Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2014

Lyon

Il a chargé dans le coffre de sa voiture rouge (oui, chez nous toutes les voitures sont rouges) sa valise, son sac noir, son sac à dos turquoise, sa guitare, sa boite à outils (son casque), ses rollers, ses fringues de ski (la montagne n'est pas loin), son grand carton à dessins, son ordinateur, deux cabas avec des affaires en vrac ...

Aujourd'hui, Grand Mec N°2 rejoint Lyon pour 8 mois.

Je l'accompagne, officiellement parce que je ne veut pas qu'il fasse son premier grand voyage seul, officieusement pour m'offrir deux jours de "vacances" juste avant la rentrée.
La grande maison du Beaujolais nous attend ce soir.
La Maison des Compagnons l'accueillera demain.
J'irai me balader un peu, profiter de cette ville que j'aime beaucoup et où j'ai plein de souvenirs ; je vais aussi
rencontrer trois "twitteuses" lyonnaises.
Et prendre le tgv à 20h08 pour être au boulot vendredi matin (ça me rappellera aussi des souvenirs, vu le nombre incalculable de fois où j'ai fait le trajet Lyon/Strasbourg ou l'inverse, en turbotrain, train corail, wagon couchettes ... tgv sur cette ligne, c'est une première).

Compagnons Lyon.jpg

photo prise par @meregeek

30/07/2014

Compagnon, la suite #11

Grand Mec N°2 voit arriver la fin de son séjour parisien.

Samedi, il rangera toutes ses affaires dans le coffre d'une voiture (pas la notre, les choses s'arrangent bien, Grand mec N°2 rejoindra l'Alsace avec mon frère et sa femme qui seront finalement là pour la grande fête de famille de l'été) , rendra sa clé, et tournera une première page de son histoire chez les Compagnons.

Je ne vais pas faire le bilan de son année à lui, même si je la trouve positive (CAP décroché, Adoption), peut être aura-t-il envie de mettre quelques mots en commentaire.

Mon bilan à moi se résume a une énorme fierté.
Grand Mec N°2 a su s'adapter à la vie dans une grande ville inconnue, lui qui jusqu'ici n'avait jamais eu besoin de prendre un bus, un métro ou un train. Il a réussi à gérer son quotidien (lessives, courses) et les évènements moins drôles de la vie (médecin, urgences d'hôpitaux, pharmacie, papiers pour la sécu).
Il a désormais un métier, a appris l'exigence du travail bien fait, l'importance de l'engagement.
Il a tenu le coup jusqu'au bout de cette année, malgré quelques gros moments de découragement (à ce propos, je trouve que les formateurs manquent un peu de pédagogie ... enguirlander, critiquer, corriger "à la hache" les dessins sans donner de piste, ce  n'est pas forcément très productif ..., ça ne "forge" pas non plus le caractère. J'espère que Grand Mec N°2 s'en souviendra quand viendra son tour de former des plus jeunes).
Il a profité de ses premiers salaires pour se faire plaisir, a goûté un peu à la vie culturelle parisienne.

Grand Mec N°2 est parti, il a quitté la maison (même s'il revient passer des week end ou des vacances, ce n'est plus pareil, sa vie n'est plus ici), et ça s'est fait comme ça, "pouf", je n'ai rien vu venir ... Le vie quotidienne s'est réorganisée sans lui, mon téléphone portable est devenu le prolongement de ma main, dernier reste d'un cordon pas si facile à couper.

La suite de son voyage, c'est donc Lyon, pour 6/7 mois.
Je l'ai déjà dit, j'en suis ravie, même si lui aurait préféré une "campagne" ! (la prochaine fois).

Grand Mec N°2 va avoir besoin de se déplacer de façon autonome, pour changer de ville (nous ne pouvons pas à chaque fois nous déplacer pour le déménager), mais aussi peut être pour aller travailler. Nous lui avons trouvé une voiture, une occasion sympa qui va durer longtemps (ça aide de travailler dans un garage, merci l'Homme) (encore des "angoisses" en perspective).

Le 27 août, je l'accompagnerai jusqu'à la grande maison du Beaujolais chez sa marraine (oui, je préfère être avec lui pour son premier grand trajet, j'assume le côté mère poule ;-) ), puis le 28 à Lyon chez les Compagnons (sans m'incruster, promis).
Je trainerai un peu en ville en attendant mon train (qui part à 20h08) (je suis dispo pour boire un café).

Une nouvelle embauche, une nouvelle Maison, une nouvelle page ...

maquette en place.jpg
maquette en place sous le tableau de la salle de cours de la Maison de Paris
avec une image représentant le Père Soubise

photo Grand Mec N°2

12/07/2014

Opercule

J'ai fait un pari avec Grand Mec N°3 l'autre jour ... et je l'ai perdu ...

Un soir, j'ai râlé parce qu'il ne jette jamais l'opercule de son yaourt.
"Le quoi ?" m'a-t-il répondu.
Discussion passionnante (si, si) sur la différence entre "opercule" et "couvercle" ...

Et puis le pari.
"Si tu arrives à caser le mot "opercule" dans la rédaction du brevet, je te donne 10 euros". (Grand Mec N°1 et ses copains s'amusaient à essayer de case un mot choisi au hasard dans le dictionnaire dans leurs disserts de philo ...).
"Ca marche", qu'il m'a répondu.

