21/01/2012

Nos enfants ne sont pas des poules de batterie ... et pourtant ...

Christine Lemoine, enseignante en maternelle, anime un site bien connu des "maicresses", qui m'inspire souvent, et aussi un blog.
J'aime sa façon de penser l'enseignement et la classe, sa manière de travailler avec les enfants et les outils qu'elle développe.

Mercredi, sur son blog, il y avait un billet que j'ai eu envie de partager (merci à toutes celles qui ont retweeté !!).
J'en copie-colle ici le début :

"À compter du 1er janvier 2012, les poules pondeuses de l'Union européenne devraient théoriquement disposer d'un peu plus de place dans les cages collectives des élevages en batterie.
Elles vont passer de 550 cm2, soit la surface d'une feuille A4, à 750 cm2.
L'europe veille à l'espace vital des poules, on est content pour elles...

Septembre 2011, une collègue accueille 32 élèves de grande section dans sa classe parisienne de 40 m2.
1,25 m2 par enfant...
Il n'y a pas d'autres alternatives : les enfants vont passer une année d'école vissés sur une chaise, à chuchoter.
Pas de coins jeux, pas de déplacements, pas d'échanges possibles.
À 5 ans." ....

Je vous invite à lire la suite ici.
Et à "faire suivre".

Comme le demande Christine :
"Fixons 2 seuils vitaux pour les élèves de maternelle  :

Un nombre de m2 par enfant
en dessous duquel on ne peut descendre (on arrive bien à l'imposer pour les poulets, pourquoi pas chez les humains).
Un nombre d'enseignant par élève qui permette les apprentissages et une sécurité tant physique qu'affective : un enseignant pour 25 élèves."


A quelques semaines des élections présidentielles d'avril/mai, c'est, me semble-t-il, un combat qui mérite qu'on se bouge.

ecolematern'Ailes.PNG

Comme le dit encore Christine, cette image est libre de droit pour défendre ceux de nos enfants, partout où cela sera possible. N'hésitez pas à la diffuser !

Voici une adresse raccourcie pour mettre un lien sur les réseaux sociaux  http://bit.ly/wngNxC

Et un article du Café Pédagogique à lire là.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Ca m' intéresse au plus haut point, ja vais aller lire tout ça de ce pas

Écrit par : madamezazaofmars | 21/01/2012

Répondre à ce commentaire

Lire et diffuser !!

Écrit par : Béatrice | 21/01/2012

Qu'on se le dise !!!
Très juste tout ça...

Écrit par : Poulette Dodue | 21/01/2012

Répondre à ce commentaire

Espérons que les choses bougeront un peu !

Écrit par : Béatrice | 21/01/2012

Quand je pense que dans la classe de Tilou (PS mat'), ils sont 29...
Ça serait bien qu'il rouvre une classe supplémentaire, avec tous les nouveaux immeubles qui sortent de terre, c'est autant de nouvelles familles ! :(

Écrit par : Sév | 21/01/2012

Répondre à ce commentaire

Il faut je crois une moyenne de 30 par classe sur l'ensemble de l'école pour envisager une ouverture ... 29 en PS, mais comment peut-on "faire classe" ? ils sont si petits, si différent ...

Écrit par : Béatrice | 21/01/2012

Ce que j'ai du mal à comprendre, c'est que tous les ans des classes ferment...

Écrit par : Léonie Canot | 21/01/2012

Répondre à ce commentaire

Question de sous et d'économies, de départs à la retraite non remplacés ... (regrouper des écoles rurales = des maîtres en moins, disponibles pour aller ailleurs par exemple).

Écrit par : Béatrice | 21/01/2012

Ce qui me rassure, c'est que sa maîtresse trouve qu'elle a une classe sympathique, donc pas trop difficile à diriger ! Et elle en a de l'ancienneté...

Écrit par : Sév | 21/01/2012

Répondre à ce commentaire

Heureusement alors ... !

Écrit par : Béatrice | 21/01/2012

chez nous, ils sont 30 en PS/MS et 31 et MS/GS... et hélas "seulement" 25, 22 et 20 dans les autres classes (toutes à double niveau) du primaire, ce qui ne suffit pas pour obtenir l'ouverture d'une classe supplémentaire.

ma fille semble se sentir heureuse à l'école, ce qui me rassure, mais je ne suis pas certaine que ce soit le cas pour tous ces petits ! :(

Écrit par : Anne Cé | 22/01/2012

Répondre à ce commentaire

Voilà, c'est bien là le soucis : c'est l'effectif global de l'école qui est pris en compte .... Comment être attentif à chacun avec des classes si chargées ?

Écrit par : Béatrice | 22/01/2012

Ahh oui, j'ai lu ça sur le blog de Marité....

Écrit par : Le Journal de Chrys | 22/01/2012

Répondre à ce commentaire

Ca tourne pas mal, c'est bien !

Écrit par : Béatrice | 22/01/2012

j'aime la comparaison qu'elle a fait, c'est quand meme dingue ça!! mes enfants sont dans le privé, il y a21 eleves par classe et ça se passe super bien, elles ont du temps pour chacun d'eux, dans le publique c'est la cata...

Écrit par : eureka | 24/01/2012

Répondre à ce commentaire

Pas partout dans le public (moi j'ai 16 élèves sur 3 niveaux par exemple cette année) ... Mais souvent dans les grandes villes.

Écrit par : Béatrice | 24/01/2012

Certes, j'approuve. Sauf qu'il y a aussi, nécessairement, des contraintes matérielles: où trouver une autre salle de classe? (Mon fils a eu cours dans un préfa pendant six mois, ce n'est pas la solution idéale.)
Un autre truc qui me chiffonne, dans ces fermetures de postes: j'ai lu dans le journal des fermetures de moitiés de poste par dizaines. Il y a deux postes et demi, par exemple, dans une école. Est-ce à dire qu'une partie des enfants n'a cours que la moitié de la journée, ou de la semaine?

Écrit par : Bismarck | 24/01/2012

Répondre à ce commentaire

Souvent, les demi postes sont des décharges de direction (le directeur est 2 jours en classe et 2 jours au bureau) ; ou alors, cas particulier, en Alsace par exemple, quand il y a un site bilingue paritaire (enseignement 13h en français et 13h en allemand) un des deux demi poste qui saute pour des raison X ou Y ...

Écrit par : Béatrice | 24/01/2012

Dans la classe de ma Puce (GS), ils sont 25, c'est assez calme mais de grosses disparités d'âge (8 de novembre-décembre dont la Puce qui est vraiment une puce) et pas d'Atsem car ils sont "grands". Heureusement, aucun élèves n'a de problèmes particuliers et la maitresse a une solide expérience, mais quand même, elle tellement peu de temps pour ce consacrer à chacun que c'est frustrant, pour elle et les enfants.

Écrit par : sophie | 24/01/2012

Répondre à ce commentaire

Sans Atsem, c'est quand même dur ....

Écrit par : Béatrice | 24/01/2012

je pense qu'il faut fixer une limite d'élèves par clsse quel que soit l'age !
Pour l'affectif en maternelle, mais pour le suivi au lycée, c'est primordial !
Je ne vais pas m'étaler ici, le combat est rude de la maternelle à la terminale, on se fait laminer...

Écrit par : broisha | 29/01/2012

Répondre à ce commentaire

Oui, quelque soit la classe, même combat !

Écrit par : Béatrice | 29/01/2012

Écrire un commentaire