Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2019

La Vierge du pilier

La première fois que je l'ai vue, j'étais en 4e (il y a fort fort longtemps, donc).
L'Alliance Française avait organisé un voyage à Paris et avec mes copines de Sainte Philo, l'école privée de la Sous-Pref voisine de la mienne, on s'était bien amusées.
Sa grâce et son sourire énigmatique m'avaient marqués.

Puis je l'ai revue, à l'aube des années 90. J'ai osé une photo (et essuyé le regard réprobateurs des dames dérangées dans leurs dévotions par le clac de l'appareil) qui m'a longtemps accompagnée, près de mon bureau, dans les différents lieux où j'ai habité.

WP_20190418_001.jpg
photo moi

En 2004, je l'ai aperçue de loin. Il y avait une messe, et je n'ai pas pu m'approcher.
A deux autres reprises, je suis passée près de la cathédrale, sans avoir le temps d'aller la saluer.

Lundi soir, en regardant brûler la charpente de Notre Dame, en voyant tomber la flèche, je pensais à elle. Avait-elle pu être déposée, sauvée ?

J'ai scruté les photos de l'intérieur de la cathédrale, j'ai vu qu'elle était toujours à sa place, près du pilier, à droite du chœur, qu'elle ne semblait pas avoir souffert de la catastrophe.

D4VdHlAW0AA8uzg.jpg
On l'aperçoit tout à droite
Photo Christophe PETIT TESSON / POOL / AFP

J'ai ressorti la photo rangée depuis notre emménagement dans la maison du canal, je l'ai accrochée sur le mur au dessus de mon bureau.
J'espère que je pourrais revoir un jour "en vrai"  la Vierge du pilier.

D4QRicDXoAARDHs.jpg
J'ai oublié de noter le nom de l'auteur de cette magnifique photo … 

06/04/2019

Madeleine

Dans la Sous-Pref, de temps en temps, on peut tomber nez à nez avec Madeleine !

Madeleine 20190404 (1).jpg

La Sous-Pref a la particularité d'être traversée par le Canal de la Marne au Rhin qui relie Vitry-le François à Strasbourg. Ce canal a un profil particulier avec de nombreuses chaines d'écluses, plusieurs tunnels, des ponts canals (ponts canaux ?), et un ascenseur à bateaux (pour voir le profil --> clic).

Il y a aussi un Port de Plaisance très agréable, une promenade appelée Les Planches (ce qui fait hurler de rire l'Amoureuse, Normande pur jus, promenée depuis sa tendre enfance sur celles de Deauville !), et … une écluse en plein centre ville !

Madeleine est une péniche de croisière qui passe régulièrement devant chez nous, comme Panache ou Princess (des fois mêmes elles se croisent --> clic).
Ce jour là, elle rejoignait son port d'attache, la saison touristique va bientôt démarrer (le ballet des pénichettes a déjà commencé, encore un peu au ralenti).

Parfois, des péniches de transport passent aussi, et c'est très impressionnant de les voir emprunter l'écluse, il y a tout juste la place !

Madeleine 20190404 (2).jpg
Au centimètre près …

Madeleine 20190404 (3).jpg

Madeleine 20190404 (5).jpg
C'est parti pour la descente !

Madeleine 20190404 (6).jpg

Madeleine 20190404 (7).jpg

Madeleine 20190404 (8).jpg
Le truc rond bâché, c'est un jacuzzi  ;-)

Madeleine 20190404 (9).jpg
On en est presque à la moitié de l'écluse …

Madeleine 20190404 (10).jpg
Grand Rue, écluse 

Il pleuvait, j'avais des courses à faire, alors j'ai laissé Madeleine continuer son passage d'écluse seule (elle a l'habitude) !

Photos moi, avril 2019

28/02/2019

The Fairy Queen

Comme tous les deux ans, le WEnd de Pentecôte sera consacré à jouer de la musique (ancienne) avec des ami.es. Les flûtes à bec et les violes de gambe seront de sortie, le violon sera monté avec des cordes en boyau, le clavier remplacera le clavecin (c'est un très bon clavier et le clavecin sonne de manière tout à fait convenable).

