Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2017

Les rythmes, mon avis

Alors, c'est mon avis à moi, et il n'engage que moi  ;-)

5 matinées pour travailler, c'est bien.
La pause du mercredi, c'est nécessaire.
(là, certains me voient venir ...)

Petit rappel de mon parcours. Je suis rentrée à l'Ecole Normale d'Instituteurs (de Lyon) en septembre 1989 (la réforme des cycles de Lionel Jospin). Deux ans d'élève maître, seize comme instit et 10 comme prof des école, j'en ai vu passer (et subi) des réformes :

De 27h de service devant les élèves (lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi matin), nous sommes passés à 26h + 1h de concertation entre enseignants par semaine.
1h, c'est court, donc ces heures de concertation ont été groupées par 3. Une fois toutes les 3 semaines, les élèves étaient libérés (les fameux "samedis libérés") et les instits se concertaient. Et puis les instits se sont dit qu'ils pouvaient se concerter un autre jour (au choix, le mercredi matin, les soirs après la classe), samedis libérés pour tout le monde.
En 2008, nouvelle réforme, la semaine de 4 jours (lundi, mardi, jeudi, vendredi).
24h de classe pour les élèves, toujours 27h de service pour les profs (les instits sont devenus profs entre temps, mais pas tous, autre histoire ...). Où sont passées ces 3h ? Dans les fameuses 108h (3h/semaine x 36 semaines de classe) que "doivent" les enseignants, et qui se répartissent, sur l'année, en 6h de conseils d'écoles, 24h de réunions diverses notamment avec les parents, 36h d'APC, 18h de formation continue (j'en vois qui rigolent ...), et 24 heures de préparation des APC et autres du même genre ... "Vous le prendrez sur les 108h" est une des phrases cultes de notre Inspectrice quand se rajoute une réunion ... ("de l'an prochain ?", répond toujours à mi-voix un petit rigolo ou une petite rigolote ...).
Et donc, depuis 3 ans, nouvelle réforme, 24h devant les élèves réparties sur 9 demie-journées (le mercredi matin, donc) + 108h pour les enseignants (je ne parle que des horaires, pas des programmes qui ont aussi changé, ça change tout le temps ces trucs là). Moins d'heures de classe par jour, des activités péri-éducatives à mettre en place par les communes ; des dérogations -peu-  pour grouper le péri-éducatif sur une 1/2 journée, ou pour travailler le samedi matin au lieu du mercredi (amendement Hamon).

La commune où je travaille avait fait le choix de la classe le mercredi matin, mais en libérant le vendredi après-midi pour grouper les activités péri-éducatives qui n'ont jamais vu le jour. A la dernière rentrée, pour des histoires d'organisation du péri scolaire, nous sommes revenus à 9 demie-journées travaillées (8h15/11h30 - 13h30/15h30 , 8h15/11h15 le mercredi) toujours sans activités péri-éducatives.

Les gamins (pour ne parler que d'eux) sont crevés, épuisés. Le jeudi est une journée terrible où il ne faut pas espérer avancer dans quelque chose de nouveau, ni même de déjà vu, le vendredi tout le monde est amorphe ...
Depuis l'élection de mai et les annonces à propos de l'Educ Nat, les parents, nombreux, viennent demander si nous allons repasser à la semaine de 4 jours ... ce qui se fera certainement (peut être même dès la rentrée, certains parents sont en train de s'organiser pour en parler en Conseil d'Ecole et tenter de faire pression sur le maire ...).

Perso, mon rêve serait de revenir à la "semaine de 5 jours + samedis libérés".
J'ai toujours beaucoup aimé cette matinée du samedi qui n'était pas comme les autres. Tranquille, elle nous permettait de terminer les "en cours", d'aborder rapidement une notion nouvelle qui allait être développée la semaine suivante. Elle nous permettait de rencontrer les papas, toujours trop peu présents, les parents qui, travaillant tôt, loin, ne pouvaient pas être là le matin ou le soir en semaine. Elle nous permettait d'organiser plein de petites manifestations avec la participation de beaucoup plus de monde qu'aujourd'hui (tout le monde n'est pas dispo le vendredi aprèm). Les samedis libérés, fixés à l'avance (les mêmes pour tout le monde) permettaient de prévoir un petit voyage, ou une fiesta le temps du weekend.
Bref, c'était bien.

Alors on va me répondre "parents séparés", "partir en weekend", "le samedi je fais le ménage", "à non, pas MON samedi" ... et d'autres réponses du même genre.

Qu'en est-il du temps de l'enfant ? Du temps nécessaire aux apprentissages ?
Qu'en est-il de notre mission de service, à nous enseignants ?

CJIH7snW8AAyGJh.jpg

Edit de l'aprèm : je viens de lire cet article signé Claire Leconte (Professeur honoraire de psychologie de l’éducation, chercheur spécialiste des rythmes des enfants ) --> CLIC
Voilà qui me semble une réflexion très très intéressante !!

Illustration, Jack KOCH. http://dangerecole.blogspot.fr 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Bonjour,
pour rebondir sur mon commentaire sur le post précédent et sur ton article d'aujourd'hui je suis entièrement d'accord avec toi ! Ici dans l'école de mon fils (énorme établissement de 4500 élèves de la toute petite section au BTS) il n'y a pas de mercredis libérés mais des mercredis travaillés (en général des semaines où il y a un férié) on reste donc sur des semaines de 4 jours le plus souvent. Le samedi matin est consacré aux activités sportives: école de foot, de basket, d'arts martiaux, de gym, piscine et j'en passe les enfants sont pris en charge par les profs d'EPS de l'établissement et moi j'en profite pour faire tout ce que je n'ai pas le temps de faire SEULE le reste de la semaine.
Pour ce qui est des papas que l'on ne peut voir que le samedi matin, je comprends tout à fait, chez nous c'est moi qui ne mets que rarement les pieds à l'école car je bosse à l'autre bout de la ville et fais fasse aux embouteillages matinaux (du coup de plus en plus je le dépose, à sa demande, avant d'aller bosser pour qu'il profite d'une récré supplémentaire !)
Bonne journée (je file il y a école de foot et courses pour le début du ramadan, mon mari est musulman...)

