Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2010

J'ai trouvé* !

L'autre jour, un commentaire signé Euréka a été déposé sur mon blog. Comme j'ai vu que cette nouvelle lectrice était blogueuse elle aussi, et que je suis une petite curieuse, je suis allée voir !

Et j'ai trouvé C'est tabou, un blog nourrisson (né le 19 juin) très en avance pour son age ! Je suis bavarde en plus d'être curieuse, j'y suis retournée, j'ai tout lu et j'ai laissé à mon tour des commentaires.

Euréka a 30 ans, elle est la maman de deux petits garçons, Petit Kiri et Petite Patate et est mariée à The Man.

Elle a ouvert son blog pour parler de choses pas faciles de son enfance et de son adolescence, parce qu'elle n'a plus envie de se taire ; elle le fait sans tabou, d'où le nom de son blog.
Elle parle aussi de sa vie de maman, de  ses passions et de ses engagements, auprès de l'association l'Enfant Bleu Enfance Maltraitée notamment.

Elle a eu une idée et m'a demandé, à moi qui suis "tellement lue" (je la cite, hein ...! t'es mignonne Euréka, mais je ne suis pas une blogueuse influente, moi !!!) de bien vouloir l'aider.

Donc son idée, c'est d'ouvrir un blog de vente, de vêtements d'enfants et de créations, et de reverser 1 euro sur chaque vente à l'association l'Enfant Bleu.

Moi je trouve sympa l'idée de proposer des vêtements pas chers et une bonne action en même temps.

Alors c'est , vous y trouverez toutes les explications (dans Intro):

 

Armoire d'Eureka.jpg
Et si vous voulez relayer, allez-y !!

* Jeu de mot dont je ne suis pas fière sur le "Eurêka, j'ai trouvé" d'Archimède

21/04/2010

Tendance

 

Homme de dos.JPGSpéciale dédicace à Sonia


Pour une fois, je suis "tendance",  "à la mode", à la pointe de la pointe de la "branchitude", je peux me comparer à Demi Moore ou à Madonna (oui, oui,  moi !) ... car ...
Je suis une "cougar" (là, ça le fait carrément !...), j'ai à mon bras le "it boy " du moment, mon "toy boy" à moi :

l'Homme !


Bon, en fait, je ne suis jamais partie à la chasse, je ne flashe pas sur tout ce qui a moins de 25 ans, je suis d'un naturel fidèle !

Et je ne vais pas étaler ici ma vie d'aujourd'hui, ni ma vie d'avant (pour résumer, je n'étais pas trop bien dans mes mocassins ... je suis super à l'aise dans mes escarpins ! )


La vie nous réserve parfois de chouettes surprises, et l'Homme en était une.
Je n'ai aucun souvenir de la première fois que je l'ai vu, lors d'un séjour d'été de notre chorale. J'étais plutôt copine avec Belle Maman, qui avait, elle, craqué pour P'tit Mec N°3 (petit blond aux yeux bleus de presque 3 ans à l'époque).

Au fil des dimanches de répétition à chanter l'un en face de l'autre et des repas pris en commun, une certaine complicité est née, s'est épanouie, a évolué.

L'Homme est timide et moi j'avais le double de son age ... le jeu de cache-cache des sentiments aurait pu durer longtemps...

Et puis un soir, en Bretagne, toujours lors d'un séjour d'été avec la chorale, je me suis jetée à l'eau (au pire, je me prenais une épuisette un râteau !) : nous étions allés nous balader tous les deux, il était juste un peu après minuit, nous venions de basculer du 16 au 17 juillet, jour de son anniversaire.
Je lui ai demandé si je pouvais lui faire une bise pour cette occasion et ... voilà !

6 ans après, nous sommes toujours ensemble. Nous avons construit notre vie petit à petit, étape par étape, pour ne pas brusquer mes 3 premiers P'tits Mecs. Nous avons mis en route P'tit Mec N°4 après un peu de réflexion, mais pas trop. Nous avons trouvé un équilibre de « famille recomposée » qui nous va bien.

La différence d'age ? Au quotidien, nous ne la voyons pas. J'ai plus vécu que l'Homme, c'est clair. Je fais plus vieille que lui (même si je ne « fais pas mon âge » ... lui ne fait pas non plus le sien !) c'est sûr. Nous avons plein d'anecdotes amusantes (pour nous) à ce propos d'ailleurs. Notre entourage a plutôt bien pris la chose, nous n'avons jamais eu de réflexions méchantes ou désagréables (nous n'entendons pas ce qui se dit peut être dans notre dos !).


Alors, Toy Boy, Cougar ?
Non, un homme et une femme* !

Chabadabada .....** !

 

Avec l'aimable autorisation de l'Homme qui a, pour une fois, lu ce billet avant que je le publie !

* Un Homme et Une Femme (film de Claude Leclouch 1966 avec Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant)

** Chabadabada   (j'adore) et !

crédit Moi

 

07/04/2010

Antonia

Antonia 1923.jpgAntonia, ma grand mère, aurait eu 96 ans le 5 avril.
Il paraît que je lui ressemble pour beaucoup de choses !

