Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2010

La musique adoucit ...

BAD11336.jpgNous sommes 4 sur 6 à fréquenter l'école de musique municipale de notre charmante petite ville (P'tit Mec N°4 est trop petit ; P'tit Mec N°1 n'a pas envie).

Menée tambour battant (pfffff......!) par sa directrice, cette école de musique est très dynamique. Tout au long de l'année de nombreuses auditions sont organisées : auditions de classes (de violon et alto, de flûte à bec ... les P'tits Mecs 2 et 3 s'y sont illustrés avant de changer d'instruments), auditions interclasses (avec des petits « ensembles » montés pour l'occasion) et la grande Audition de Fin d'Année qui a lieu dans la magnifique salle Jean Louis Barrault de notre Espace Culturel.

Ce mardi avait donc lieu l'audition interclasse de Printemps dans la un peu moins prestigieuse salle Marie Antoinette (ainsi nommée car la future reine de France a passé une nuit dans le superbe château de notre ville - 144 mètres de façade en grès rose - sur la route de Paris ... et de son destin).

L'Homme et P'tit Mec N°2 faisant partie des musiciens présentés ce soir là, je décide de m'y rendre avec N°4.

Me voilà donc sur place un peu avant 19h00, deux étages à grimper avec 10kg sur le bras. Je trouve le jogging un peu humide ... zut, j'ai oublié de demander à l'Homme à quelle heure il avait changé la couche (lavable) ... Je sens qu'il va y avoir une inondation générale, tant pis.

Nous nous installons au fond de la salle pour pouvoir sortir si nécessaire.

L'audition commence : du piano, de la flûte, du saxo ... P'tit Mec N°4 commence à chanter faire du bruit. J'essaye de la promener un peu, mais ce qui l'amuse, c'est de filer à 4 pattes sur le parquet ciré en faisant grincer ses chaussures (pendant la prestation des deux petites guitaristes ... pas top ...).

C'est enfin au tour de l'Homme et de sa « cosoliste ». Heureusement, le tuba, ça fait du bruit, et je peux donc entendre les morceaux, parce que j'ai dû fuir dans le couloir où le P'tit Mec teste la résonance de la cage d'escalier en hurlant.

L'Homme vient ensuite me relayer pour que je puisse écouter P'tit Mec N°2 dont c'est la première audition avec sa guitare basse. Il se perd un moment dans sa partition ... ce qui crée comme un vide (ben oui, du coup, ça manque de basses !), les guitares essayent de garder le rythme, la flûte vit sa vie ... Quand enfin, au bout d'une dizaine de mesures, tout s'organise, le morceau est très sympa.

A la fin des applaudissements j'embarque rapidement un P'tit Mec N°4 trempé, puant et fatigué. Mes parents ramèneront les artistes.

Rendez vous très bientôt pour une audition de la classe de trompette de P'tit Mec N°3. Je devrais moi aussi pouvoir m'illustrer dans quelques temps, MP m'a demandé de travailler la voix du milieu d'un trio de violes !

La photo du badge a été récupérée , P'tit Mec N°2 avait le même, acheté sur ce site en même temps que son merveilleux sweet, mais il l'a perdu ... Dommage :-(

13/03/2010

"Peut mieux faire"

livret sco.JPGLes conseils de classe des P'tits Mecs N°1 et N°2 ont eu lieu cette semaine. Pas trop de nouvelles depuis à part le « Ils ont dit que j'avais progressé » de P'tit Mec N°2*.

Mes P'tits Mecs ne sont pas des surdoués, ni des sousdoués non plus d'ailleurs. Ils sont juste comme leur mère à leur age (et même après) : « Pourquoi bosser comme un dingue pour avoir 13/20 si on peut avoir 11 sans trop en faire ... et se garder du temps pour faire d'autres choses plus intéressantes ? ».

Je l'ai eue longtemps, cette attitude, jusqu'à ce que j'arrive (péniblement) en fac d'histoire. Et là, révélation, j'avais enfin trouvé ce qui m'allait. J'y ai passé des années super, à travailler sur des sujets obscurs qui me branchaient bien (je vous fait grâce de l'intitulé de mon mémoire de maîtrise, je veux garder des lecteurs !!).

Et puis il a bien fallut gagner sa vie ; j'ai rejoint l'Ecole Normale d'Instits sans grand enthousiasme. Il est venu par la suite. J'aime mon métier, même si parfois je trouve mon travail pénible et fatiguant.

Mais là, ce n'est plus de moi qu'il s'agit, mais de mes enfants, dans un monde plus difficile que celui de mes 17 ans.
Alors je m'inquiète, je houspille, je menace (de bloquer l'ordi, de prendre un étudiant pour les faire bosser le mercredi) ; je vais plaider leur cause aussi, négocier un passage parfois limite dans la classe supérieure. Et j'essaye de me dire que ça va aller, qu'ils vont finir par s'y mettre (« ou pas » dirait P'tit Mec N°2 avec l'humour qui le caractérise .... :-(  ), de positiver, d'être zen ... Pas simple.


P'tit Mec N°3 rentre en 6ème à la prochaine rentrée ... Que me réserve t-il ?
Qui a dit « Petits enfants, petits soucis ; grands enfants, grands soucis .... » ?


