphone, et la permission de Grand Mec N°2

22/02/2012

Réaménagement

Dans mon autre vie, nous habitions une maison de 120m², les chambres étaient spacieuses et les 3 premiers Mecs avaient la place de s'étaler.

Et puis nous nous sommes retrouvés dans un appartement de 72m², très sympa au demeurant, mais qui a demandé quelques aménagements.
Une minuscule entrée donnant sur une "pièce à vivre" séparée de la cuisine par une porte coulissante ; puis un autre tout petit couloir vers les deux chambres (une grande et une petite) et les sanitaires.
Nous avons fait le choix d'utiliser la plus grande des chambres pour les trois garçons, et la plus petite pour moi (et les armoires). J'ai donc acheté, chez le Suédois, trois lits mezzanine Tovik (qui ne se font plus je crois).

Quand nous avons emménagé dans notre appart actuel, nous avons remonté les mezzanines sans trop nous poser de question.
C'est Grand Mec N°1 qui a, le premier, demandé à dormir au ras du plancher, en récupérant mon lit en 140x190 quand l'Homme et moi avons opté pour la taille au dessus.

Et puis, dans la perspective de l'opération de Grand Mec N°2 qui l'empêchera de grimper à l'échelle et pour répondre à l'envie de P'tit Mec N°3 de pouvoir se vautrer sur son lit sans avoir à grimper, les mezzanines ont été démontées samedi dernier.

Déménagement interne.JPG
Pendant

Déménagement interne 2.JPG
après (je n'ai pas de photo d'avant, j'ai oublié !)

Le fauteuil et le meuble devant le radiateur doivent encore être rangés ailleurs (la pelle et la balayette aussi d'ailleurs ...) ; les bacs en plastiques et la bibliothèque réaménagés.
C'est bien plein, mais les Mecs sont contents, et c'est le principal !!

photos moi

15/02/2012

Croisé #2

Les choses se précisent ...

Hier nous avions rendez-vous, au centre de traumatologie où sera opéré Grand Mec N°2, pour la visite d'anesthésie.
J'ai pris ma journée cette fois-ci, malgré la pénurie de remplaçant par ici (Grand Mec ne peut pas toujours manquer le lycée le mercredi, donc chacun son tour).

anesthesie.jpgGrand Mec sera opéré le 28 février. Il doit se présenter le jour même à 7h00 directement dans le service ("quoi ? 7h00 ?? mais va falloir se lever super tôt !!") ; il devra être à jeun strict depuis 22h00 la veille ("sans manger et sans boire ?? mais ça va être la mort" - non, mon fils n'exagère absolument pas ...) ; et avoir pris une douche la veille et le matin même avec de la Bétadine selon le protocole indiqué sur la feuille qui lui a été remise (deux douches ?? les cheveux aussi ??).

L'anesthésiste (une petite dame bien énergique) lui a expliqué comment allaient se passer les choses (pose de la perfusion, d'un cathéter dans l'aine, aide respiratoire pendant l'anesthésie ...) pendant et après l'opération (gestion de la douleur ... Grand Mec a retenu "morphine" ;-) ). Son vocabulaire n'était pas toujours simple .... mais nous avons quand même tout compris. Et comme il n'avait pas de question, elle nous a conduit auprès d'une infirmière qui a fait à Grand Mec sa toute première prise de sang pour un bilan (non, je ne lui ai pas tenu la main, Grand Mec est assez grand !!).

Nous sommes aussi passés au bureau d'admission pour remplir divers papiers.

Voilà. Suite dans 15 jours.

image trouvée ici

01/02/2012

La Familiale

voiture,discussions moment tranquilleLa Familiale, à qui il arrive parfois des aventures étranges, sert beaucoup ici.

Notre charmante sous-prefecture de province n'est pas gigantesque, mais c'est un trou de verdure où chante une rivière* un creux où passe un canal (et une rivière aussi) : ça monte ou ça descend tout le temps.
Si le collège de P'tit Mec N°3 et l'école de musique sont dans le creux (donc de la maison ça descend, faut juste remonter après), la nounou de P'tit Mec N°4 et le lycée des Grands Mecs sont sur la colline d'en face , et ça grimpe sévère. Nous sommes tous bien évidemment chargés comme des mulets, à l'aller comme au retour (la connaissance, ça pèse ; les gros instruments de musique aussi !!). Des fois, je me demande si je ne devrais pas mettre une enseigne de taxi sur le toit ... (ou un girophare, vu la couleur, ça passerait tout seul ...) !

Tout ça pour dire que nous passons pas mal de temps dans la Familiale.
Elle est donc devenue le terrain privilégié des discussions qui doivent absolument avoir lieu, en toute discretion, entre l'un ou l'autre des Mecs et moi.
Le lieu est idéal : le Mec est coincé à côté de moi, attaché par une ceinture, pour un court moment (10 minutes maxi) ; je suis obligée d'être concise et précise dans ce que je dis ou demande, il faut donc y réfléchir avant (et je ne "saoule" pas trop) ; personne ne peut rire, se moquer ou faire des réflexions désagréables.
Je n'ai pas forcément de réaction ou de réponse immédiate, mais je sais que ça cogite quand même ... et parfois même, je vois des changements.

Ah oui, je vérifie toujours avant de commencer qu'il n'y a rien dans les oreilles des Mecs .... !! (sont très discrets, les écouteurs d'iPod ... !!)

 

photo moi, été 2009 ; départ en vacances à 6 dont un bébé : manquait d'intimité, la Familiale, ce jour là !!

*Arthur Rimbaud, Le dormeur du val