Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2020

Nouvelles du front

J'exagère un peu … mais à peine ...

Jeudi soir, j'étais en train de terminer tranquillement un billet sur le nouveau gilet tricoté par mes petites mains, quand, sur le coup de 20h00, j'ai décidé de regarder l'allocution présidentielle.

Même si j'attendais, j'espérais cette décision, ça m'a quand même fichu un gros coup de masse.

Et puis, dans ma tête, tous les gyrophares se sont mis à tourner, les sirènes à hurler et les neurones à gamberger ...
"Il faut que chaque collègue, de chez elle, puisse avoir accès à la liste des adresses mail de ses élèves sur sa boite mail académique - pareil pour la boite mail académique de l'école - on fait comment ? - on va dire quoi aux parents demain matin, on a aucune info ? - c'est quoi Ecole à la maison du CNED ? - et Affelnet 6e, on va faire comment ? - il faut reporter les photos de classe - conseil d'école ou pas ? - et les réunions d'équipes éducatives ? - est-ce que tous les gamins ont accès à un ordi ? - .../... "

Je n'ai presque pas dormi, trop de surchauffe ...

Vendredi matin je suis allée à l'école pour dire aux parents qu'on leur donnerait les infos dès que possible.
J'ai essayé de résister aux rafales de mails de l'institution (et à ceux des syndicats ... d'ailleurs pour le moment, c'est poubelle direct, j'ai pas le temps), j'ai tenté de digérer les infos qui arrivaient par bribes.

J'ai réussi à envoyer à chaque collègue la liste des adresses mails des élèves de sa classe (on les a toutes, chouette). Je n'ai pas cherché comment faire pour les exporter directement dans la messagerie de la boite mail académique, pas le temps. Chacune va devoir faire du "copier coller", c'est assez simple (j'ai mis 1/2h pour les 25 gamins de ma classe sachant que nous avons 2 adresses pour une majorité des élèves).

Vendredi aprèm j'ai fait une pause d'école pour "décompresser" un peu (j'en ai profité pour faire la commande au drive), avant d'y retourner pour une Réunion d'Equipe Educative un peu compliquée (nous souhaiterions un maintien en GS pour un gamin en très grandes difficultés, les parents refusent, il ira donc au CP ...).
Nous avons pris le temps de discuter avec les collègues présentes, les infirmières scolaires, le psychologue scolaire, de tout, de rien, du virus et de ce qui va se passer.

Malgré ma fatigue, je n'ai pas trop bien dormi à nouveau ...

Ce matin, j'ai "copié collé" toutes les adresses dans le carnet d'adresse de la messagerie "école". J'ai envoyé des mails aux parents, j'ai suivi les consignes pour les envois "en nombre" ...
Résultat : une messagerie surchargée, des messages d'erreur, des parents qui reçoivent 4 fois le même message. Et pire que tout, pour moi qui fait super gaffe, les adresses mail de tout le monde sont visibles par tous ...
Cette messagerie n'est ni intuitive, ni ergonomique   :-( 
Après avoir pesté, et insulté la terre entière, j'ai fini par trouver la commande pour les CCI … (j'avais raison de trouver louche qu'on nous demande d'envoyer en CC = Copies Cachées …). Je ferai mieux la prochaine fois (et les suivantes aussi).

On se retrouve lundi matin à l'école pour organiser la suite, notamment des permanences sur place pour faire des photocops à destination de ceux qui n'auraient pas accès à un ordi. Il faut aussi regarder comment fonctionne "Ecole à la maison" du CNED, voir ce qu'on utilise comme ressources etc. etc. ...

Et puis, côté perso, il va aussi falloir organiser le quotidien de P'tit Mec N°4 qui est à la maison et qu'il va falloir faire travailler un peu plus que pour les devoirs …
Heureusement que Grand Mec N°1 sera là pour le garder quand je devrais aller "jouer" à la directrice ...

Je n'en demandais pas tant pour ma fin de carrière. Je vais assurer au maximum, autant que possible, en essayant de ne pas trop y laisser de plumes.
Mais je fermerai définitivement mon cartable sans aucun regrets !

Et sinon, faites attention à vous, et aux autres, on y verra plus clair d'ici 3 semaines 1 mois. Bises.

83665619_1066824610329653_4006947291641413632_n.jpg
Illustration trouvée je ne sais plus où sur le Net
Qui colle parfaitement à la situation
J'aime beaucoup Mafalda !

06/03/2020

Reprise sur les chapeaux de roues

Avec le virus qui se promène, le Rectorat et la Direction Académique inondent la boite mail académique de messages divers.
Samedi dernier, je suis vite allée à l'école pour imprimer et afficher les consignes avant la reprise de lundi.
Et lundi matin j'ai imprimé et affiché d'autres consignes, puisqu'elles avaient changé.
Il faut aussi imprimer et afficher les consignes de lavage des mains (notre école est dotée de savon et de papier pour s'essuyer les mains ; les tables, bureaux des maitresses et poignées diverses etc. sont nettoyés tous les jours, depuis bien longtemps), et accompagner les élèves (en maternelle au moins) pour vérifier que c'est fait comme il faut.
J'ai décidé de pratiquer le "check de pieds" pour dire bonjour, ça les amuse !
C'est un peu plus compliqué avec "éternuer dans son coude" (le petit M. éternue d'abord et met son coude devant sa bouche après) et le trio "mouchoir en papier/poubelle/lavage de mains". Bref, on fait ce qu'on peut avec les consignes.