* Entre la rédaction de ce billet et sa parution, j'ai vu la prof principale de P'tit Mec N°2 .... Les notes  n'atteignent  parfois même pas les 11/20 de sa mère .... P'tit Mec aurait bien trouvé une filière qui lui plairait, mais il n'y a que 24 places, et il faut 15 de moyenne générale ... Il n'a pas, pour le moment, le courage d'envisager un redoublement  "constructif" en vue de déposer un dossier pour ce lycée .... Mais si les notes ne remontent pas, ça sera redoublement de toute façon ...
Je vais rencontrer la proviseure du lycée de P'tit Mec N°1 le 15 (avec lui) .... C'est pour le "booster" en vue de la 1ère S/SVT (bio quoi !!) qu'il souhaite ....pourvu que ça fonctionne ...

Y'a encore du Nutella de la pâte de speculoos ?????

 

crédit moi (mon livret scolaire à moi, sorti de sa cachette le temps de la photo !!)


 

10/03/2010

AAC

conduite accompagnée.JPG« Vous allez voyager avec un conducteur inexpérimenté (inexpérimenté, c'est cela), mais qui a déjà une base solide (ahhh, ben ça rassure). Être à l'aise derrière un volant, conduire avec souplesse et prévoir les difficultés demande de la pratique (c'est bien pour ça qu'on est là ...). Le temps (on a tout le temps, oui), les kilomètres parcourus (3000 ??), votre expérience (26 ans, ça ira ?), votre sérénité (ma sérénité ... mais bien sûr, pas de problème ...), permettront d'étoffer la conduite du débutant (étoffons, étoffons ...). »*


Et voilà, P'tit Mec N°1 est inscrit pour l'AAC : l'Apprentissage Anticipé de la Conduite !

Pour le moment, il ne s'agit que du code (je vais pouvoir réviser l'utilisation du clignotant dans les ronds points, dans son joli bouquin tout neuf !) mais la dame de l'auto école a dit qu'il pourrait commencer la conduite quand il ne ferait plus que 7 erreurs aux tests (petit rappel, pour décrocher le code il ne faut pas faire plus de 5 fautes.)

Et quand il aura le code et fait 20 heures de leçons de conduite, nous pourrons nous lancer dans le vif du sujet : 1 an et 3000 kilomètres de conduite accompagnée.

Toutes les occasions seront alors bonnes pour faire ces kilomètres (les courses, l'école de musique, les transports divers...), P'tit Mec N°1 et moi allons passer beaucoup de temps ensemble ! Pour la sérénité, on verra, je risque quand même de m'accrocher plus d'une fois à mon siège en écrasant une pédale de frein imaginaire !

Sinon, P'tit Mec N°4 commence à se tenir debout tout seul et à faire 1 ou 2 pas !
Pourquoi ai-je parfois l'impression de faire un grand écart perpétuel ??

 

* Extrait de " A l'Attention de l' aCcompanateur" aux ENPC (Editions Nationales du Permis de Conduire)

crédit moi (tapis et petites voitures gracieusement prêtés par les P'tits Mecs).

 

20/02/2010

Soirée

Le vendredi avant les vacances, P'tit Mec N°2 est rentré sourire aux lèvres et l'œil qui frise (toujours se méfier quand P'tit Mec N°2 a l'œil qui frise !).

Et il a déposé ça devant moi :

 

invitation anniversaire.jpg

Une soirée d'anniversaire donc.

P'tit Mec m'explique rapidement que ce sont les vacances ( je sais, merci), que l'une des deux filles qui fête son anniversaire est dans sa classe (oui, bon ...) et que le papa de sa camarade (j'ai pas dit copine, hein, nous sommes bien d'accord !) Ninon (prénom modifié) pompier professionnel dans notre jolie ville (c'est le P'tit Mec qui souligne) les emmènera et les ramènera si le temps le permet (il a suffisamment ramassé de jeunes dans le fossé pour ne pas prendre de risques me précise le P'tit Mec ....). Ah oui, et puis les parents seront sur place, et il n'y aura pas d'alcool (ben encore heureux ...!)

Bon. Je n'ai aucune raison valable de refuser. Je demande juste au P'tit Mec de prévenir son père. C'est moi qui ait la garde des garçons, mais je préfère qu'il soit au courant, pour pouvoir éventuellement faire part de sa désapprobation.

Vendredi 12, donc, sur le coup de 19h00, P'tit Mec commence à s'agiter. Il passe un moment à la salle de bain, utilise dentifrice et déodorant (les bouchons qui trainent en attestent) et enfile son beau sweet ; son téléphone sonne à plusieurs reprises, puis il annonce : « Ils sont là ». Je descends avec lui, sans qu'il râle, saluer et remercier le papa de Ninon.

...... / ......

00h15. La clé tourne discrètement dans la serrure.
J'entends des bribes de conversation animée avec P'tit Mec N°1 qui est encore debout.

...... / ......

09h30. P'tit Mec N°2 émerge.

- Alors, c'était bien ?

- Vite fait ...

- Vous étiez nombreux ?

- Moyen ...

- Tu as dansé ?

- Non ...

- Ben, t'as fait quoi alors ?

- Bowling ...

- Et ça t'as plu ?

- Ah, ouai, trop bien ....


Bon, ben je n'en saurai pas plus ......!