Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2012

De quoi je me mêle ??? (billet de mauvaise humeur)

Plus le temps passe, et plus je m'aperçois que P'tit Mec N°4 n'est pas "monté" comme ses frères, qui se ressemblent quand même pas mal ....
A moi la découverte de ce qu'est un enfant qui fait de vraies colères de frustration et qui a beaucoup de mal à partager ses jouets (entre autre) (à la décharge de P'tit Mec N°4, les gamins de son âge sont rares dans notre entourage).

Ayant eu les trois Grands dans ma classe de maternelle (deux ans sur trois chacun) sans aucun souci, c'est tout naturellement que j'ai inscrit, en accord avec l'Homme, P'tit Mec N°4 dans mon école.
Et là, je l'avoue, je galère un petit peu ....

P'tit Mec N°4 n'a aucune difficulté à me "partager" avec les autres enfants ; il travaille bien volontiers et fait ce qu'on lui demande avec plaisir ; il parle un peu à tort et à travers mais au moins il participe (ce qui n'est pas le cas de tous les gamins, certains semblent s'emm**** prodigieusement ... c'est peut être le cas d'ailleurs ... bref).
Le moment le plus compliqué de la journée, c'est l'accueil. P'tit Mec N°4 arrive avec moi, un grand moment avant les autres enfants et commence à jouer. Quand les autres arrivent, il a un mal fou à accepter qu'ils viennent jouer au même jeu que lui ; s'il change de jeu, il voudrait que les autres ne touchent pas à son jeu précédent et ne comprend pas qu'on ne lui donne pas sur le champs ce dont il a envie (le bonhomme bleu ou le train jaune par exemple).

Chaque refus de céder à ses demandes (tout à fait justifiés, d'ailleurs, les refus, P'tit Mec N°4 n'est pas le roi de l'école) se traduit par une grosse colère avec hurlements, trépignements et compagnie ...
Le tout devant les parents des autres gamins, bien sûr ...

J'essaye de garder mon calme et ma zénitude, je prends P'tit Mec N°4 contre moi et je lui parle doucement à l'oreille, j'arrive généralement à détourner son attention vers autre chose (je ferais exactement la même chose avec un autre enfant, c'est déjà arrivé). Dès que les activités démarrent, tout rentre dans l'ordre.

Nous en étions là mardi dernier quand est arrivée une des assistantes maternelle (celle qui me demande tous les matins s'il faut mettre les chaussons alors que c'est écrit en gros sur la porte, et qui accroche systématiquement les sacs de goûter sur le même crochet que les vestes mais en dessous alors qu'il y a 3 crochets) avec sa cohorte de gamins à déposer.

J'arrive à calmer la grosse colère du jour et voilà que j'entends cette personne dire à P'tit Mec N°4, bien fort, devant toutes les personnes présentes : "Chez moi, tu aurais été puni au coin depuis longtemps".

Alors 1 : je ne supporte pas qu'un autre parent fasse une réflexion à un de mes élèves, c'est à moi de gérer, quoiqu'il se passe ; et 2 : je ne supporte pas non plus les réflexions concernant ma manière de faire avec mes gamins à moi.
Le mélange des deux a été "explosif" ...
MAIS DE QUOI JE ME MELE ????

Je suis allé expliquer à la dame en question que dans ma classe il n'y avait pas de coin, que je ne voyais pas en quoi le fait de punir P'tit Mec N°4 allait l'aider à surmonter ses frustrations et à ne plus les exprimer de cette manière, et qu'effectivement, un gamin peut peut être se calmer "au coin", mais ça sera surtout parce qu'il se sera résigné pour en sortir plus vite.  Le tout de manière courtoise, mais particulièrement ferme.

Et j'ai tourné le dos pour aller m'occuper de la classe, en passant par la réserve de matériel histoire de lâcher discrêtement une série de jurons bien sentis (et pas seulement "prout zut, caca boudin" ...).

Ça m'a bien énervée pour la journée cette histoire ....

Pour en revenir à P'tit Mec N°4, Vio., sa nounou, a eu une idée que nous sommes en train de tester.
Je pars désormais seule pour l'école, et c'est l'Homme qui le ramène plus tard, au milieu du temps d'accueil, quand une partie des enfants est déjà là.
Affaire à suivre ...

coings.jpg
Le seul coin que j'aime, c'est le coing !!

photo Wikipédia, article "coing"


24/11/2012

Révélation

Mes petits chéris (oui, quand je vous appelle comme ça, c'est qu'un truc va de travers, on est bien d'accord).

Avant que vous ne quittiez définitivement la maison, dans très longtemps deux ou trois ans, j'ai une révélation à vous faire :
NON, le Père Noël n'existe pas les toilettes (autrement appelés WC ou chiottes) ne sont pas autonettoyantes, ni ici, ni ailleurs !!