Il faut aussi, tous les jours avant midi, envoyer un mail à l'inspection pour donner le nombre des absents et les commentaires éventuels sur l'état de santé des élèves.
Et il faut récupérer les adresses mail des parents (ça on a) et faire des listes de diffusion par niveau (j'ai les listes par classes, mais il y a 2 ou 3 niveaux ... donc faut que je fasse), au cas où, si jamais il fallait mettre en place l'enseignement à distance...

 

Il était à peine 8h lundi quand j'ai reçu un coup de fil de l'inspection.
La directrice de la plus grande école de la Sous-Pref (maternelle + élémentaire, genre 480 gamins) ayant eu un accident de ski (un imbécile l'a percutée), l'inspectrice a décidé que V. (qui complète mon mi-temps et qui a de l'expérience en direction d'école) irait la remplacer pour toute la période.
V. est remplacée par M., que je ne connais pas.
Et pour rajouter une couche, M. ne me remplacera pas lors des deux mardis décharges de direction de la période puisqu'elle a un poste à l'année en début de semaine.
Grosse panique à bord... (je suis la titulaire de la classe, mais soyons honnête, c'est V. qui assure le plus gros des apprentissages cette année encore).
Jeudi matin, je suis restée un moment dans la classe pour expliquer à M. comment fonctionne la dalle numérique. Elle avait pu joindre V. et récupérer les docs nécessaires pour les 6 prochaines semaines.
Ça devrait aller.

Et au courrier il y avait ça :

IMG_20200306_150530.jpg

L'arrêté officiel qui m'admet à la retraite !
Seule bonne nouvelle de la semaine.

photo moi

08/02/2020

Fierté

Ce matin, j'ai reçu un mail (et une photo) avec des félicitations et des voeux de réussite (merci encore Pascale  ;-) ).

Et j'ai ressenti une énorme fierté, comme rarement.

Je ne suis pas habituée à ce qu'on me dise que mon travail est chouette, que c'est beau, qu'on est content. Ce n'est presque jamais arrivé dans ma vie pro, où les conseillers pédagogiques et les inspecteurs, même s'ils écrivent trois lignes sur ce qui va, se focalisent surtout sur ce qui ne va pas, sur ce qu'il faut améliorer pour progresser.
Les gamins en classe sont contents de ce qu'on fait, les bricolages, les cadeaux de fêtes des mères/pères ... ; les parents, eux, dans leur écrasante majorité, ne disent jamais rien ... c'est juste normal.

Même moi, tous les ans, durant toutes ces années, j'ai recommencé mes "preps" à zéro, parce que "c'est pas assez bien", "j'ai oublié plein de trucs". Ces deux/trois dernières années, j'utilise des "trucs" tout prêts, je pioche sur le Net, et je m'en veux presque parce que ce n'est pas du "fait maison" et que ne colle pas très exactement à la classe.
Même moi, je ne suis pas vraiment capable de me féliciter de mon travail ...

Donc ce matin, mon coeur à manqué un battement, et j'ai juste fait "ohhhhh", et c'était trop chouette !

(et je ne vous parle même pas de l'autre jour, où la conseillère péda d'allemand - une des seules à m'avoir encouragée dans ma pratique, plus qu'imparfaite, de cette langue - voyant mon châle, m'en a commandé un aussi sec pour offrir à sa belle-mère pour ses 80 ans, m'a demandé le prix - j'ai répondu presque à mi-voix tellement je n'ai pas l'habitude de me vendre - et m'a payée immédiatement. J'étais presque tétanisée, devant la porte de la classe, avec le billet dans les doigts ... bref, ya du boulot dans l'estime et la confiance en soi !  ;-)  )

Et j'en profite pour remercier MySister, qui m'a dit un jour qu'elle aimerait bien un châle comme celui d'une de ses patientes, et qui m'a donc "lancée" dans ce grand bain là.

châle en Baltic.jpg
photo d'essai de changement de fil pour le châle, ; en dessous c'est le mien
et le stylo, c'est pour l'échelle !

photo moi

31/01/2020

La maman, la maîtresse et la directrice

Je suis tout ça à la fois, et jusqu'à il n'y a pas si longtemps, ça se passait super bien. Les 4 Mecs ont toujours bien fait la part des choses, j'ai toujours su cloisonner, selon l'heure et l'endroit où nous nous trouvions. C'était bien sympa d'avoir les Mecs avec moi en maternelle ou dans l'école, d'avoir l'esprit tranquille pour accueillir les enfants "des autres". Ils n'en ont pas "souffert", ils trouvaient même ça plutôt cool.

Mais depuis une quinzaine de jours, la directrice est obligée d'entendre des choses qui donnent juste envie de hurler à la maman.
La directrice est obligée de rester neutre, d'écouter et de noter des faits, de faire des démarches pas simples.

La maman sait que son gamin, son N°4 un peu compliqué, a vécu les mêmes choses (l'an dernier) que ce que raconte un élève de sa classe. Avec le papa, ils ont essayé de gérer, ils ont essayé "d'armer" leur gamin, pour qu'il puisse se défendre. C'était compliqué et lourd. D'autant plus que la maman étant aussi la directrice, elle se trouvait pas mal en porte-à-faux ...

La maman et la directrice ont dépensé beaucoup (trop) d'énergie dans cette histoire.
Alors elles vont rester à la maison quelque temps.
La directrice va tenter de prendre du recul (et d'expédier les affaires courantes de chez elle).
La maman va s'occuper de sa famille, tricoter et faire des gâteaux.

En espérant que début mars, après les vacances scolaires, ça aille mieux.

Canal 2019 12 06 (3).jpg
Ce n'est pas mon cerveau, mais ça y ressemble !

photo moi, décembre 2019