Au programme de cette année, quelques extraits de The Fairy Queen de Purcell, entre autre (c'est le "gros morceau").
Je suis ravie, c'est trop beau !
J'adore Purcell, et la partition est vraiment chouette, même si ça "tricote" énormément et que jamais on ne jouera à la bonne vitesse (ce qui est très frustrant, mais on fait ce qu'on peut) !!
Je vous laisse écouter ma "version de travail" (ma préférée) sur YouTube (ci-dessous). En cliquant sur "plus", il y a le détail des différentes parties, je joue (j'essaye) la basse des N°1, 2, 4 et 23.
Et si vous avez 2h16mn, vous pouvez même écouter tout l'opéra !

WEnd musique  Ascension 2015 (86).jpg
A raison de 3 ou 4 flûtes par flûtiste, multiplié par 6 ou 7 flûtistes … il en manque !
Pentecôte 2015


photo moi

23/10/2018

Le rêve de P'tit Mec N°4

Depuis longtemps, P'tit Mec N°4 rêve d'avoir un chat.
Sauf que … dans mes allergies, il y a les poils de chats.

Mais en vieillissant (hum), mes allergies se modifient un petit peu (ça s'améliore un peu pour les rhinites de printemps, mais pas pour la poussière, par exemple). Et à priori, les poils de chats ne me font plus grand chose.

Et puis, Hera (ou Era ?), la chatte des voisins a eu des petits trop mignons, 3 mâles et 2 femelles, dont une qui cherchait une famille d'adoption.

L'Homme aime beaucoup les chats, il était d'ailleurs à peu près le seul à se débrouiller avec Pyrrhus, le chat roux un peu sauvage qui habitait chez BelleMaman. Les petits chatons lui ont bien tapé dans l'oeil, surtout un petit noir, mais il était déjà réservé. Il n'y avait pas d'animaux chez mes parents et le chien que nous avons eu dans mon autre vie avec MonsieurEx ne rentrait pas dans la maison ; je n'ai donc aucune expérience de cohabitation avec un animal "de compagnie".

Nous avons pas mal discuté tous les deux, et avec Grand Mec N°1 et Grand Mec N°3.
Grand Mec N°3 connaissait déjà les chatons (il est pote avec la fille de la voisine), pas de problème pour lui ; Grand Mec N°1 n'a mis qu'une condition, que le chat s'appelle "cuesta", terme qui est une private joke entre lui et moi (pour savoir ce que c'est : clic).
Pour tester mon allergie, j'ai passé un après-midi chez Grand Mec N°2 et son Amoureuse qui ont une chatte angora
pleine de poils, rien de grave à signaler.

Nous avons décidé d'adopter la chatonne, qui s'appelle donc Cuesta.
Quand nous l'avons dit à P'tit Mec N°4, il ne savait pas s'il devait rire ou pleurer tellement il était content.
Dimanche après midi, nous l'avons ramenée à la maison. Elle a vite compris où étaient les croquettes, l'eau et la litière, et aussi son panier où il est interdit de la déranger même si elle est réveillée.

P'tit Mec N°4, lui, est un peu déçu, parce qu'elle ne veut pas beaucoup aller sur ses genoux, ni qu'il la porte. Il faut dire qu'il est un peu maladroit, qu'il gigote énormément, qu'il fait pas mal de bruit … et qu'il est un peu toujours sur son dos, même quand elle n'en a clairement pas envie (le coup de griffe d'hier soir l'a laissé en larmes). Il va lui falloir un peu de patience, ce qui n'est pas son fort.

La cohabitation se passe plutôt bien. Nous prenons l'habitude de fermer quelques portes, nous découvrons des cachettes insoupçonnées (Cuesta est petite, elle se faufile partout), nous essayons de faire respecter quelques interdits (les rideaux, la table)
Elle dort beaucoup, aime bien s'amuser à faire rouler une noix ou un pompon, essaye d'attraper les mouches.

Il faudra juste qu'elle comprenne qu'à 4h30 du matin, quand l'Homme se lève, je n'ai absolument pas envie de jouer, et qu'il serait bien qu'elle retourne se coucher dans son panier (à côté de mes pieds sur la couette ça va aussi, mais pas sur mon oreiller …) !

Cuesta modif.jpg

21 octobre 2018 (2).jpg

photos moi