Je comprends que vous soyez stupéfaits, que vous ouvriez des yeux comme des soucoupes, que vous restiez bouche bée .... Il n'en reste pas moins que c'est la triste vérité :
les toilettes, ici, sont nettoyées de la main de l'Homme la Femme !

Et la Femme (moi, en l'occurence) elle en a un peu marre de se pencher très régulièrement au dessus de la cuvette pour éponger vos débordements : ben oui, quand on pisse du haut de son 1,80m, ça gicle un peu partout, même si on vise bien !!! (pour vous en persuader, je vous laisse imaginer dans vos petites têtes le halo d'humidité et de gouttelettes qui entoure une magnifique cascade alpine ... ben là c'est un peu pareil ...).

Vous avez bien intégré (enfin presque) qu'il ne faut pas tirer la chasse sans rabattre le couvercle, pour éviter que les microgouttelettes d'eau de rinçage viennent se déposer sur les brosses à dents, quand vous utilisez les toilettes de la salle de bain ; il vous arrive même de descendre les deux étages pour certaines commissions plus importantes. C'est très bien. Vous oubliez, par contre, systématiquement, de relever ce même couvercle pour vérifier qu'il ne reste aucune trace de votre passage ... Et c'est assez désagréable .... (je ne parlerai pas ici du rouleau de papier terminé mais laissé en place ou, plus subtil, de celui sur lequel il ne reste qu'une seule feuille en équlibre instable genre "c'est pas moi qui ait terminé le rouleau").

Bref, mes petits chéris, un effort s'impose pour que se répande dans cette maison, et ailleurs aussi, l'usage de la brosse à chiottes et de la position assise pour faire pipi (qui ne nuira absolument pas à votre virilité plus ou moins naissante, c'est promis).
Dans le cas contraire, je me verrais obligée de mettre en place, sur le modèle du tableau de "C'est qui qui vide le lave vaisselle",  un système de corvées de nettoyage des toilettes ... pas sûr que vous trouviez ça très amusant ...

C'est tout.
Votre Maman qui vous aime.

fleurs.jpg
pour finir sur une note bucolique ...
(photo trouvée sur le Net, je ne sais plus où, il y a très longtemps)


07/11/2012

Chicken pox*

Il y a 13 ans, Grand Mec N°2, contaminé à l'école, l'avait refilée à P'tit Mec N°3 qui avait tellement de boutons qu'il ne restait plus un cm² de peau épargné. P'tit Mec N°3, bon camarade, avait partagé avec R. et d'autres copains !!

R., c'est le fils de Vio, notre amie qui est aussi l'ass mat de P'tit Mec N°4.
Juste retour des choses, c'est C., la petite soeur de R. qui vient d'offrir à P'tit Mec N°4 sa première maladie infantile.

Depuis une semaine, P'tit Mec N°4 est plein de à quelques boutons de varicelle !!! (on remarquera qu'en bon fils, petit-fils et arrière petit-fils d'nstit, P'tit Mec N°4 est malade pendant les vacances !).

Varicelle Nathanaël novembre 2012 (2).JPG
Il n'y a pas grand chose, on est bien d'accord, rien à voir avec les varicelles de ses frères !

photo moi

 

* C'était dans une des phrases de la leçon d'anglais de P'tit Mec N°3 la dernière semaine de classe : "Jim and Josh are playing videogames and are surfing the Net because they have chicken pox". (Step in, workbook, classe de 4e) (ceux qui ont l'english fluent peuvent corriger mes éventuelles erreurs, je cite de tête !)

17/10/2012

Deuil

Dimanche soir, quand je suis rentrée, Grand Mec N°1 m'a dit "J. est mort" et abasourdie, je lui ai demandé bêtement "c'est vrai ?" ...
Une voiture, un arbre, au petit matin, et un jeune très sérieusement blessé, un autre mort ...

J., presque 18 ans, un copain du Grand Mec, le fils de N. qui m'a remplacée pendant mon congé de maternité pour P'tit Mec N°3 ...

J'ai serré dans mes bras le Grand Mec, qui m'a laissé faire ...
Toute la soirée j'ai espéré un message sur son FB qui dirait qu'en fait non, il est bien amoché mais vivant. Mais non ...

C'est la première fois que Grand Mec N°1 et ses copains sont confrontés à la mort d'un des leurs, et c'est dur ...

J'aimerais qu'aujourd'hui on pense à J., à sa jumelle L., à ses parents, à sa famille et à ses copains ... pour que ça n'arrive plus jamais ...

 bougie.jpg
J. sera enterré ce matin