J'ai déjà raconté qu'elle m'a appris à tricoter ; elle m'a donné le goût de la lecture aussi. Pas vraiment à travers les classiques de la littérature, non ... mais avec ses lectures préférées de quand elle était jeune, la série des « Brigitte » de Berthe Bernage notamment. Elle achetait chaque semaine les « Veillées des chaumières », qu'elle m'envoyait ensuite par la poste. Quand je passais mes vacances chez elle, nous choisissions un livre que nous lisions en parallèle, en notant sur un cahier nos impressions (et elle corrigeait mes fautes d'orthographe !). Nous allions nous promener, elle me racontait sa vie d'enfant, de jeune femme. Elle habitait depuis toujours dans cette petite ville, dans le même appartement. Je regrette maintenant de n'avoir pas écouté avec plus d'attention, il ne me reste pas beaucoup de souvenirs de ses récits.

Du plus loin que je me rappelle, elle m'a toujours appelée « ma fille » ... Après ses trois garçons, j'ai probablement remplacé la fille qu'elle n'avait pas eu.
Je l'appelais régulièrement, j'allais la voir souvent quand j'habitais encore à Lyon.

Et puis je me suis mariée, j'ai déménagé loin, j'ai eu des enfants, je l'ai moins vue ...
Mais je n'oubliais jamais de l'appeler à certaines dates importantes pour elle (j'y pensais en me levant, je pouvais téléphoner tout de suite, elle était réveillée de toute façon ; j'y pense toujours d'ailleurs !).

Comme elle, je me suis longtemps habillée de travers (« tu es boutonnée comme ta grand mère » me disait-on souvent !) ; comme elle, je n'ai que des garçons ; comme elle, je suis myope ; comme elle, ... Je peux remplir des pages tant ma vie ressemble à la sienne.

Elle est partie, un dimanche de janvier, il y a 5 ans.
Depuis, ma vie a beaucoup changée, comme si un « charme » avait été rompu ...

Elle me manque, souvent ...

 

Les "Brigitte" sont là, dans ma bibliothèque (je viens de découvrir, en cherchant le lien, que deux ou trois nouveaux volumes sont sortis) ; j'ai feuilleté le dernier numéro des Veillées des Chaumières à la Maison de la Presse .... comment dire ... ;-) !

Antonia, à 9 ans, en 1923, la photo est accrochée au dessus de mon bureau.

 

06/03/2010

Récréation

tissus ruban.JPGLe deuxième jeudi des vacances, l'Homme et moi, nous nous sommes offert une petite récréation.

Nous avons laissé à la maison les P'tits Mecs 1, 2 et 3 (ordi allumé ; tartiflette surgelée au four, programmée pour midi), et déposé P'tit Mec N°4 et son matériel (chaise haute, lit pliant, couches lavables ...) chez ses grands parents maternels ; une première depuis sa naissance (non, je ne suis pas une mère poule !).

Petite balade tranquille « à la ville », par un temps, gris ... mais qu'est ce que ça fait du bien !

Nous sommes d'abord allés faire un tour au magasin La Droguerie que je fréquentais beaucoup à Lyon dans mes jeunes années. J'ai immédiatement retrouvé ce picotement dans les doigts, cette envie de « faire quelque chose » à la vue des grands écheveaux de laine (elle est vendue au poids), des présentoirs de boutons, de perles, de rubans et de livres d'explications. Les modèles exposés sont tous plus beaux les uns que les autres ; j'ai vu notamment un ravissant paletot .... hummmmm !
J'ai acheté 1m de ruban, je reviendrai ...!

Nous avons ensuite retrouvé Ficelle et son homme. Quel plaisir de manger une excellente pizza sans être dérangée par un P'tit Mec qui en veut aussi, de pouvoir discuter entre adultes sans être interrompue. Nous avons parlé ..... gamins, couches lavables, grossesse, accouchement !! Mais aussi politique et vie locale devant un café et un dessert (torche aux marrons pour l'Homme, profiteroles au chocolat pour moi, j'adore !)

Ficelle nous a ensuite fait découvrir deux ou trois boutiques dont Petite Emilienne qui vend des tissus magnifiques. J'ai acheté de quoi faire une housse de couette et une taie d'oreiller à P'tit Mec N°4 (j'ai flashé sur les lapins bleus ...) et deux coupons. La boutique est ravissante, sa propriétaire charmante, là aussi, je reviendrai.

Nous avons terminé la balade par un super magasin de jouets où j'ai juste un peu regretté de ne pas avoir de fille .... les petits colliers, les déguisements de princesse .....

Le temps de s'arrêter pour se reposer et boire un coup (le futur P'tit Mec de Ficelle commence à être lourd ...!) la récréation est terminée, il faut rentrer.

P'tit Mec N°4 nous regarde à peine quand nous arrivons, trop occupé par la voiture télécommandée qu'il fait avancer et reculer en poussant des cris de joie. Tout est calme à la maison, les grands ont même rangé leurs assiettes dans le lave vaisselle !! ;-)


Je dis à l'Homme qu'il faudra recommencer bientôt ... Il est d'accord !

Tissus Petite Emilienne
Ruban La Droguerie
Crédit Moi