Vu le sujet, c'était pas gagné ...
Sujet 1 :"Rédigez la dernière lettre de Paul à ses enfants" ...
(d'après un texte extrait de "Une scène jouée dans la mémoire" de Charlotte Delbo, introduit par "Durant la deuxième guerre mondiale, Paul a été condamné à mort par les nazis. C'est sa dernière rencontre avec sa femme.").

Il a réussi.
Il m'a tendu son brouillon en disant "j'ai souligné opercule, pour que tu le vois".
J'ai lu : "... je vous ai laissé dans la commode une petite boite avec un objet de valeur que vous pourrez vendre très cher, vous avez juste à retirer l'opercule."

Un/e correcteur/trice s'est probablement demandé ce qu'opercule venait faire là !

recadré.png

Illustration : capture d'écran du site où nous avons trouvé les résultats, bien avant qu'ils soient affichés sur le site de l'académie ...

28/05/2014

Adoption #2

Par quoi commencer ...

La cohabitation avec MonsieurEx a été amicale, celle de deux personnes qui se connaissent depuis longtemps ... Grand Mec N°2 a trouvé que ça faisait bizarre ne nous voir ensemble tous les deux, mais qu'on "s'y faisait" ... J'ai évoqué l'idée d'enterrer la "hache de guerre" ... A suivre.

J'ai retrouvé la Maison des Compagnons avec un peu d'émotion, 9 mois après y avoir déposé un Grand Mec N°2 tout juste majeur et bachelier.

Maison.JPG

Ils étaient 15, garçons et filles à être adoptés samedi par la communauté.
Nous avons été accueillis par des Compagnons charmants, qui faisaient la conversation aux familles, expliquaient leurs parcours, offraient du café ou des rafraichissements en attendant que se termine la partie "privée".

Puis nous avons été invités à rejoindre une grande salle en sous sol pour la partie "partagée" de la cérémonie. Compagnons et Aspirants étaient nombreux, c'était assez impressionnant de les voir tous en "costume cravate", avec leurs cannes et leurs "couleurs".

Puis les futurs Aspirants sont entrés, accompagnés de leurs parrains, leurs "couleurs" pliées sur le bras gauche. Un diaporama a expliqué la symbolique du Labyrinthe et de la Tour de Babel, qui sont "frappés" sur les "couleurs" (l'écharpe de couleur est en velours, et les symboles sont apposés dessus à l'aide d'un fer chauffé), celle des 4 Eléments (eau, air, feu, terre), celle de la main.
Les textes étaient entrecoupés de couplets d'un chant (ça chante beaucoup, un Compagnon).

Puis chaque Aspirant a reçu sa canne de la main de son parrain, il s'est engagé à partir sur le Tour de France et à devenir, un jour, Compagnon du Devoir ; et sur sa "couleur" a été "frappé" le symbole de son métier.
Ensuite, son parrain d'Adoption (ou une personne désignée, parent, ami ...) lui a remis sa couleur.

Grand Mec n'a pas voulu faire de "jaloux", c'est donc son parrain qui lui a remis sa "couleur" bleue, entièrement "frappée" par un jeune Aspirant, charpentier lui aussi, très fier de son travail (Grand Mec N°2 était le seul charpentier à être adopté samedi soir).

Puis, tous les Compagnons et les Aspirants de la Maison sont venus féliciter les nouveaux Aspirants et leur souhaiter un bon Tour.

Pendant le verre de l'amitié qui a suivi  la cérémonie, Grand Mec N°2 nous a montré son travail d'Adoption :

Colombage 1.JPG

Colombage 2.JPG

Colombage 3.JPG

Un colombage !
"Coterie ... ( le nom de famille de Grand Mec N°2 à la place des points) Aspirant Charpentier du Devoir dit Alsacien" est fier de ses racines !

Au cours du repas qui a suivi, les nouveaux Aspirants ont tous chanté une chanson du Chansonnier dont le refrain était repris en choeur par la communauté. C'est Grand Mec N°2 qui a été appelé le premier (en même temps qu'une jeune fille qui avait choisi la même chanson que lui), et il s'est montré "capable" ! (clin d'oeil à Dany qui comprendra ... c'est un peu compliqué à expliquer ce qui se passe avant et à la fin d'une chanson, mais c'est très bruyant !!).

chant.JPG
"O vieux devoir, tu seras éternel"
(couleur bleue du charpentier et rouge de la métallière)

A la fin du repas, tous les Compagnons et les Aspirants se sont levés, ont remis leurs vestes et leurs "couleurs", se sont placés sur les côtés de la salle et ont chanté une dernière chanson dont j'aime beaucoup le refrain :

Bon Compagnon, travaille et chante
Car chanson vaut mieux que discours
Pour rendre nos outils moins lourds
Et l'existence moins méchante.
Le labeur chasse le guignon
Que la bonne humeur épouvante
Bis. Pour être heureux travaille et chante,
Travaille et chante, Compagnon !

 

Puis nous avons laissé Grand Mec N°2 et ses amis continuer à fêter cette adoption et nous sommes rentrés à l'hôtel nous coucher.
Nous l'avons retrouvé le lendemain pour une balade du côté du Louvre et du Jardin des Tuileries, avant de reprendre le TGV gare de l'Est.
Des souvenirs plein la tête et le coeur.

Montage flouté.jpg
29 août 2013 / 24 mai 2014

photos moi