Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2016

Compagnon, la fin.

Grand Mec N°2 ne terminera pas son Tour de France, il ne taillera pas la Réception.

Après une dernière goutte qui a fait déborder un vase bien grand et déjà bien plein, Grand Mec N°2 a décidé de quitter l'association des Compagnons du Devoir.

Avec tristesse, déception et amertume.

Voyage, transmission, rigueur, honnêteté, honneur même, ce sont des valeurs auxquelles il croyait (et croit toujours), et qui l'ont décidé à se lancer dans l'aventure.
Le quotidien n'a pas souvent été à la hauteur.

Il lui reste toujours, coincé au fond de la gorge, ce commentaire lancé à peine trois mois après son entrée, alors que tout juste bachelier et sorti du lycée il peinait sur un dessin : "Tu es une tanche. Et une tanche restera toujours une tanche."
Ce n'est pas la meilleure manière de faire avancer quelqu'un. Il y a eu plein d'autres choses du même genre.
Avec son père, nous l'avons encouragé, passé des heures au téléphone avec lui, poussé quand il le fallait.

Grand Mec N°2 a appris un métier qui le passionne.
Il a travaillé dans 6 entreprises où il a toujours été apprécié, où son travail a été reconnu, ses erreurs relevées et corrigées, dans le respect.
Il n'a jamais été en retard au boulot (sauf cas de force majeure), n'a jamais "compté" ses heures, a assisté à tous les cours du soir, tous les weekends de formation, les stages, a assumé ses responsabilités au sein des diverses maisons où il est passé.

"Je me suis sorti les doigts", comme dit poétiquement Grand Mec N°2.
Pas encore suffisant, apparemment ...

Alors cette semaine il a jeté l'éponge.
Il s'est présenté devant les Anciens, fait face à leur mépris (il n'y a pas d'autre mot).
Il a donné sa démission.
Il a bataillé pour garder sa "couleur", cette écharpe bleue qu'il n'a plus le droit de porter mais qui reste extrêmement importante pour lui (sa canne d'aspirant était restée chez moi).
Il a payé ce qu'il devait encore au nouveau responsable de l'appartement (depuis son arrivée, c'était lui le responsable), a rendu les clés.
Son patron ne peut par le garder, alors il termine le mois et rentre en métropole.
Il prendra l'avion avec l'Amoureuse dimanche prochain. L'Homme et moi irons les chercher à l'aéroport. Il y a déjà des pistes pour du boulot ici.

Grand Mec N°2 continue à aller de l'avant.
Comme tout ceux qui ont quitté les Compagnons, il n'en parlera jamais, mais essayera lui aussi de transmettre, d'accompagner, d'aller vers l'excellence, avec bienveillance cette fois.

Rando 28 août 2016 (1).jpg

Rando, 28 août 2016, Ile de La Réunion.

27/08/2016

En images

V__6FF4.jpg

Avion Q 0.PNG

Avion Q 1.jpg

Avion Q 12.jpg

Avion Q 2.jpg

Avion Q 3.jpg

IMG_9983.JPG

Le site Flightradar24 est assez génial pour suivre un avion. Il faut juste savoir que par moment, il "perd" le signal (notamment au dessus du sud de l'Egypte, du Soudan, de l'Ethiopie, de la Somalie, en ce qui concerne le vol de Grand Mec N°2 ...).

photos GM n°2, captures d'écran GM n°1 et moi

25/08/2016

Compagnon la suite #15

Il a rangé et trié ses cours, passé en revue ses vêtements, choisi ceux qui restaient là (la grosse veste épaisse) et ceux qu'il emmenait, fait le tri dans les papiers, dans les médocs ...

Aujourd'hui à 17h55, Grand Mec N°2 s'envolera vers La Réunion.

P8248090.JPG
L'essentiel pour 1 an ... le superflus se rajoutera sur place (et il faudra prévoir un supplément de bagages pour le retour !)

 

J'ai versé 1 larme 1/2 quand le TGV qui les emmenait, son Amoureuse et lui, à Paris, est parti (je grandis).
Ce soir, je suivrai son avion sur un site spécialisé (on a regardé hier soir avec l'Homme, c'est addictif ce truc, cliquer sur un avion au hasard, voir d'où il vient, où il va, on a même vu une montgolfière !), et j'attendrai des nouvelles de son installation (son lieu de résidence n'est pas encore très clair, mais "l'Ancien" vient le chercher à l'aéroport, et lui montrera son logement, son entreprise etc ...).

Il va en prendre "plein les yeux" pendant 1 an, apprendre plein de choses nouvelles et revenir tout bronzé.
Et pour fêter son arrivée, il y aura même une éclipse annulaire le 1er septembre en milieu de journée ! (clic --> ici)
Si c'est pas du bol, ça !!

photo moi, 24 août 2016

07/05/2016

Carrousel

A l'Ecole Municipale de Musique de la sous-pref, les enfants qui sont en troisième année d'éveil musical participent à un "carrousel instrumental".

Il s'agit pour eux d'essayer 6 instruments, 3 choisis avec leurs parents, et 3 choisis par l'école de musique. Pour chaque instrument, 2 cours sont proposés par petits groupes de 3 ou 4 enfants (le 1er est obligatoire).

P'tit Mec N°4 a donc essayé le baryton, le piano et le violoncelle (ses choix), le hautbois, le cor et la contrebasse (le choix de l'école de musique).

Lundi dernier, c'était son dernier cours, c'était contrebasse, et il était tout seul.
Au bout d'un moment, il a commencé à fatiguer, n'était plus trop attentif, et j'ai donc pu essayer aussi.

Comme les enfants jouent sur un "1/2" de contrebasse (et qu'il n'y avait pas de "grande"), je me suis assise sur le tabouret du piano pour avoir la bonne position.

J'ai l'habitude des "cordes frottées" puisque je joue de la viole de gambe, mais c'est vraiment très différent.
La tenue de l'instrument est différente (debout, sur une pique), les cordes sont en acier (ouille les doigts ...), il n'y a pas de frettes (qui délimitent des "cases" comme sur les manches des guitares), le manche est beaucoup moins large (il n'y a que 4 cordes contre 6 ou 7 pour la viole) et l'archet se tient tout à fait différemment, presque à l'inverse !

J'ai beaucoup aimé, et si j'avais le temps et les sous et une voiture assez grande etc ça me plairait vraiment de prendre des cours !

P'tit Mec N°4 lui, a choisi le baryton. Nous mettrons probablement contrebasse en choix N°2 ... ;-)

Contrebasse 02052016 modif 2.jpg

photo TS, qui n'a photographié que son fils !