Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2010

Tricot

Pulls.JPGDonc là, je suis en vacances (qui a dit « encore » ? ;-) ).

Je peux donc m'adonner à mes petits plaisirs tranquillement. Siroter quelque chose devant mon ordinateur (thé, tisane de fenouil ou un truc régressif à mort : une grande tasse d'Ovomaltine, idéalement accompagné d'une madeleine - ok, après je râle parce que je ne rentre pas dans un pantalon en 42, je sais ...) ; lire un des bouquins de la pile (il y en a trois ou quatre qui attendent) ou feuilleter une revue.

Ou alors, tricoter.
J'ai deux ouvrages en cours. Un truc dont je ne peux absolument pas parler mais qui doit être terminé en avril (c'est en bonne voie terminé) et un pull pour moi, celui dont je parlais .

Depuis que je n'ai plus de magasin Pingouin sous la main (soit depuis 1990 et mon arrivée par ici .... quoi, 20 ans déjà ?), je suis une fidèle cliente de Bergère de France (BdF pour faire court). J'ai tricoté des centaines de kilomètres de fil et une bonne cinquantaine de leurs modèles.

Ayant retrouvé le livret d'explication du modèle de mon pull, je me précipite donc l'autre jour sur le site de BdF pour choisir une couleur.
Zut, ils ne font plus la qualité Tweed ....

Bon, ça commence bien ....

J'extirpe de là où il est rangé le catalogue, celui avec les petits bouts de laine qui dépassent (j'adore ce catalogue ...!) et je trouve une qualité qui pourrait faire l'affaire - les mesures de l'échantillon correspondent à une maille près - Irland (80% laine peignée, 13% acrylique, 7% viscose, lavage et séchage en machine, super !). Je commande donc le coloris « Pluvier » un joli gris moucheté de noir.

En moins d'une semaine le paquet est dans la boite aux lettres.

Je dégaine vite fait mes aiguilles (en bambou ; j'en ai aussi en bois de rose, un vrai plaisir !) 3,5 et 4. Et je me lance ... dans la réalisation de mon échantillon perso. En effet, selon la manière de tricoter (serré, moins serré), ça ne correspondra pas forcément aux mesures indiquées. Pendant longtemps, j'ai zappé l'échantillon, mais après quelques désagréments (trop long, trop serré) j'essaye de le faire à chaque fois. D'autant plus là, puisque je change de qualité de laine.

Bingo ....... ça ne colle pas !
Suivant les conseils du bouquin, j'essaye avec des aiguilles ½ numéro supérieur (4 et 4,5 donc ...) ; cette fois ci, c'est bon. J'ai, entre les deux échantillons, rembobiné la pelote deux ou trois fois, P'tit Mec N°4 a adoré jouer avec (P'tit Mec N°1, lui, ne peut s'empêcher de coller son nez dans la pelote pour « sniffer » l'odeur de laine neuve ... tout va bien !!).

Et nous voilà partis, ma pelote, mes aiguilles et moi !
Ce qui est sympa avec le 4,5 c'est que « ça monte tout seul » ! Le résultat sera tout différent de mon pull beige, même s'il s'agit du même modèle : un bon pull, bien chaud et pas trop gros, juste comme il faut.


J'ai repéré quelques modèles sympa pour petits garçons dans le mini catalogue printemps, à suivre donc .... Avec, pourquoi pas, une nouvelle rubrique ... !


15h15. Mode "je me la pète" ON

 

Pull Kenzo pour La Droguerie.jpg

Pull Kenzo pour La Droguerie (1988)
OFF

Crédit moi

 

30/01/2010

Mes soldes

 

soldes.jpgSoldes. Ce mot ne me met pas en transe. Je ne repère pas dans les boutiques de ma petite ville les vêtements sur lesquels je me précipiterai le premier jour à la première heure. D'ailleurs, j'évite d'aller en ville ce jour là, sauf « urgence pharmacie » ou « urgence boulangerie ».

Et puis voilà que l'autre matin, puisqu'il y avait deux trois courses à faire comme d'habitude, j'ai décidé de regarder quand même si par hasard, il n'y aurait pas quelque chose d'intéressant.

Rien qui me « tape dans l'œil » dans la première boutique.
Deux tee shirt (un gris foncé et un vert tilleul col en V) plus un leggins noir dans la deuxième. J'essaye aussi une robe en lainage marron qui, par dessus mon jean, me fait une jolie silhouette. Les manches courtes (presque « ballon ») me serrent un peu trop le haut des bras... la robe retourne sur son portant. Dommage. J'essaye aussi une marinière rayée pour finir de me convaincre que non, décidément, ce vêtement n'est absolument pas fait pour moi.

Troisième boutique. Une autre robe, grise. J'hésite, et puis finalement, je ne l'essaye pas. J'irai plus tard voir avec l'Homme si elle est encore là ….

Je regarde encore quelques vitrines, et puis je rentre.

Finalement, je me dis que je vais ressortir le modèle de ce pull tunique que j'adore et que je mets tout le temps. Je vais commander de la laine et m'en tricoter deux autres (avec de jolies couleurs) quand j'aurai un peu de temps (et que j'aurai terminé ce qui est en cours). Je vais aussi chercher un pantalon noir à la coupe sympa, pas forcément en solde, puisque c'est habillée comme ça que je me sens le mieux …


Je « dégage » beaucoup ma penderie en ce moment. Tout ce qui n'a pas été mis depuis longtemps, ce qui est trop petit, ce que je n'aime plus, ce qu'on m'a donné mais qui ne me va pas, les coups de cœur qui se révèlent des flops, tout cela se retrouve dans des sachets que Mu, ma copine – marraine de P'tit Mec N°3, vient chercher. Elle trie et redistribue, et ces vêtements font le bonheur d'autres personnes.
Cette envie de « vide » et de « simplicité » dans l'habillement n'est pas venue toute seule …
Je subis une influence ;-) je vous en parle bientôt !

 

Crédit : photo récupérée sur Internet, apparemment libre de droits .... Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce qu'on a le droit de faire ou pas, et où on trouve de jolies photos qu'on peut utiliser sans trop de soucis ..... Merci !