Écrit par : Nath de Dakar | 27/05/2017

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour ce commentaire Nath !
C'est très intéressant de voir comment ça se passe ailleurs.
4500 élèves, pfiouuuu .... ;-)
Je te souhaite un bon weekend et aussi un bon ramadan à ton mari !

Écrit par : Béatrice | 27/05/2017

Merci Béa, oui 4500 élèves et plus de 60 nationalités, une richesse incroyable ! (accessoirement c'est l'établissement où était scolarisé Benoît Hamon enfant)

Écrit par : Nath de Dakar | 27/05/2017

Et bien tout d'abord j'ai trouvé très intéressant le petit historique que tu nous offres ... c'est vrai que l'Education Nationale est une vraie usine à gaz !
Ensuit et bien mon avis rejoins intégralement le tien ! je suis une élève de la semaine des 5 jours avec samedis libérés et je trouvais ça génial (surtout qu'on sortait à 11h30 au lieu de 12h) et ça permettait malgré tout de profiter du weekend !

Écrit par : Melle Bulle | 27/05/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, ça, comme usine à gaz, ça se pose là !
Nous sommes déjà 2 nous allons pouvoir faire un club des nostalgiques des samedis libérés ;-)
Bon weekend !

Écrit par : Béatrice | 27/05/2017

Le samedi, je fais mon ménage? Ben justement, il sera mieux fait sans enfant dans les pattes, non? Moi qui suis prof de lycée, je demande à être libérée le mardi après-midi, pour avoir une demie-journée sans les enfants. Le samedi matin, ça m'allait bien (j'ai connu les samedis libérés avec le Pirate), et je pense aussi que le rythme serait meilleur pour les enfants, qui sont, paraît-il, "au centre du système éducatif"...

Écrit par : Bismarck | 27/05/2017

Répondre à ce commentaire

L'excuse du ménage venait d'une (jeune) collègue qui ne voulait absolument pas entendre parler d'un retour au samedi travaillé ...
Les enfants "au centre du système éducatif", depuis le temps qu'on en parle, ça serait bien que ça se fasse un jour ... *soupir*
Belle fin de weekend

Écrit par : Béatrice | 27/05/2017

Je n'ai pas connu longtemps le samedi travaillé, cela ne me dérangeait pas. Dans mon autre vie je bossais tout le samedi !
En revanche, la pause du mercredi me manque...

Bises du samedi !

Écrit par : oth67 | 27/05/2017

Répondre à ce commentaire

Elle manque à tout le monde, je crois ...
Bises aussi !

Écrit par : Béatrice | 27/05/2017

Je suis entrée à l'Ecole Normale en 1978 et je pars en retraite cette année!!
C'est te dire que j'en ai vu passer des réformes et des programmes... ☺☺☺☺

Les TAP sont une vaste fumisterie et une injustice pour l'école publique!!
Dans ma commune, nous travaillons le mercredi matin et les TAP se déroulent durant la pause méridienne qui a été allongée...de 11h30 à 13h40 sic!!
Résultat : les enfants sont en milieu collectif de 7h45 du matin à 18h30 le soir...et ceci 5 jours par semaine.
L'enfant au coeur du système??????????

Écrit par : Cathnounourse | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

L'enfant au milieu d'un système qui arrange les adultes ... :-(
J'espère que tu profites de chaque bon moment (et que oublies vite les moins bons ...).
Encore 10 ans pour moi, à priori, pas sûr que je tienne dans les conditions actuelles.
Bon dimanche !!

Écrit par : Béatrice | 28/05/2017

Moi je suis de l'autre côté, l'animatrice de TAP , j'ai connu aussi le mercredi libéré de temps en temps un par mois je crois ( quant à ce que j'ai connu enfant, aucun souvenir ) je vois les activités bâclées par certains qui font plutôt garderie d'ailleurs mais je vois aussi le samedi (hier) passé à découper , les temps de recherches pour faire des activités adaptées et qui collent au programme de la maitresse ainsi que les soirées "bidibulle" à faire les montages ... et je vois surtout la fatigue des enfants, leur incompréhension ( surtout en début d'année ) sur ma venue dans leur classe ( cantine, gouter, tap?) c'est un peu brutal en petite section.

Écrit par : othilie | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est souvent le point noir en début d'année scolaire, le passage entre classe et TAP ...
La fatigue, on y revient toujours.
Bonne semaine à toi !

Écrit par : Béatrice | 28/05/2017

Coucou, j'ai une toute petite expérience d'enseignante, mais une beaucoup plus longue de maman et représentante des parents d'élèves. Alors, oui aux 5 matinées et oui aux mercredis chômés... parce que c'est ça qui était préconisé par les chronobiologistes qui s'étaient intéressés au rythme de l'enfant... pas le mercredi matin ! Mais, l'intérêt de l'enfant là-dedans, tout le monde s'en tape le coquillard ! Franchement, c'était le rythme que nous avions enfant et tout le monde s'en portait très bien !

Écrit par : Suzie | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

Tu rejoins l'avis général (ici, au moins) sur l'intérêt de l'enfant qui ne passe pas en premier ...
Belle semaine !

Écrit par : Béatrice | 29/05/2017

Écrire un commentaire