Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2009

Viens Poupoule

IMG.jpg

«- Tu as passé un bon dimanche ?

- Oui, j'étais à Paris !

- Voir une expo ?

- Non, rencontrer des Poules !

- ????? »

 

 

Ben oui, ce dimanche, aux 400 Coups dans le XIXè, s'est tenue la Première Rencontre Internationale de La Basse Cour de La Poule Pondeuse. Et nous y étions, l'Homme, P'tit Mec N°4 et moi même.

L'idée a germé dans l'esprit de La Poule début septembre, et nous étions un certain nombre à trouver l'idée géniale. De billet en sondage doodle, une date et un lieu ont donc été retenus.

Nous avons convenu d'y aller avec Ficelle et pris très en avance les billets de TGV.

Dimanche 22 novembre. Alors que notre capitale régionale fête les 65 ans de sa Libération, nous voilà partis vers Paris, nous allons enfin tester le TGV Est.

Nous retrouvons Ficelle à la gare (en train de s'enfiler un kougelopf), bien en avance.

Notre TGV étant annoncé, nous montons sur le quai pour essayer de trouver un contrôleur. Ficelle, qui a dû changer ses plans pour des raisons professionnelles, a aussi dû changer ses billets, et se retrouve casée loin de nous, dans la deuxième rame. Un charmant monsieur de la SNCF nous conduit auprès du contrôleur de la deuxième rame qui nous invite à rejoindre la première dans laquelle il y a encore plein de place....

Ficelle (enceinte de 5 mois) pique un sprint sur le quai, suivie de l'Homme, j'essaye de suivre tant bien que mal, P'tit Mec N°4 sur le ventre dans son écharpe. Je suis encore loin du but quand j'entends une douce voix annoncer : «  Le TGV va partir, attention à la fermeture des portes, attention au départ ».

Arghhhhh, non, pas çaaaaaaa !!

Ouf, j'arrive à monter dans le TGV. Nous traversons deux rames de Premières (en récoltant au passage des coups d'oeils inquiets à la vue du P'tits Mec ; no stress, on voyage en Secondes, on n'a pas les moyens !!), le wagon restaurant, et nous arrivons enfin dans le notre. Le « carré » de droite n'est pas occupé, nous nous installons confortablement.

2h15, ça passe vite, surtout quand on papote. P'tit Mec a mis un peu d'animation mais l'Homme a été très efficace.

Gare de l'Est. Ficelle nous entraine jusqu'à la ligne 4 du métro. Nous sortons à Saint Michel, la RATP ayant décidé de faire des travaux sur le reste de la ligne juste ce week end. Ficelle n'a pas envie de prendre le bus, va pour un taxi. Après un certain temps d'attente, nous nous faisons griller la priorité par une pétasse dame qui décrète qu'elle était là bien avant nous. Le suivant sera le bon.

Il nous arrête devant le « kdv,tnnc,l » de la rue «  qjdhfzrv hgca » (ndlr : informations classées « secret défense ») où La Poule, ayant pitié de pauvres provinciaux avec enfant faisant l'aller retour dans la journée, nous a convié à déjeuner.

Petit parenthèse pour la remercier encore une fois de son accueil, ainsi que le Coq et le Poussin .C'était vraiment très sympathique.


Nous rejoignons, en taxi à nouveau, les 400 Coups à 15h00 tapantes. Le conducteur a vraiment dû se demander qui il avait embarqué vu la teneur hautement philosophique de la conversation (avec La Poule et Ficelle, je vous laisse imaginer !)

Nashii et Pâte à Crêpe sont déjà là. Clemys, Suzie, Laciboulette, Charlotte, AnSo, Sophie, Tayazit, Isabelle 95 nous rejoindront par la suite (il y avait aussi quelques poussins, une poussine et le coq de Laciboulette).

La conversation a tout de suite été générale, sympathique et pas du tout coincée malgré nos « craintes ». Le thé vert Earl Grey bio et le muffin citron cumin pavot (mon choix à moi, l'Homme a préféré le Cappuccino et les sablés au chocolat blanc) tout à fait excellents.

P'tit Mec N°1 m'appelle pour me dire que Papy et Mamie s'occupent de les chercher chez leur père et qu'ils passent à la maison récupérer les devoirs que N°2 n'a pas terminé (ah bon, P'tit Mec N°2 n'avait pas terminé ses devoirs ?????).

17h30. Notre TGV repart de la gare de l'Est à 18h24. Nous sommes un peu des stressés de l'horaire, l'Homme et moi. Nous prenons, à regret, congé de la Basse Cour.

Un peu de métro, un peu d'attente, et nous voilà installés à nos places. La dame en face de nous ne paraît pas enchantée de voyager en face d'un bébé, mais elle restera stoïque (à défaut d'être souriante) tout le long du voyage.

18h30. « En raison d'un accident de personne en gare de Champagne Ardennes TGV, le train restera à quai pour une durée indéterminée ». J'ai une pensée pour celui ou celle qui n'a pas trouvé d'autre issue que de se balancer sous un train .....

18h45. Notre train démarre et la charmante chef de train (qui assurera une bonne communication tout le long du voyage) nous annonce qu'il sera détourné sur la ligne classique. Elle estime le retard à une heure. Tout le monde sort son téléphone portable pour prévenir.

P'tit Mec N°4 est fatigué. Nous essayerons la tétée, l'écharpe, la balade dans le couloir. Nous testerons le « coin change » du TGV (pratique et propre). Il finira par s'endormir un moment (au grand soulagement de notre voisine d'en face), après avoir fait du charme à tout un tas de dames se rendant aux toilettes ou au wagon restaurant (nous sommes assis à côté de la porte).


C'est finalement avec deux heures de retard que nous rejoindrons notre point de départ. C'était bien la peine de prendre le TGV.

35 minutes de voiture plus tard et nous voilà chez nous, crevés, mais super contents de notre journée. Papy Mamie regagnent leur lit, les P'tits Mecs sont couchés et dorment.

Sur le net, les Poules Parisiennes et même la Poule Bruxelloise ont déjà posté des commentaires. C'est très étrange de savoir maintenant qui se cache derrière un pseudo ou un avatar.


Le réveil sonne à 6h15. Petit cadeau supplémentaire, La Poule a programmé son billet pour 6h45. Je le savoure en sirotant mon thé; pour une fois depuis la rentrée je suis la première à poster, et je retrouve le « top 3 » des plus bavardes !

Merci La Poule !!

J'espère n'avoir oublié personne (sinon me le dire, je rajoute); j'espère aussi que le deuxième coq était bien celui de Laciboulette (j'étais à l'autre bout de la table) sinon je corrige !

 

Photo : La Petite Poule Rousse, Byron Barton, Lutin Poche Ecole des Loisirs